Classe Tátra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Classe Tátra
Image illustrative de l'article Classe Tátra
Maquette du SMS Tatra.
Caractéristiques techniques
Type destroyer
Longueur 85,25 m
Maître-bau 7,8 m
Tirant d'eau 3,2 m
Déplacement 1.050 tjb
Propulsion 6 chaudières WR Kessel, 2 turbines AEG
Puissance 20.500 cv
Vitesse 32,6 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement Principal :
2 canons de 100 mm (Skoda-Cal.50)
Secondaire :
6 canons de 70 mm
1 mitrailleuse 17,8 mm
4 tubes lance-torpilles(450 mm)
Aéronefs non
Autres caractéristiques
Équipage 105 hommes et officiers
Histoire
Constructeurs Ganz & Co-Danubius Porto Ré
A servi dans Austria-Hungary-flag-1869-1914-naval-1786-1869-merchant.svg Marine austro-hongroise
Commanditaire Drapeau de l'Autriche-Hongrie Empire austro-hongrois
Période de
construction
1910-16
Période de service 1912-17
Navires construits 6+4
Navires prévus 6+4
Navires perdus 2
Navires démolis 4+4

La classe Tátra fut la dernière classe de destroyer construite au début du XXe siècle pour la marine austro-hongroise. Elle comprenait six unités qui furent commandées en 1910 au chantier naval Ganz & Co-Danubius à Porto Ré, et lancées en 1912-1913.

Cette classe de six destroyers fut augmentée de quatre autres unités, dont la classe fut nommée « classe Triglav de remplacement ». Ces quatre navires furent nommés SMS Triglav II, SMS Lika II, SMS Dukla et SMS Uzsok. Construits en 1916, ils furent lancés en 1917.

Ils portaient tous des noms de montagnes, lacs et îles du Royaume du Danube.

Conception[modifier | modifier le code]

Cette classe bénéficia d'une propulsion à turbines à vapeur et fut les plus modernes de la flotte austro-hongroise. Elle pouvait atteindre la vitesse de 33 nœuds.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette classe de destroyers fut engagée durant la Première Guerre mondiale en mer Adriatique.
Le 29 décembre 1915, les SMS Triglav et SMS Lika furent coulés par des mines au large de Durrës.
Le SMS Csepel fut endommagé par une torpille du sous-marin français Bernoulli et fut remorqué à Pula. Le Csepel et le Balaton participèrent à la bataille du détroit d'Otrante le 15 mai 1917 avec les croiseurs de classe Novara et trois sous-marins.

Après la guerre, les navires restants furent remis aux vainqueurs de la Triple-Entente. Ainsi les Balaton, Csepel, Orjen, Tatra ainsi que les Triglav II, Lika II et Uzsok ont été cédés à l'Italie. Le Dukla fut transmis à la France.
Le Balaton fut renommé Zenson et le Tatra renommé Fasana restèrent à Pula pour servir de pièces de rechange aux autres unités. Ils furent mis au rebut le 5 juillet 1923.
Le Csepel fut renommé Muggia. Transféré à Shanghai il servit de patrouilleur le long de la côte chinoise. Bloqué le 25 mars 1929 à Xiamen, il y fut abandonné.
Le Orjen fut renommé Pola et servit en Libye, colonie italienne. Sous le nom de Zenson II, il fit des croisières en mer Égée de 1931 à 1932. Il fut mis au rebut en 1937.
Le Dukla renommé Matelot Leblanc fut ferraillé en 1936.
Le Uzsok renommé Monfalcone fut ferraillé en 1939.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]