Claude Frisoni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Claude Frisoni
Description de cette image, également commentée ci-après

Claude Frisoni dans la brasserie du CCRN. 23.04.2008

Naissance (62 ans)
Knutange
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français

Claude Frisoni, né le 23 septembre 1954 à Knutange en Lorraine, est un écrivain, acteur, régisseur et directeur culturel français ayant fait la plus grande partie de sa carrière au grand-duché de Luxembourg.

De 2002 à 2014, il a été le directeur du Centre culturel de rencontre Abbaye de Neumünster à Luxembourg.

Né d'un père italien et d'une mère française, Claude Frisoni est marié à Fabienne Zimmer, régisseuse de théâtre et professeure d'anglais. Il est le père de deux enfants.

Études[modifier | modifier le code]

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

  • 1977-1982 : Responsable des publications au 'Centre culturel français de Luxembourg'.
  • 1982-1992 : Attaché culturel adjoint au Centre culturel français auprès de l'ambassade de France à Luxembourg.
  • 1992-aujourd'hui : Travailleur intellectuel indépendant, auteur dramatique, comédien, metteur en scène. Membre de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques. Scénariste.
  • 1993-1994 : Directeur-gérant de RéCRé, société de communication institutionnelle.
  • 1990–1999 : Directeur artistique du TOL, le Théâtre ouvert Luxembourg.
  • 1999–2001 : Président du TOL, le Théâtre ouvert Luxembourg.
  • 1994-1996 : Coordinateur général de « Luxembourg, ville européenne de la culture 1995 ».
  • 1996-2002 : Directeur fondateur de l’ALAC, l'Agence luxembourgeoise d'action culturelle.
  • Depuis 2002 : Directeur du Centre culturel de rencontre Abbaye de Neumünster (CCRN) à Luxembourg.
Autres fonctions

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • 1988 : Le Meilleur des Rouquins a jeté son père dans le puits. One man show. Prix de la meilleure création au festival de café-théâtre francophone d’Évry.
  • 1989 : Les Gens vils… selon ma tante. Pièce en un acte.
  • 1990 : Enfermés dehors. One man show.
  • 1992 : Régimes sans ciel. Pièce en un acte.
  • 1993 : Surtout tout. One man show.
  • 1994 : La Défaite des paires. Pièce en un acte.
  • 1996 : La fin du monde est pour demain… si le temps le permet. Pièce en deux actes.
  • 1997 : Je dis ça, je dis rien mais… One man show.
  • 1998 : Les derniers seront les premiers. Pièce en un acte.
  • 2000 : One man show à plusieurs. Spectacle de sketchs.
  • 2001 : C’était mieux quand c’était pire. Spectacle de sketchs.
  • 2002 : Le Monde tel qu’il hait. Spectacle de sketchs.
  • 2004 : Nécros spirituelles. Spectacle de sketchs.
  • 2008 : Les animaux sont pires que des bêtes.
Œuvres diverses

Publications[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Frisoni soit qui mal y pense. Éditions Phi, collection Cabaret.
  • 1996 : Pièces montées. Éditions Phi, collection Amphi.
  • 2000 : Luxembourg, un incertain regard. Éditions Phi.
  • 2001 : C’était mieux quand c’était pire. Éditions Phi.
  • 2003 : Nécros spirituelles. Éditions Le Phare.
  • 2008 : Ça va mieux en le disant. 144 p. mediArt, Luxembourg & Le Jeudi, Esch-sur-Alzette (ISBN 978-2-9599749-5-3).

Mises en scène[modifier | modifier le code]

Interprétations[modifier | modifier le code]

Interprétations au théâtre
  • Divers rôles dans Radio Active, la radio qui rayonne, d'après Pierre Dac. Mise en scène de Philippe Noesen.
  • Tade dans Petit déjeuner chez Desdémone de Janus Krasinski. Mise en scène de Anne Saint-Mor.
  • Y dans La Goutte de Guy Foissy. Mise en scène de Marc Olinger.
  • La Flèche dans l'Avare de Molière. Mise en scène de Marc Olinger.
  • Divers Rollen dans Love scories, montage de sketches. Mise en scène de Philippe Noesen.
  • Covielle dans Le Bourgeois gentilhomme de Molière. Mise en scène de Jean-Paul Zehnacker.
  • Cléante dans Tartuffe de Molière. Mise en scène de Lisa Viet.
  • Lubin dans Georges Dandin de Molière. Mise en scène de Louis Bonnet.
  • Dudard dans Rhinocéros d'Eugène Ionesco. Mise en scène de Marc Olinger.
  • Le général dans Le Balcon de Jean Genet. Mise en scène de Marc Olinger.
  • Le Chevalier de Saint-Ouen dans Jacques et son Maître de Milan Kundera. Mise en scène de Maurice Travail.
  • De La Brive dans Le Faiseur de Honoré de Balzac. Mise en scène de Marion Poppenbor.
  • Georges dans Le Roi des Cons de Wolinski. Mise en scène de Marc Olinger.
  • Rédillon dans Le Dindon de Georges Feydeau. Mise en scène de Frank Feitler.
  • Omlet dans Régimes sans ciel de Claude Frisoni. Mise en scène de Claudine Pelletier.
  • Pierre dans La défaite des paires de Claude Frisoni. Mise en scène de Louis Bonnet.
  • Le général Eudes Ferté de la Guérivière dans La fin du monde est pour demain… si le temps le permet de Claude Frisoni. Mise en scène de Fabienne Zimmer.
  • Trissotin dans Les Femmes Savantes de Molière. Mise en scène de Simon Eine.
  • Busiris dans La guerre de Troie n’aura pas lieu de Jean Giraudoux. Mise en scène de Simon Eine.
  • Léopold dans Largo Desolato de Václav Havel. Mise en scène de Marc Olinger.
  • Claude dans Les derniers seront les premiers de Claude Frisoni. Mise en scène de Philippe Noesen.
  • L'Oncle Vania dans Oncle Vania de Anton Tchekhov. Mise en scène de Raija-Sinikka Rantala.
  • Le Menteur dans Le Menteur de Carlo Goldoni. Mise en scène de Marc Olinger.
  • Dolan dans Le premier de Israël Horovitz. Mise en scène de Philippe Noesen.
  • « Le narrateur » dans One man show à plusieurs de Claude Frisoni. Mise en scène de Claude Frisoni.
  • Dédé dans Le Café des Jules de Jacques Nolot. Mise en scène de Claude Frisoni.
  • « Le narrateur » dans C’était mieux quand c’était pire de Claude Frisoni.
  • Le conférencier dans Le Monde tel qu’il hait de Claude Frisoni.
  • Roberto Miranda dans La jeune fille et la mort de Ariel Dorfman.
  • Le conférencier dans Nécros spirituelles de Claude Frisoni.
Interprétations au cinéma

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres de la République française
  • Becker d’argent, prix de la meilleure création au festival de café-théâtre francophone d’Évry (1988)
  • Prix Lion’s (1995)
  • Officier de l’ordre de la Pléiade
  • Officier du Mérite culturel de la République de Roumanie
  • Officier de l'ordre d'Adolphe de Nassau, Grand-Duché de Luxembourg

Liens externes[modifier | modifier le code]