Charles Venner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Charles Venner
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Charles Émile VennerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Enfant
Autres informations
Parti politique

Charles Venner, né le à Bénévent-l'Abbaye dans le département de la Creuse, et mort le à La Celle-Saint-Cloud[1], est un architecte français[2], spécialiste de l'architecture religieuse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Il est le père de l'essayiste Dominique Venner.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Charles Venner a réalisé de nombreuses églises pour l'Œuvre des Chantiers du Cardinal, chapelles et écoles à Paris et en banlieue, à la demande du cardinal Jean Verdier. Œuvrant sur la base de plans et de motifs qu'il a élaborés de longue date, Venner va marquer de son style les églises parisiennes de la première moitié du XXe siècle. En effet, s'il utilise ce nouveau matériau qu'est le béton armé, il use aussi de matériaux contemporains, comme l'acier, ou traditionnels, comme la brique, qui sont moins onéreux que le béton. À l'instar du moine-architecte Dom Bellot, dont il ne parviendra pas à égaler la virtuosité, son style est massif renouant avec l'architecture épurée du Moyen Âge.

Son style s'affirme au travers de modules simple (nef unique, toits en bâtière) et par des matériaux (moellon de pierre ou brique). Une des grandes caractéristiques du style de Charles Venner est la façade ponctuée par un porche central surmonté du clocher sur lequel est accolé la sculpture du saint tutélaire de l'église. Ce dernier choix stylistique élaboré en 1932 pour le chantier de l'église Saint-Joseph à Villeneuve-la-Garenne sera repris lors des chantiers ultérieurs qui lui seront confiés : par exemple, en 1932, à l'église paroissiale Saint-Joseph de Villeneuve-la-Garenne ; en 1933, à l'église paroissiale Sainte-Odile d’Antony ; en 1934, à l'église paroissiale Saint-Joseph-des-Quatre-Routes à Asnières-sur-Seine ; en 1935, à l'église Saint-Jean-Baptiste du Plateau à Ivry-sur-Seine ; en 1936, à la chapelle Saint-Louis dite chapelle du Pont d’Ivry à Alfortville ; en 1937, à l'église paroissiale Sainte-Lucie d’Issy-les-Moulineaux.

Constructions pour l'Œuvre des Chantiers du Cardinal[modifier | modifier le code]

Autres constructions[modifier | modifier le code]

  • 1951 : Chapelle Notre-Dame de la Miséricorde - Nanterre

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de la Creuse, commune de Bénévent-l'Abbaye, acte de naissance no 34, année 1890 (page 83/106) (avec mentions marginales de décès).
  2. Ministère de la Culture, Base Mérimée - Inventaire topographique, Fiche: IA00089783
  3. « Trésors du patrimoine vanvéen », sur www.vanves.fr, Ville de Vanves (consulté le 12 juin 2015)
  4. a b c d e f g h i et j Conseil régional d'Île-de-France - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel, « Inventaire topographique », Inventaire général du patrimoine culturel,‎ (lire en ligne)
  5. Ministère de la Culture - Base Mérimée (Inventaire topographique), Fiche: IA00089783
  6. « Chapelle Saint-Marcel », sur www.patrimoine-religieux.fr (consulté le 12 juin 2015)
  7. « Église Sainte-Lucie-des-Moulineaux - Églises et patrimoine religieux de France », sur www.patrimoine-religieux.fr (consulté le 20 septembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]