Charte de Paris contre le cancer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Charte de Paris contre le cancer est une convention internationale signée en 2000 qui engage les pays signataires à mieux lutter contre le cancer.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1999, le professeur David Khayat décide avec une quinzaine de confrères d'attirer l'attention des gouvernements et de l'opinion publique sur la lutte contre le cancer[1],[2]. Il initie alors la Charte de Paris contre le cancer, texte politique d'envergure internationale qui établit les principes généraux de la lutte mondiale contre cet ensemble de maladies considérées par l'OMS comme une cause majeure de décès dans le monde, responsable de plusieurs millions de morts chaque année[3]. Soumise ensuite au président de la République française Jacques Chirac et au directeur général de l'UNESCO, Kōichirō Matsuura, ceux-ci acceptent de la soutenir et de la signer à l'occasion du premier sommet mondial contre le cancer organisé le 4 février 2000[4].

C'est en souvenir de cette première signature de la Charte de Paris contre le cancer que la date du 4 février a été retenue pour devenir la Journée mondiale contre le cancer[5],[6]. Aussi, l'adoption de ce texte par le gouvernement français marque le coup d'envoi de son premier Plan Cancer[7] qui a donné naissance à l'Institut national du cancer. Ce programme mis en place entre 2003 et 2007 avait pour objectif principal de sensibiliser l'opinion publique au fléau du cancer et de prendre des mesures efficaces pour le vaincre.

Contenu de la Charte de Paris contre le cancer[modifier | modifier le code]

La Charte de Paris contre le cancer vise à améliorer l'accès et la qualité des soins des malades. Son préambule alerte autorités et opinion publique sur « le rythme rapidement croissant de l'incidence du cancer » et appelle à la mobilisation pour améliorer la prise en charge des patients afin d'accroître leurs chances de survie.

L'article 1 défend la dignité des malades en affirmant que "Toute personne atteinte de cancer a les mêmes droits que tout être humain".

L'article 2 souligne la nécessité de changer le regard que les individus portent sur le cancer afin de ne plus porter préjudice aux patients : il convient de "redéfinir de manière indiscutable cette maladie comme une pathologie biologique potentiellement curable et non pas une condition sociale".

L'article 3 engage les signataires à encourager la recherche contre le cancer.

L'article 4 invite les parties à mettre l'accent sur la qualité des soins prodigués aux malades afin de réduire les écarts statistiques observés en matière de survie.

L'article 5 encourage la prise de mesures efficaces en matière de prévention dans le but d'endiguer la progression rapide du cancer prévue par l'Organisation mondiale de la santé.

L'article 6 prône le développement du dépistage afin que tous les individus puissent en bénéficier "indépendamment de leur race, de leur nationalité ou de leurs conditions socio-économiques".

L'article 7 veut améliorer la prise en charge du malade et faire de lui "un partenaire actif de la lutte contre le cancer" en renforçant ses liens avec les professionnels de la santé.

L'article 8, partant du postulat que "les probabilités de survie peuvent être affectées par l'état mental et physique du patient", requiert l'engagement des signataires en matière d'amélioration de la qualité de vie des patients "à tous les stades de la maladie.

L'article 9 valorise la planification nationale de la lutte contre le cancer afin de mettre en place une stratégie mondiale pertinente.

Parallèlement à ce nécessaire effort national, l'article 10 encourage la mise en place d'alliances et de réseaux mondiaux afin d'atteindre les objectifs fixés par la Charte de Paris contre le cancer. Il proclame que le 4 février sera considéré comme la Journée mondiale contre le cancer.

Les pays signataires[modifier | modifier le code]

Depuis 2000, près d'une vingtaine d'États ont déjà signé la Charte de Paris contre le cancer[8]. Parmi eux :

Promotion de la Charte de Paris contre le cancer[modifier | modifier le code]

Avec le soutien de cancérologues du monde entier et d'importantes associations, la Charte de Paris contre le cancer a été traduite dans de nombreuses langues afin de faciliter son rayonnement à l'échelle mondiale. Elle est aujourd'hui promue par la Fondation AVEC[14] créée et présidée par le Professeur David Khayat. À l'occasion de la soirée caritative qu'elle organise annuellement au Château de Versailles, la fondation décerne les Prix de la Charte de Paris contre le cancer. Ceux-ci récompensent des personnalités ou des institutions engagées dans la lutte contre cette maladie parmi lesquelles :

