Chusquea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Chusquea est un genre de bambous, originaire d'Amérique. C'est le plus fourni en espèces du monde, on estime qu'il contient 180 espèces. Les espèces du genre Chusquea se distinguent des autres bambous par leurs bourgeons multiples, indépendants et dimorphes sur chacun des nœuds.

Caractéristiques générales[modifier | modifier le code]

Les espèces du genre Chusquea se caractérisent par des tiges (chaumes) pleines, généralement fistuleuses avec l'âge, habituellement ramifiées. La gaine foliaire est sans oreillettes. Le limbe de forme triangulaire, articulé avec la gaine, est généralement dressé, sans pseudo-pétiole. Les nœuds au milieu de la tige présentent un bourgeon central plus grand et 2 ou plusieurs bourgeons subsidiaires, plus petits, subégaux, indépendants, linéaires ou verticillés. Tous les bourgeons ont 2, ou rarement 3 tailles, ce polymorphisme persiste pendant le développement des ramifications[2].

L'inflorescence est généralement une panicule, plus rarement un racème pauciflore. Les épillets sont cylindriques (térètes), ou comprimés latéralement ou dorsalement. Ils présentent 2 glumes et 2 lemmes stériles. Le rachillet ne se prolonge pas au-delà de la paléole. Les fleurs sont bisexuées (hermaphrodites). A maturité, la désarticulation se fait au-dessus des glumes et sous les lemmes stériles. La fleur compte 3 lodicules, 3 étamines au filament filiforme, libre, et à l'anthère linéaire, et un ovaire glabre portant 2 stigmates. Le fruit est un caryopse[2].

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

L'aire de répartition du genre Chusquea a la plus grande plage latitudinale, entre 24°N à 47°S, s'étendant du Mexique à l'Argentine et au Chili, avec un groupe important au Brésil, et avec une espèce à aire disjointe dans l'archipel Juan Fernández et une autre aux Antilles. C'est principalement un genre andin avec 42 % des espèces présentes dans la cordillère entre 2500 à 3500 mètres d'altitude, avec un taux d'endémisme de 96 % ; l'aire suivante la plus riche en espèces se trouve dans le sud-est du Brésil et dans certaines parties de l'Uruguay, de l'Argentine et du Paraguay avec 31 % des espèces.

Ce genre est généralement associé aux forêts montagneuses subparamo, paramo, et aux prairies de haute altitude, et se rencontre plus rarement dans les forêts pluviales de basse altitude. Il est important dans les forêts andines où il forme des populations extensives appelées « carrizales », un important biotope pour les lépidoptères, coléoptères, rongeurs et oiseaux.

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Synonymes[modifier | modifier le code]

Selon GRIN[3] :

  • Coliquea Steud. ex Bibra, nom. inval.
  • Dendragrostis Nees ex B. D. Jacks., nom. inval.
  • Mustelia Steud.
  • Neurolepis Meisn.
  • Rettbergia Raddi
  • Swallenochloa McClure

Liste d'espèces[modifier | modifier le code]

Selon The Plant List (9 décembre 2017)[4] :

Selon Fossilworks Paleobiology Database (9 décembre 2017)[5] :


Utilisation[modifier | modifier le code]

Les chaumes sont utilisés par les autochtones dans la construction des maisons, la confection de paniers, et dans des cérémonies rituelles. Certaines espèces sont colonises les milieux perturbés de la forêt andine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :