Christophe Agou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Christophe Agou
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 45 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Christophe Agou, né le à Montbrison (Loire) et mort le à New York[1] est un photographe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Christophe Agou, né à Montbrison en 1969[2], apprend la photographie de manière autodidacte. Dès le début des années 1990, il développe un style photographique proche du documentaire pour saisir, de manière allusive, la condition humaine. En 1992, il déménage à New York où il commence à prendre des photographies dans la rue évoquant des sentiments de nostalgie et d'isolement.

A New York, il est connu pour ses photographies des décombres du 11 septembre, "Ground Zero", qui furent utilisées dans de nombreuses publications. Sa notoriété s'accroît avec ses photographies sur le métro de New York réunies dans son ouvrage Life Below datant de 2004.

En 2002, il revient en France, en Forez, et développe un projet autour d'une communauté de paysans dont l'identité est enracinées dans la terre. Il les suit pendant huit années en les photographiant et en les filmant lors de leurs activités. Il en résulte l'ouvrage Face au silence.

Il meurt le 16 septembre 2015 à New York des suites d'un cancer.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Life Below[modifier | modifier le code]

Christophe Agou écrit dans son livre publié par Quantuck Lane Press, « Le monde souterrain du métro de New York devient le lieu de rendez-vous hasardeux avec de familiers inconnus. Je n’ai aucune destination précise. À chaque fois que je pars ‘sous terre’, le cœur y est. »

Face au Silence[modifier | modifier le code]

En 2010, le projet Face au Silence s’est vu décerner le 17e prix du meilleur livre européen de photographie (European Publishers Award for Photography). Il est édité par Actes sud.

Sans adieu[modifier | modifier le code]

Ce film documentaire, sorti le 25 octobre 2017, a été présenté au festival de Cannes 2017[3]. Christophe Agou a pu en terminer le premier montage avant son décès. Tourné dans la plaine du Forez, Sans adieu présente un monde paysan en train de disparaître. Le personnage central est Claudette, 75 ans, truculente paysanne à la retraite ; « sans adieu » était son expression pour dire « au revoir »[4].

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Collections[modifier | modifier le code]

Monographies[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 2014: Galerie Intervalle, Paris, France
  • 2012: Musée d'Art Roger Quilliot, Clermont-Ferrand, France
  • 2012: Fait & Cause Galerie, Paris, France
  • 2011: Rencontres d'Arles Festival, France

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Face au silence, Christophe Agou », imagesingulieres.com, consulté le 19 décembre 2017.
  2. Samuel Douhaire, « Cannes 2017 : Avec "Sans adieu", Christophe Agou fait l'éloge poignant d'un monde paysan qui s'éteint », Télérama,‎ (lire en ligne, consulté le 26 mai 2017).
  3. « Sans adieu - L'acid - Association du Cinéma Indépendant pour sa Diffusion », sur www.lacid.org (consulté le 1er octobre 2017)
  4. AlloCine, « Sans Adieu » (consulté le 1er octobre 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • John Berger, Understanding a Photograph: A panel with Geoff Dyer, Christophe Agou, Wendy Lesser, and Lawrence Weschler, Arts Initiative, Columbia University, 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]