Colmenar Viejo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Colmenar Viejo
Blason de Colmenar Viejo
Héraldique
Drapeau de Colmenar Viejo
Drapeau
Colmenar Viejo
Panoramique de Colmenar Viejo avec, au fond, la Sierra de Guadarrama
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Madrid
Province Madrid
Maire Miguel Ángel Santamaría Novoa (PP)
Code postal 28770
Démographie
Population 52 480 hab. ()
Densité 288 hab./km2
Géographie
Coordonnées 40° 39′ 32″ nord, 3° 45′ 57″ ouest
Altitude 800 m
Superficie 18 250 ha = 182,5 km2
Divers
Saint patron Nuestra Señora de los Remedios[1]
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Voir sur la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Colmenar Viejo
Géolocalisation sur la carte : Espagne
Voir sur la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Colmenar Viejo
Liens
Site web www.colmenarviejo.es

Colmenar Viejo est une ville d'environ 50 000 habitants de la Communauté de Madrid en Espagne, située à 30 km au nord de Madrid.

Nom[modifier | modifier le code]

L'origine du toponyme est incertaine[2]. Selon une hypothèse, les origines du nom de la localité remontent à bien des siècles ; elle était alors le lieu de passage des voyageurs qui allaient de Alcalá de Henares à Ségovie. Un vieil apiculteur vivant dans les environs commença à leur offrir le gîte. Avec le temps, certains choisirent de s'installer en ce lieu, formant ainsi un village qui prit le nom de « el colmenar del viejo », soit en français « le rucher du vieux », qui évolua en Colmenar Viejo.


Démographie[modifier | modifier le code]

Jusqu'aux années 1970, la croissance démographique était normale, sans grand mouvement migratoire. À partir du recensement de 1998, on observe une croissance annuelle supérieure à 3 %.

Dans la première décennie du XXIe siècle, la ville subit une croissance du fait des plans d'urbanisme expansionnistes, qui absorbent les habitants d'autres communes (en particulier de la capitale). Des milliers de logements furent construits pour accommoder la croissance future.


Évolution démographique de Colmenar Viejo entre 1900 et 2018[3]
Graphique élaboré par Wikipedia d'après les données de l'INE-2010.
(*) Tres Cantos commence à se développer vers 1981 et est séparée de Colmenar Viejo en 1991.



Le recensement de 2009[4] fait état de 7 610 étrangers résidant à Colmenar Viejo (soit 17,4 % de la population), parmi lesquels :

  • 1 817 Équatoriens (4,2 %)
  • 1 461 Roumains (3,2 %)
  • 1 186 Marocains (2,7 %)

Géographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Relevé météorologique 1982-2010 (1978-2016 pour les records) de la station de Colmenar Viejo (40° 41' 46 N, 3° 45' 54 O, 1004 m)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 1,6 2,5 4,7 5,7 9,6 14,1 17,4 17,6 13,8 9,4 4,9 2,5 8,6
Température maximale moyenne (°C) 8 10 13,9 15,2 20 26 30 29,7 24,3 17,4 11,7 8,7 17,9
Record de froid (°C)
date du record
−10
1978
−8,1
1983
−7
2005
−4,5
1978
−3
1978
3
1978
6
1980
6,9
1993
3,6
1994
0
1991
−6
1988
−9
2001
Record de chaleur (°C)
date du record
18
1980
20,3
2011
25
1988
28
1987
32,2
2001
36
2015
38
1979
40
1987
36
1987
29
2011
22
1985
19,5
1979
Nombre de jours avec gel 9,2 6,7 3 1,5 0,1 0 0 0 0 0 2,2 6,6 29,2
Record de vent (km/h)
date du record
106
109
2015
109
2007
117
1990
95
2010
100
2005
84
1994
84
1995
79
1992
93
2003
107
2001
104
1990
Précipitations (mm) 52 41 36 52 57 28 14 16 36 76 78 68 537
Record de pluie en 24 h (mm)
date du record
45
1987
37,3
1979
29,3
2000
45,2
2008
40,3
45,1
1992
29,8
1986
86,8
2003
59,5
1990
47,9
2006
65,7
1997
50,6
dont nombre de jours avec précipitations ≥ 1 mm 5,7 5,3 5 6,7 7,6 3,5 1,9 1,8 4 7,4 7,2 7,5 62,5
Humidité relative (%) 77 70 61 60 58 48 40 42 54 70 75 78 61
Nombre de jours avec neige 3,1 3 1,4 0,7 0 0 0 0 0 0 0,8 1,9 11,4
Nombre de jours d'orage 0 0,1 0,4 1 2,4 2,7 2,1 2,4 2,1 0,8 0,1 0,1 14,7
Nombre de jours avec brouillard 8,1 5 3,1 3 1,6 0,5 0,4 0,3 2 5,2 6,2 9,8 46
Source : Agencia Estatal de Meteorología (AEMET)


Emplacement[modifier | modifier le code]

Le territoire communal de Colmenar Viejo fait 182,6 km2 ; c'est, en superficie, le troisième territoire de la Communauté de Madrid après Madrid et Aranjuez.

La ville se situe à proximité de la sierra de Guadarrama, sur le chemin entre le Nord et le Sud de l'Espagne. Avec les siècles, l'exploitation traditionnelle du granite a modifié le paysage. Avec l'aplanissement du terrain et l'exploitation du bétail (principalement bovin et hippique), la dehesa a progressivement gagné en importance.

Une grande partie du territoire de Colmenar Viejo se situe dans le parc régional du haut bassin de la rivière Manzanares et certaines zones sont par conséquent protégées. La dehesa de Navalvillar (1072 ha) est protégée par arrêté municipal car elle possède, de par son emplacement, une grande diversité de faune et de flore, sans toutefois appartenir au parc régional.

Colmenar Viejo est limitrophe de Madrid, Hoyo de Manzanares, Moralzarzal, Manzanares el Real, Soto del Real, Miraflores de la Sierra, Guadalix de la Sierra, Pedrezuela, San Agustín de Guadalix, Algete, San Sebastián de los Reyes et Tres Cantos. Au sud, la frontière avec Madrid se trouve sur le mont du Pardo et celle avec Tres Cantos à Soto de Viñuelas.

Tres Cantos faisait partie du territoire de Colmenar Viejo jusqu'au 22 mars 1991.

Activités[modifier | modifier le code]

L'état-major des Forces aéromobiles de l'Armée de terre espagnole se situe dans la commune.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mariano de Andrés Santos, Ntra. Sra. de los Remedios : patrona de Colmenar Viejo, Colmenar Viejo : Hermandad de Ntra. Sra. de los Remedios : Asociación Cultural "El Pico San Pedro", 1991. (OCLC 50631316)
  2. « El nombre de Colmenar Viejo », sur www.colmenarviejo.com (consulté le )
  3. « Series históricas de población », Instituto Nacional de Estadística (INE) España (consulté le )
  4. (es) « Población por sexo, municipios y nacionalidad (principales nacionalidades). », sur INE (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Aurea de la Morena Bartolomé, M V Chico Picaza, Colmenar Viejo., Madrid: Instituto Diego Velázquez 1976. (OCLC 38275993)
  • Fernando Colmenarejo García; Roberto Fernández Suárez, El ciclo festivo de Colmenar Viejo : ritual, simbolismo y conducta, Madrid : Ayuntamiento de Colmenar Viejo, Delegación de Cultura, 1989. (OCLC 37300476)

Liens externes[modifier | modifier le code]