Charles Jolibois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jolibois.

Charles Jolibois
Fonctions
Sénateur de Maine-et-Loire
Élection
Réélection
Groupe politique RI
Maire d'Étriché
Élection 1956
Réélection






Successeur Régine Brichet
Conseiller général du Canton de Durtal
Élection
Réélection




Prédécesseur Jean de Blois
Successeur Jean-Luc Davy
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Paris
Date de décès (à 84 ans)
Lieu de décès Paris
Nationalité Française
Parti politique UDF
Père Pierre Jolibois
Profession Avocat

Charles Jolibois, né le à Paris et mort le (à 84 ans), est un avocat et homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Charles Jolibois fait ses études au Lycée Louis-le-Grand, puis à la faculté de droit de Paris (diplômé d’études supérieures de droit public et de droit privé), et à l’Institut d’études politiques de Paris, suivies d'un Master of Law de la faculté de droit d’Harvard (États-Unis)[1].

Avocat au barreau de Paris en 1953, il fonde en 1960, avec son ami Henri Ader (1928-2017), futur Bâtonnier du Barreau de Paris (1990-91), le cabinet Ader Jolibois. Il est secrétaire de la Conférence des avocats du barreau de Paris en 1954, devenant, en 2002-2003, le 60ème président de l'Association amicale des secrétaires et anciens secrétaires de la Conférence des avocats au barreau de Paris.

Il est élu maire du village d'Étriché (Maine-et-Loire) à 28 ans, en 1956, et le restera jusqu'en 2008.

Vice-président de 1976 à 2004 du conseil général de Maine-et-Loire, il est élu en 1983 sénateur de Maine-et-Loire sous l'étiquette UDF[2]. Au Sénat, il est vice-président de la Commission des lois.

Vie familiale[modifier | modifier le code]

Fils de Pierre Jolibois et petit-fils de Georges Duruy, il avait épousé le 5 mai 1961 la princesse Bernadette de Broglie (1939- ) et avait eu 5 filles : Claire, Agnès, Laurence, Edmée, Marie[1].

Mandats[modifier | modifier le code]

Situation en fin de mandat

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]