Chapelle Saint-Michel de Coursegoules

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Chapelle Saint-Michel de Coursegoules
Image dans Infobox.
Présentation
Type
Destination initiale
Style
Propriétaire
Commune
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes
(Voir situation sur carte : Alpes-Maritimes)
Point carte.svg

La Chapelle Saint-Michel est une chapelle catholique située en France sur la commune de Coursegoules, dans le département des Alpes-Maritimes en région Provence-Alpes-Côte d'Azur[1].

Elle fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques depuis le .

Localisation[modifier | modifier le code]

Cette chapelle est située dans le département français des Alpes-Maritimes, sur la commune de Coursegoules.

Historique[modifier | modifier le code]

La chapelle Saint-Michel a probablement été édifiée sur un ancien fanum d'une villa gallo-romaine. La chapelle était desservie par des moines dépendant de l'abbaye de Lérins et quelques habitations du territoire de Lagnes. La chapelle se trouve à 1,3 km à l'ouest de Coursegoules, au pied de la montagne du Cheiron.

Il subsiste une dalle funéraire qui ne doit pas être postérieure au VIIe siècle :

FUSCO SECUM
DI. F. ANNORUM
XIX ET FAVORI. SEC
UNDI. F. ANNORUM
XII. DEFUNCTIS. SECUM
..S...NICENTI. F. ET VELIA
FAVORIS. F. PARENTES F

Traduction : À Fuscus et à Favor, fils de Secundus, morts l'un à 19, et l'autre à 13 ans, fils de ...Nicentus et Velia, fille de Favor, leurs parents, ont élevé ce monument.

L'édifice est probablement de la fin du XIe siècle bien que certaines études archéologiques fassent remonter la construction de l'abside au VIe siècle ou VIIe siècle. Il comprend une nef à deux travées couvertes en berceau brisé, probablement construite au XIIIe siècle à la place d'une charpente. La voûte est soutenue par des pilastres et des arcs latéraux, plaqués sur le mur de la première construction. Elle est prolongée par une abside semi-circulaire en cul-de-four, éclairée par une baie cruciforme dans le mur ouest.

Un portail d'entrée en arc brisé reconstruit au XIIIe siècle permet l'accès à la chapelle, côté sud. Bel appareil de pierres et travail soigné sauf la façade ouest. En haut de l'abside on trouve une frise assez rare de bâtons brisés.

La chapelle a été restaurée en 1984.

L'édifice est classé au titre des monuments historiques le [1].

Principales dimensions[modifier | modifier le code]

  • Longueur : 13 mètres
  • Largeur : 3,60 mètres

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alex Benvenuto, Laurent Lapchin, Coursegoules, le temps des veillées, p. 65-67, Serre éditeur, Nice, 1983 (ISBN 2-86410-038-X) Extraits

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]