Clément Magloire-Saint-Aude

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Clément Magloire-Saint-Aude, né le à Port-au-Prince où il est mort le , est un poète surréaliste haïtien, « d'ascendance mi-noire mi-caraïbe[1]. »

Biographie[modifier | modifier le code]

Avec la création de la revue Les Griots, en 1937, Clément Magloire-Saint-Aude joue un rôle certain dans le développement de la culture haïtienne.
Il découvre les œuvres d'André Breton en 1941, quand paraissent ses premiers poèmes.
Il écrit un éloge à Breton, en 1949, qui sera publié dans La Clé des champs.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Dialogue de mes lampes, suivi de Tabou et de Déchu, 1941, J. Veuillet, Paris, 1970
  • Dimanche, Éditions Maintenant, Paris, 1973
  • Dialogue de mes lampes et autres textes. Œuvres complètes, Jean-Michel Place éditeur, Paris, 1998
  • Veillée, Mémoire d'encrier, Montréal, 2004

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biro, op. cité.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Adam Biro et René Passeron, Dictionnaire général du surréalisme et de ses environs, Office du livre, Fribourg, Suisse & Presses universitaires de France, Paris, 1982, notice de Gérard Legrand, p. 253.
  • Corinne Blanchaud, « Clément Magloire-Saint-Aude », dans Christiane Chaulet Achour, avec la collaboration de Corinne Blanchaud [sous la dir. de], Dictionnaire des écrivains francophones classiques : Afrique subsaharienne, Caraïbe, Maghreb, Machrek, Océan Indien, Éd. H. Champion, Paris, 2010, p. 279-283 (ISBN 978-2-7453-2126-8)
  • Christophe Philippe Charles, Magloire Saint-Aude : Griot et surréaliste. Essai critique, Port-au-Prince : Éditions Choucoune, 1982
  • Stéphane Martelly, Le sujet opaque : Une lecture de l'œuvre poétique de Magloire-Saint-Aude, L'Harmattan, , 171 p. (ISBN 978-2747506472)

Liens externes[modifier | modifier le code]