Château-Perret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Château-Perret
image illustrative de l’article Château-Perret
Château-Perret
Début construction XIXe siècle
Destination actuelle Propriété privée
Protection non
Coordonnées 45° 49′ 08″ nord, 4° 50′ 08″ est
Pays Drapeau de la France France
Métropole Métropole de Lyon
Commune Collonges-au-Mont-d'Or et Saint-Cyr-au-Mont-d'Or

Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon

(Voir situation sur carte : métropole de Lyon)
Château-Perret

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château-Perret

Le Château-Perret, est situé sur les communes de Collonges-au-Mont-d'Or et de Saint-Cyr-au-Mont-d'Or dans le Rhône, à flanc de pente, dominant la vallée de la Saône.

Description[modifier | modifier le code]

Le château, une folie du XIXe siècle, est flanqué de trois tours surmontées de toitures en flèche: une tour carrée au centre de la façade occidentale, une autre tour carrée côté sud et une tour ronde côté nord.

La façade orientale est précédée d'une terrasse et d'un escalier en arc de cercle.

Le domaine est une propriété privée et ne se visite pas.

Historique[modifier | modifier le code]

  • Un premier château est construit sur le fief de la Chaux.
  • début du XVIIe siècle: Jean de Raverie est seigneur de Vaise et de la Chaux, trésorier général de France en la généralité de Lyon.
  • époque révolutionnaire: Le comte Guillet de Moidière acquiert la propriété par mariage.
  • première moitié du XIXe siècle: Le château passe aux de Maupeou.
  • seconde moitié du XIXe siècle: Le propriétaire suivant est le comte de Chambray, auditeur à la cour des comptes.
  • 1870 : Jean-Baptiste Perret (1815 - 1887), industriel, acquiert le domaine ; il fait démolir l'ancienne demeure et construire la résidence actuelle, qui porte son nom.
  • 1902 : Victoire Dupont de la Tuilerie, veuve de M. Perret, ayant perdu son fils unique Paul Michel, laisse pour héritiers Émile Loubet, président de la République, qui y avait résidé plusieurs fois, Hermann Sabran et Félix Mangini.
  • 27 juin 1928 : le château, qui appartient à Louis Canavy, est victime d'un incendie occasionnant pour six cents mille francs de dégâts.
  • 1972: Le domaine devient un centre hospitalier.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Saint-Cyr et les monts d'Or, par Théodore Gabourd, Marcel Achard (Éditions Égé, 1968)
  • Collonges, histoire d'un village des Monts d'Or lyonnais, par Th. Duc (Éditions Égé, 1971)
  • Jules Favre, Jean-Baptiste et les autres--: sénateurs du Rhône, 1876-1880, par F. Sérusclat (Mario Mella, 1997)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]