Georges Duruy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Georges Duruy
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 65 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinction

Auguste Gabriel Georges Duruy, dit Georges Duruy, né le à Paris[1], mort le [2] à Paris, est un historien et romancier français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École normale supérieure (1872), il est le fils de l'historien Victor Duruy. Il fut professeur de littérature et d'histoire à l'École polytechnique[3] de 1892 à 1912. Il est l'auteur de nombreux livres historiques et romans ainsi que d'une pièce de théâtre.

Georges Duruy a été suspendu de ses fonctions de professeur de l'École polytechnique pour avoir écrit en avril 1899 un article dans Le Figaro intitulé « Pour la justice et pour l'armée »[4], prenant la défense d'Alfred Dreyfus. Il est réintégré après une interpellation de Freycinet à la Chambre par le député Jules Gouzy[5].

Par décret de 1910, il est nommé officier de la Légion d'honneur[6].

Albert Besnard réalisa le portrait de son épouse Amélie, fille d'Achille Jubinal.

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Acte de naissance V3E/N 830 à l'état civil reconstitué de Paris, Archives de Paris en ligne
  2. AD 75 en ligne + Base Léonore
  3. [1]
  4. Pour la justice et pour l'armée
  5. [2]
  6. « Dossier dans l'ordre de la Légion d'honneur d'Auguste Gabriel Georges Duruy », base Léonore, ministère français de la Culture

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :