Conrad Ier de Zähringen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Conrad Ier.
Conrad Ier de Zähringen
Konrad von Zaehringen.jpg
Biographie
Naissance
Vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activité
AristocrateVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Agnes von Rheinfelden (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Berthold III de Zähringen
Petrissa de Zähringen (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants

Conrad Ier de Zähringen, né vers 1090 et mort le 8 janvier 1152 à Constance, est un duc de Zähringen en 1122 et comte de Bourgogne de 1128 à sa mort.

Ascendance[modifier | modifier le code]

Il était fils cadet du duc Berthold II de Zähringen et d'Agnès de Rheinfelden. En 1120, il fonda Fribourg-en-Brisgau avec son frère Berthold III de Zähringen.

Action politique[modifier | modifier le code]

Il succéda à son frère Berthold III de Zähringen en 1122 en tant que duc de Zähringen. Après la mort en 1127 de son neveu comte palatin Guillaume III de Bourgogne, dit l'Enfant, fils de sa sœur Agnès de Zähringen, il revendique le comté de Bourgogne, qui lui est accordé en 1128 par l'empereur Lothaire III du Saint Empire, pour mieux isoler la famille Staufen, ses rivaux dans le sud de l'Allemagne[1].

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Il épouse Clémence de Luxembourg-Namur, de qui il a :

  • Conrad, (? - 4 janvier 1140),
  • Berthold IV de Zähringen (? - 1186),
  • Adalbert, (? - après 1195), duc de Teck,
  • Rodolphe, (vers 1135 - Herdern 5 août 1191), évêque de Mayence et prince-évêque de Liège,
  • Hugues, (? - 5 février 1152) duc d'Ulmbourg,
  • Clémence, (? - 1173/75), elle épouse en premières noces en 1147 Henri XII de Bavière, (1129/31 - 1195), puis en secondes noces Humbert III de Savoie, (château de Veillane le 4 août 1136 - Chambéry le 4 mars 1189).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, Israël, 1966, chapitre VIII et tableau généalogique n° 105 « Généalogie de la Maison de Bade, I.  ».

Liens externes[modifier | modifier le code]