Christian Mégrelis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Christian Mégrelis
C. Megrelis pour Wiki.jpg
Fonction
Président
Alliance biblique française
-
Jean-Jack Chafograck (d)
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
École polytechnique (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Conjoint
Chantal Balzarini (depuis 1962)
Enfant
Marie-Louise, Emmanuel, Nicolas, Elisabeth
Autres informations
Site web
Distinction

Christian Mégrelis, né à Chamalières le , est un homme d’affaires français, écrivain, poète et chrétien engagé, à l'origine du Groupe EXA International[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Christian Mégrelis[2] est né d’un père grec originaire de Sinope, Asie Mineure, et d’un mère française originaire d’Ambert. Après des études au lycée Blaise Pascal, il entre à l’École Polytechnique[3] à 18 ans. Sorti dans le corps de l’Armement, il intègre l’École nationale supérieure des technologies avancées puis Sciences Po en 1965[4]. Il sort major du CPA (aujourd’hui HEC Executive MBA). À 20 ans il est sous-lieutenant en Algérie.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Chef de service à la DGA, il rejoint la Banque française du commerce extérieur comme fondé de pouvoir en 1967. En 1971, Jacques Chaine, président de la BFCE, le charge de créer EXA INTERNATIONAL, première société de promotion des exportations françaises[5],[6]. Après l’assassinat de Jacques Chaine, il prend le contrôle de la société en 1976. Il crée des filiales au Brésil, Japon, Indonésie, Canada, Chine pour développer des courants d’affaires dans le domaine des équipements industriels.

Il a enseigné la gestion financière au HEC Executive MBA.

Exa international[modifier | modifier le code]

Spécialisée dans le conseil et l'ingénierie, Exa International, créée en 1971, couvre un éventail d'activités parmi lesquelles l'industrie des engrais azotés, l'ammoniaque, les mines métalliques, la sidérurgie, la fonderie, la valorisation du gaz naturel, la certification de réserves, et, plus récemment, par acquisition, les industries portuaires. Les travaux d'études couvrent tout le spectre industriel. L'essentiel de l'activité est internationale, principalement en Russie, aux États-Unis, en Asie et en Afrique centrale.Elle travaillé pour la Commission européenne entre 1980 et 2002. En sa position de conseil du Président de l'URSS, . EXA international a permis la signature des premiers accords entre l'UE et l'URSS en 1991 (accords dits TACIS).Entre 1993 et 2006, Exa International a rénové l'essentiel des usines d'ammoniaque installées en URSS par l' américain Armand Hammer (Occidental Petroleum), grand ami de Lénine et de Staline.La société a supervisé la énième réorganisation de la Gécamines au Congo, ainsi que les tentatives de valorisation du gaz off shore congolais. Elle est également présente dans le secteur de la formation et de la modernisation des ports maritimes et fluviaux en Europe, Amérique et Afrique. A partir de 2000, Exa International a développé une branche "Matières premières" qui intervient dans les métaux non ferreux (cuivre, cobalt, or) dans le gaz naturel et dans l'exploitation des zones diamantifères.

Plan des 500 jours[modifier | modifier le code]

Appelé à Moscou à la chute du Mur, il participe à l’élaboration du « Plan des 500 jours » au cabinet du président Mikhaïl Gorbatchev avec le professeur Svatislav Chataline[7]. Avec le maire de Moscou, Gavriil Popov et le premier ministre de l’URSS, Valentin Pavlov, il participe à la résurrection de la Société d’Économie Libérale créée au XVIIIe siècle par la Grande Catherine, et dont il est élu premier vice-président.

En 1991, il conseille le président Gorbatchev et le premier ministre de l’URSS lors des négociations de coopération avec l’Union Européenne qui aboutiront aux accords TACIS. Cet épisode de sa vie est raconté dans son livre "Le naufrage de l'Union soviétique: choses vues" paru en 2020.

Après l'échec des putschistes et la fin de l’URSS, il a créé à Moscou une société d’ingénierie et aide son fils, Nicolas Mégrelis, à créer les chaînes de magasins « Dlia Doucha i Douchi »[8], "Roses de Chantal".

Promoteur des industries de monétisation du gaz et des matières premières en Afrique.[modifier | modifier le code]

En parallèle il participe à la montée en puissance de l’Afrique Centrale et Occidentale dans le domaine des matières premières (gaz, cuivre, or, diamant, engrais) en tant que conseil de Chefs d’États et de multinationales.

