Château de la Tour (Ain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Château de la Tour.

Château de la Tour
olim Tour-de-Loriol
Image illustrative de l’article Château de la Tour (Ain)
Type Château
Architecte Tony Ferret
Début construction XIXe siècle
Propriétaire initial Étienne Goujon
Propriétaire actuel Société privée
Protection  Inscrit MH (2006)[1]
Coordonnées 46° 04′ 33″ nord, 5° 22′ 27″ est[2]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces de France Bresse
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Ain
Commune Neuville-sur-Ain

Géolocalisation sur la carte : Ain

(Voir situation sur carte : Ain)
Château de la Tour olim Tour-de-Loriol

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de la Tour olim Tour-de-Loriol

Le château de la Tour, (olim Tour-de-Loriol) est un château du XIXe siècle qui se dresse sur la commune de Neuville-sur-Ain dans le département de l'Ain en région Auvergne-Rhône-Alpes.

La totalité du château et du parc (grille d'entrée côté route nationale, clôture et tourelle nord, maison du gardien, maison du jardinier à l'exception des pavillons modernes) font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques par arrêté du [1]. Il succède à une ancienne tour forte dressé au Moyen Âge, elle-même remplacée par un château du XVIIe siècle.

Situation[modifier | modifier le code]

Le château de la Tour est situé dans le département français de l'Ain sur la commune de Neuville-sur-Ain.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le château est construit par l'architecte Tony Ferret[1] à la demande personnelle d'Étienne Goujon.

À l'origine, le fief avec maison forte, appelé jadis la Tour-de-Loriol, à cause, dit Guichenon, « qu'il appartenait d'ancienneté à ceux de la maison de Loriol, seigneurs d'Asnières (Confrançon) et de Gerlan ».

Guillaume, fils de Jean de Loriol, damoiseau, vivant en 1400[3], et de Guillemette de la Roche, le possède dans la première moitié du XVe siècle[3]. Antoine de Loriol, écuyer, le vend, vers 1600[3], à Jean de Molan, écuyer, père de Louis de Molan. Ce dernier en était seigneur en 1650[3]. La Tour-de-Neuville arriva, ensuite, à la famille de Marron de Meillonnas, qui en jouissait encore en 1789.

Description[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article Claude Guigue, Topographie historique du département de l'Ain, Bourg-en-Bresse, Gromier Ainé, (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]