Liste des U-Boote de l'Autriche-Hongrie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La flotte des U-Boots (sous-marins) austro-hongrois durant la Première Guerre mondiale se composait principalement d'unités construites par les Allemands et transportées par chemin de fer des chantiers navals du nord de l'Allemagne vers les ports autrichiens sur la mer Adriatique

Ils ont servi pendant la guerre contre les navires italiens, français et britanniques dans la mer Méditerranée, avec un certain succès, perdant huit des vingt-huit bateaux en service. Après la fin de la guerre en 1918 tous les sous-marins autrichiens ont été remis aux pouvoirs de l'Entente, qui a disposé d'eux individuellement. Comme l'Autriche et la Hongrie sont devenues des enclaves au lendemain de la guerre, aucun autre sous-marin autrichien ou hongrois (ou d'autres navires de guerre) n'a été commandé depuis.

Dans certaines sources, les sous-marins austro-hongrois sont référencés avec des nombres romains comme un moyen de les distinguer des sous-marins allemands avec des chiffres similaires, mais la marine austro-hongroise s’est servi de chiffres arabes.

Il y a des lacunes dans la numérotation pour plusieurs raisons. Une série de sous-marins austro-hongrois en construction en Allemagne ont été vendus et mis en service dans la Marine impériale allemande. Dans d'autres cas, les sous-marins en service dans la Marine impériale allemande ont été affectés temporairement dans la marine austro-hongroise en utilisant des numérotations austro-hongroises ; ils opéraient en Méditerranée. Une dernière raison, dans le cas de la non-affectation de l’U-13, a été la superstition du nombre 13.

Médaille de la Croix-Rouge autrichienne de la Première Guerre mondiale (1915) représentant l’U-5 et l’U-12

U-Boote austro-hongrois[modifier | modifier le code]

U-Boote commandés[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Les sous-marins dont la construction a commencé, mais qui n'ont pas été réalisés ou lancés au cours de Première Guerre mondiale sont inclus dans ce tableau.

U-Boote allemands opérant sous drapeau austro-hongrois[modifier | modifier le code]

Après que l'Italie soit entrée dans la Première Guerre mondiale en déclarant la guerre à l'Autriche-Hongrie le , l'Allemagne a, liée par un traité, soutenu les autrichiens dans les attaques contre les navires italiens, même si l'Allemagne et l'Italie n'étaient pas officiellement en guerre. En conséquence, les sous-marins allemands opérant en Méditerranée ont été assignés par des numéros austro-hongrois et à leurs drapeaux. Dans certains cas, les mêmes numéros austro-hongrois ont été affectés à différents sous-marins allemands. Après le , lorsque l'Allemagne et l'Italie sont officiellement en guerre, la pratique s'est poursuivie, principalement pour éviter des accusations de détournement de nationalité.
Cette pratique a été en grande partie arrêtée le à l'exception de quelques sous-marins qui se sont poursuivis en utilisant les numéros austro-hongrois[1].


U-Boote allemands sous drapeau austro-hongrois [1]
Nom
U-Boot autro-hongrois
Nom(s)
U-Boot allemand
SM U-7 UB-7 (en)
SM U-8 UB-8 (en)
SM U-9 UB-3 (en)[2],[Note 1]
SM U-18 UC-14 (en)
SM U-19 UC-15 (en)
SM U-24 UC-12 (en)
SM U-25 UC-13 (en)
SM U-26 UB-14 (en)
SM U-33 U-33 (en)
SM U-34 U-34 (en)
SM U-35 U-35
SM U-36 U-21
U-47 (en)
SM U-37 U-32
SM U-38 U-38
SM U-39 U-39
SM U-42 UB-42
SM U-44 UB-44
SM U-45 UB-45
SM U-46 UB-46
SM U-54 UB-128
SM U-55 UB-129
SM U-56 UB-130
SM U-57 UB-131
SM U-58 UB-132
SM U-60 UC-20
SM U-62 UC-22
SM U-63 UC-23
UC-63
SM U-64 U-64
SM U-65 U-65
SM U-66 UB-66
UC-66
SM U-67 UB-67
SM U-68 UB-68
SM U-69 UB-69
UC-69
SM U-70 UB-70
SM U-71 UB-71
SM U-72 U-72
SM U-73 U-73
SM U-74 UC-34
SM U-75 UC-35
SM U-77 UC-37
SM U-78 UC-16
UC-38
SM U-79 UB-48
SM U-80 UB-49
SM U-81 UB-50
SM U-82 UB-51
SM U-83 U-63
UB-52
UC-20
UC-23
SM U-88 UC-24
SM U-89 UC-25
SM U-92 UC-73
SM U-93 UC-74
SM U-94 UC-52 (en)
SM U-95 UC-53 (en)
SM U-96 UC-54 (en)
SM U-97 UB-105 (en)
SM U-99 UC-103 (en)
SM U-110 UC-108 (en)
SM U-133 UB-133 (en)
SM U-134 UB-134
SM U-135 UB-135
SM U-146 UB-146
SM U-147 UB-147

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Liste Conway's (p. 341), l'Unterseeboot UB-9 comme U-9 austro-hongrois, mais ce sous-marin était un navire d'entrainement à Kiel et non un élément de la flotille allemande Pola.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Gardiner, p. 341.
  2. Oskar Myszor, « Austria-Hungary: Submarines », Historical Handbook of World Navies (consulté le 25 février 2009)

Bibliographie[modifier | modifier le code]