Union of Bible Societies (UBS)[modifier | modifier le code]

Élu président de l’Alliance biblique française en 2007[9], Christian Mégrelis est devenu vice-président du Global Board de UBS [10], ONG qui fédère les 146 sociétés bibliques de la planète, principal éditeur de Bible du monde, avec des imprimeries à Nanjing, Séoul, Sao Paulo, consultant de l’UNESCO. Son portrait a été publié dans l’ouvrage Pour un capitalisme au service de l’homme' par Michel Cool, Albin Michel 2009.. En 2013, il crée la Fondation "Bible et Culture" dont il est président.

Union Internationale des Économistes (Moscou)[modifier | modifier le code]

L'Union Internationale des Économistes a pour président Gavriil Popov, ancien maire de Moscou. Christian Mégrelis en est vice-président[11]. L'UIE a joué un rôle très important en 1991,lors de la mise au point de la stratégie de privatisations du gouvernement de M. Gorbatchev. Héritière de la "Free Economic Society " créée par les frères Orlov à la demande de la Grande Catherine, elle a célébré son 250e anniversaire. Elle anime un débat académique permanent entre économistes , entrepreneurs et banquiers et est à l'avant-garde des réformes proposées au gouvernement russe par le secteur privé.

Editeur et écrivain[modifier | modifier le code]

Fondateur de la Transcontinentale d' Éditions (1985).

Auteur de "Chroniques éclectiques", compendium par sujets d'articles écrits dans la presse entre 1980 et 2014 .

Editorialiste à "Synthèse Online", revue numérique hebdomadaire spécialisée dans les news "off". Créateur de la série "Supplément à..." qui relie l''actualité à un épisode historique (2017-2020).

Poète "Vains poèmes" , "Tête au vent", "Nous".

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Officier de la Légion d’Honneur (1995)
  • Citoyen d’honneur de la République du Congo (2010)[12]
  • Titre de reconnaissance de la Nation française (2010)

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Lexique de l'espéranceTranscontinentale Éditions 2018
  • Tête au vent , poèmes , Richard de Bas , Ambert , 2016
  • Chroniques éclectiques,Transcontinentale d'Ed.,Paris,2016
  • Umeed ki Farhang ,Pak publishers, Lahore, Pakistan , 2015
  • Glossary of Hope: or the world according to Jesus, CreateSpace , USA, 2013
  • Keys for the Future, From free Trade to Fair Trade, Lexington Books, Lexington, Massachusetts, USA, 1981[13]
  • Danger, protectionnisme, Calmann-Lévy, 1979
  • Vains poèmes, Moulin Richard de Bas, Ambert, 2009.
  • Le naufrage de l'Union soviétique: choses vues, Transcontinentale d'Ed., Paris 2020
  • Nous, Moulin Richard de Bas, poèmes,2020

Articles[modifier | modifier le code]

  • G-B, homme malade de l'Europe, Les Echos,2019
  • BREXIT, Réforme, 2017
  • 21 "Suppléments à.." Démosthène, La Boétie, Tocqueville, Socrate, Frédéric II Hohenstaufen, Clisthène, La Bruyère, Anne Stuart, Jefferson, Bismark, Thucydide, Alcibiade, Montesquieu, Churchill, Diogène et autres;Synthèse, 2017-2020
  • Elections européennes, Réforme, 2014
  • Le christianisme : une idée nouvelle en Chine, La Croix, 2013
  • Le dîner du Bois, La Jaune et la Rouge, 2011
  • Koursk –Moscou, 20 ans après, Le Monde, 2010
  • Chine-Amérique ou la Chimérique, Libération, 06/08/2007
  • Au milieu des décombres, Réforme, 1993
  • La solitude du patron russe, L’Expansion, 1992
  • Lettre à des amis soviétiques, L’actualité fiduciaire, 1991
  • La dette remboursée, Le Monde, 1990
  • Les âmes grises, Le Monde, 1990
  • URSS : Vers un nouveau monde, Libération, 1990
  • Le nouveau ton du monde, Réforme, 1990
  • Du bon usage d’une mauvaise crise, Réforme, 1987
  • Enfin responsables, Le Monde, 1986
  • Pour une confédération franco-allemande, Le Monde, 1986
  • Les conditions de la relance, Le Matin, 1981
  • La décennie de la co-prospérité: un difficile accouchement, L’Économie, 1980
  • Vie et mort du dollar, Les Echos, 23/01/1980
  • Le protectionnisme est-il inévitable, L’Économie, 11/09/1979
  • Les dangers du protectionnisme : rapport du groupe économie internationale, Parti Républicain, 06/1979
  • Plaidoyer pour l’homme, Le Monde, 1979
  • Qui doit ouvrir ses frontières?, Le Figaro, 1978
  • Commerce extérieur et politique intérieure, le Figaro, 1977
  • Il ne suffit pas de produire pour vendre, Le Monde, 1977
  • Brésil-France, après la fête, Le Monde 1976
  • Banque et diversification, La Jaune et la Rouge, 1975
  • Vers l’internationalisation de l’industrie française, Banque, 1975
  • Seul Mgr Makarios peut permettre d’oublier un différend séculaire, le Monde, 1974
  • La traversée du désert commence pour les pays développés, Les Echos, 1974
  • Le Yucatan, Journal des Voyages, 1972
  • La traversée du désert commence pour les pays développés, Les Echos, 1974

