Château de Coustaussa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château de Coustaussa
Image illustrative de l’article Château de Coustaussa
Ruines
Période ou style Renaissance
Type Château-fort remanié
Début construction 1157
Fin construction Remanié au XVIe siècle
Propriétaire initial Pierre de Villar, représentant des Trencavels
Destination initiale Château-fort
Propriétaire actuel Propriété privée
Destination actuelle Ruiné
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1948)
Coordonnées 42° 56′ 24,5″ nord, 2° 16′ 36,4″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Languedoc
région Occitanie
Département Aude
Commune Coustaussa
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Château de Coustaussa
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
(Voir situation sur carte : région Occitanie)
Château de Coustaussa
Géolocalisation sur la carte : Aude
(Voir situation sur carte : Aude)
Château de Coustaussa

Le château de Coustaussa est un château en ruines situé à Coustaussa, dans l'Aude, en région Occitanie (France).

Historique[modifier | modifier le code]

Le site du château est occupé depuis 730, originellement par des wisigoths. Dès le XIe siècle, un village médiéval, "Villam quae vocatur Constantium", est cité. Ce village est ensuite doté d'un castrum, sous la directive du puissant Raymond Ier Trencavel, en 1157, afin de défendre la vallée de la Sals. Ce château est placé sous le commandement d'un certain Pierre de Villar[1]. En 1170, le roi d'Aragon, Alphonse II d'Aragon, qui vient de pilier Rennes-le-Château, s'empare aussi de Coustaussa[2].

En 1210, lorsque la région s'embourbe dans le croisade des albigeois, les croisés menés par Simon de Montfort s'emparent du château, rallié à la cause cathare, tandis que la majorité des habitants quittent le village. Les occupants du château l'aurait quitté grâce à un souterrain menant à proximité du château de Blanchefort[3].

Un an plus tard, alors que Simon de Montfort est assiégé à Castelnaudary, le seigneur de Coustaussa décide de se soulever et de libérer ses terres. Néanmoins, après la victoire du chef croisé à Castelnaudary, celui-ci revient à Coustaussa, massacre les habitants, endommage fortement le château et incendie le village castral. Le seigneur de Coustaussa est alors spolié de ces droits sur le domaine, qui est offert à la famille de Montesquieu de Sault, aussi seigneurs de Roquefort-de-Sault, et alliés des croisés[4],[5].

Par don du sénéchal de Carcassonne, il passe ensuite à Pierre de Voisins; lieutenant de Simon de Montfort[6].

Au XVIe siècle, l'ensemble du château est remanié, transformant le puissant château-fort en une belle demeure Renaissance. Après la Révolution française, il est acquis par un marchand de biens, en 1803. À la suite de cela, ses charpentes lui sont retirées en 1819, ce qui conduit à la destruction progressive de l'édifice à travers la récupération de matériaux de construction[7],[8],[9].

Le château de Coustaussa est inscrit au titre des monuments historiques par arrêté du 10 avril 1948[10]. Les ruines n'ont depuis pas été restaurées, et l'accès en est interdit.

Architecture[modifier | modifier le code]

La double enceinte fortifiée du château de Coustaussa possédait deux entrées, au Sud avec un passage voûté et équipé d'une simple porte, au Nord par une poterne. D'immenses lices permettaient l'accès à l'intérieur. L'édifice possédait quatre tours carrés et une échauguette circulaire. Le corps de logis seigneurial se trouvait au centre et servait aussi de donjon[10].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. J.L Aubardier, M. Binet, H. Champollion, Le Pays Cathare, Éditions OUEST-FRANCE
  2. « rennes le chateau: coustaussa et son chateau », sur rennes.le.chateau.online.fr (consulté le 22 février 2020)
  3. Louis Fedié, Le comté de Razès et l'ancien diocèse d'Alet, Carcassonne, Lajoux, , p. 151,152
  4. « Château de Coustaussa », sur www.castlemaniac.com (consulté le 22 février 2020)
  5. [https://www.cathares.org/coustaussa-intro.html « Coustaussa, ch�teau dominant la vall�e de la Sals »], sur www.cathares.org (consulté le 22 février 2020)
  6. « Coustaussa », sur jeanmichel.rouand.free.fr (consulté le 22 février 2020)
  7. Le Chevalier Dauphinois, « Château de COUSTAUSSA », sur Château féodal et ruine médiévale (consulté le 22 février 2020)
  8. « Le château de Coustaussa », sur À la découverte de nos régions (consulté le 22 février 2020)
  9. Dom Vic et Vaissetes, Histoire generale du languedoc. Tome VI
  10. a et b « Ruines du château », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le 22 février 2020)

Erreur de référence : La balise <ref> nommée « mérimée » définie dans <references> n’est pas utilisée dans le texte précédent.