  • La Tunisie (Prix de la Charte contre le Cancer - 2006)
  • M. Charles Aznavour (Prix de la Charte contre le Cancer - 2006)
  • M. Lévon Sayan (Prix de la Charte contre le Cancer - 2006)
  • Mme Myriam Ullens de Schooten, Présidente de la Fondation Mimi[15] (Prix de la Charte contre le Cancer - 2006)
  • Mme Lily Safra, Présidente de la Edmond J. Safra Philanthropic Foundation[16] (Prix de la Charte contre le Cancer - 2007)
  • M. Jean-Marie Bigard (Prix de la Charte contre le Cancer - 2007)
  • M. François Bennaceur (Prix de la Charte contre le Cancer - 2008)[17]
  • S.A.R la Princesse Lalla Salma du Maroc, Présidente de la Fondation Lalla Salma de lutte contre le cancer[18] (Prix de la Charte contre le Cancer - 2010)[19]
  • S.E Mme Lola Karimova-Tillyaeva, ambassadrice de l'Ouzbékistan à l'UNESCO (Prix de la Charte contre le Cancer - 2010)[20]
  • Mme Elisabetta Salza de Benedetti (Prix de la Charte contre le Cancer pour l'initiative privée - 2010)
  • La République du Kazakhstan (Prix de la Charte contre le Cancer - 2011)[10]
  • Mme Regine Sixt, Fondatrice de la Regine Sixt children's aide foundation[21] (Prix de la Charte contre le Cancer - 2011)[22]
  • Mme Françoise Montenay, Présidente du CEW (Prix de la Charte contre le Cancer - 2011)[23]
  • M. et Mme François Pinault (Prix de la Charte contre le Cancer - 2012)[24]
  • L'Établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles représenté par Mme Catherine Pégard (Prix de la Charte contre le Cancer - 2013)[25]
  • Mme Marie-Christiane Marek, Présidente de l'Association des Sapins de Noël des créateurs (Prix de la Charte contre le Cancer - 2013)[25]
  • Mme Hélène Jousse (Prix spécial de la Charte de Paris contre le cancer - 2013)[26]
  • Mme Marianna Vardinoyannis, Présidente de l'association Elpida[27] (Grand Prix de la Charte de Paris contre le cancer - 2014)[28]
  • AG2R LA MONDIALE (Prix de la Charte de Paris contre le cancer - 2014)[29]
  • Mme Anne Goscinny (Prix de la Charte de Paris contre le cancer - 2014)[28]
  • L'association ABH Abeilles[30] (Prix de la Charte de Paris contre le cancer - 2014)[28]
  • L'American Society of Clinical Oncology (ASCO) (Grand Prix de la Charte de Paris contre le cancer - 2015)[31]
  • L'Institut Universitaire de Cancérologie Pierre et Marie Curie (IUC-UPMC) (Prix de la Charte de Paris contre le cancer - 2015)[31]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.senat.fr/rap/r00-419/r00-41923.html
  2. http://www.cancerworld.org/pdf/8272_04_11_cw13_coverstory.pdf
  3. « OMS | Cancer », sur www.who.int (consulté le 30 novembre 2015)
  4. https://www.dailymotion.com/video/xqqfel_la-charte-de-paris-contre-le-cancer_news
  5. « World Cancer Day: Why the Fourth of February? », sur ASCO Connection (consulté le 30 novembre 2015)
  6. http://global.britannica.com/topic/World-Cancer-Day[1]
  7. http://www.plan-cancer.gouv.fr/historique/plan-cancer-2003-2007.html
  8. http://www.e-cancer.fr/component/docman/doc.../4837-charte-de-paris
  9. http://www.lalibre.be/actu/international/la-lutte-contre-le-cancer-sera-planetaire-51b870e1e4b0de6db9a577ac
  10. a et b http://www.ambafrance-kz.org/IMG/pdf/RP_21_fevrier_2012.pdf?bcsi_scan_43167910db6ab4d9=0&bcsi_scan_filename=RP_21_fevrier_2012.pdf
  11. http://www.visitmonaco.com/fr/AllNews/Conf%C3%A9rence-au-sommet-sur-le-cancer-au-M%C3%A9ridien-Beach-Plaza-de-Monaco
  12. http://www.uzdaily.com/articles-id-8992.htm
  13. http://www.ambafrance-ua.org/Signature-de-la-Charte-de-Paris-de
  14. [2]
  15. [3]
  16. http://www.edmondjsafra.org/about-the-foundation
  17. http://www.sauvonslhopital.org/index.php?option=com_content&view=article&id=17:un-homme-dexception&catid=3:actualites-association&Itemid=5
  18. http://www.contrelecancer.ma/fr/alsc
  19. http://www.le360.ma/fr/people/lalla-salma-lavenement-dune-icone-7577
  20. http://lolakarimova.com/en/news/view/18
  21. http://www.regine-sixt-kinderhilfe.de/en/home.html
  22. http://www.regine-sixt-kinderhilfe.de/auszeichnungen.html
  23. http://www.cew.asso.fr/le-reseau-cew/qui-sommes-nous/
  24. http://www.lofficielmode.com/2012/02/01/gala-avec-chateau-versailles-2012/galerie/photo6-stephane-bern-et-tasha-de-vasconcelos/
  25. a et b http://www.davidkhayat.fr/2013/02/04/les-prix-2013-de-la-charte-de-paris/?bcsi_scan_43167910db6ab4d9=QPvwLKvgpZol3q1wYZPtalS/X+oBAAAAAChUAg==
  26. http://www.helenejousse.fr/?p=2328
  27. [4]
  28. a b et c http://www.fondation-avec.org/2014/02/04/quatorzieme-anniversaire-de-la-charte-de-paris-contre-le-cancer/
  29. http://www.ag2rlamondiale.fr/page25254.html
  30. http://associations.aphp.fr/association/abh-abeilles-association-de-benevoles-hospitalieres/
  31. a et b http://www.fondation-avec.org/2015/02/04/quinzieme-anniversaire-de-la-charte-de-paris-contre-le-cancer/

Liens externes[modifier | modifier le code]