Portraits[modifier | modifier le code]

  • L’Expansion, 1974,
  • FR3 le 05/07/1989,
  • Télévision géorgienne (Droeba) en juin 2007,
  • Pour un capitalisme au service de l’homme, Michel Cool, Albin Michel, 2009.
  • Citoyen du monde , La Jaune & la Rouge, novembre 2014

Articles sur Christian Mégrelis[modifier | modifier le code]

  • Nina Ricci à Moscou, Vedomosty, 2000
  • Correspondance Economique, 03/04/1987
  • Jornal do Brasil, Nairo Alméri, 27/11/1983
  • Investir, Gérard Vidalenche, 11/08/, 1980
  • Revue de Sciences-Po, « Les Sciences-Po dans l’entreprise », Françoise Sauvage, 05/1987
  • Le Figaro, M-B.C, 12/11/1985
  • Madagascar Matin, 11/02/1980
  • Le Monde, Thierry Maliniak, 10/05/ 1990
  • Actualité commerce, 1987
  • Gazeta Mercantil, 1977
  • Le rude métier d’exportateur, Investir, 1976
  • Une nouvelle race d’exportateurs, L’Expansion, 1974

Recensions de Danger protectionnisme[modifier | modifier le code]

  • La fausse querelle du protectionnisme, Le Monde Diplomatique, par Alain Weil, 08/1979
  • Pour une meilleure approche des problèmes économiques, Le Soleil de Dakar, 30/07/1979
  • Citation dans le Colloque franco-allemand sur l’Afrique, Marchés Tropicaux, 18/05/1979
  • Recommandation dans la section « Nous avons lu », L’exportation, 03/1979
  • Recommandation dans le Forum du développement, 04/1979
  • Recommandation dans la section « Lu pour vous », MOCI, par Simone Capiod, 02/1979
  • Recommandation dans Valeurs Actuelles, 24/02/1979
  • Recommandation dans la section « Echos du Sud au Nord », Nouvelle Agence de presse, 29/01/1979
  • Le libre-échange bien tempéré, Le Nouvel Economiste, 22/01/1979
  • « Danger, protectionnisme », un ouvrage de Christian Mégrelis, Le Figaro par Alain Vernay, 15/01/1979
  • « Danger Protectionnisme » vers un nouvel ordre économique mondial, Dernière Heure de Bruxelles, par Henri Beauduin, 11/01/1979
  • Auteur de « Danger Protectionnisme », Christian Mégrelis explore les arcanes du commerce international, Var Matin, 08/01/1979
  • Recommandation dans le Courrier CEE, 01/1979
  • Recommandation dans la section « Votre Lecture », L’Expansion, 01/1979
  • Recommandation dans la section Livres / Économie, Le Point, 01/01/1979
  • « Danger Protectionnisme » ou l’interdépendance des peuples, La Montagne, 18/12/1978
  • Danger Protectionnisme, Le Monde, par Alfred Sauvy, 12/12/1978
  • Le Maroc doit pouvoir développer l’exportation de ses produits finis, Le Matin du Sahara, 02/12/1978
  • Le pavé dans la mare, Spécial, 29/11/1978
  • AFP par Patrick Kessel, 25/11/1978

Recensions de Keys for the future[modifier | modifier le code]

  • Foreign Affairs, par William Diebold, 1981
  • Études Internationales, Université de Laval, par Joel Rahn, 1982

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site internet d'EXA International
  2. Who's Who
  3. Annuaire des anciens élèves de l'Ecole Polytechnique
  4. Annuaire des anciens élèves de Sciences Po
  5. Export-Assistance: un conseil complet à l'exportation, Les Echos du 16/12/1970
  6. Nomination de C. Mégrelis à la Direction Générale d'Export Assistance International, Les Echos du 10/12/1970
  7. Le dîner au Bois avec S. Chataline et M. Allais
  8. Site internet de Dlia Doucha i Douchi
  9. Nomination de C. Megrelis au poste de Président de l'ABF
  10. Nomination de C. Megrelis au poste de Vice-Président de l'UBS
  11. Présidium de l'Union Internationale des Économistes
  12. Journal Officiel de la République du Congo N°49 du 09/12/2010
  13. R. Joel Rahn, Études internationales, {{{1}}} × {{{2}}} × {{{3}}}13, no 3, 1982, p. 576-577 [lire en ligne]