Clément Magloire-Saint-Aude

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Clément Magloire-Saint-Aude, né le à Port-au-Prince où il est mort le , est un poète surréaliste haïtien, « d'ascendance mi-noire mi-caraïbe[1]. »

Biographie[modifier | modifier le code]

Avec la création de la revue Les Griots, en 1937, Clément Magloire-Saint-Aude joue un rôle certain dans le développement de la culture haïtienne.
Il découvre les œuvres d'André Breton en 1941, quand paraissent ses premiers poèmes.
Il écrit en 1949 un éloge d'André Breton, qui sera publié dans La Clé des champs.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Dialogue de mes lampes, suivi de Tabou et de Déchu, 1941, J. Veuillet, Paris, 1970
  • Dimanche, Éditions Maintenant, Paris, 1973
  • Dialogue de mes lampes et autres textes. Œuvres complètes, Jean-Michel Place éditeur, Paris, 1998
  • Veillée, Mémoire d'encrier, Montréal, 2004

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biro, op. cité.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Adam Biro et René Passeron, Dictionnaire général du surréalisme et de ses environs, Office du livre, Fribourg, Suisse & Presses universitaires de France, Paris, 1982, notice de Gérard Legrand, p. 253.
  • Corinne Blanchaud, « Clément Magloire-Saint-Aude », dans Christiane Chaulet Achour, avec la collaboration de Corinne Blanchaud [sous la dir. de], Dictionnaire des écrivains francophones classiques : Afrique subsaharienne, Caraïbe, Maghreb, Machrek, Océan Indien, Éd. H. Champion, Paris, 2010, p. 279-283 (ISBN 978-2-7453-2126-8)
  • Christophe Philippe Charles, Magloire Saint-Aude : Griot et surréaliste. Essai critique, Port-au-Prince : Éditions Choucoune, 1982
  • Stéphane Martelly, Le sujet opaque : Une lecture de l'œuvre poétique de Magloire-Saint-Aude, L'Harmattan, , 171 p. (ISBN 978-2747506472)

Liens externes[modifier | modifier le code]