Carla Vizzotti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Carla Vizzotti
Image dans Infobox.
Fonction
Minister of Health (d)
depuis le
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités

Carla Vizzotti, née le à Buenos Aires, est un médecin et une femme politique argentine. Depuis le 19 février 2021, elle est ministre de la Santé.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille d'un gastro-entérologue, elle étudie la médecine à l'Université del Salvador (Buenos Aires). Diplômée en 1997, elle se spécialise en médecine interne à l'Université de Buenos Aires[1].

Carla Vizzotti est la fondatrice et la présidente de la Société argentine de vaccinologie et d'épidémiologie. Elle travaille aussi à la Fondation Huésped, une ONG qui lutte contre le VIH/sida[1].

De 2007 à 2016, au sein du ministère de la Santé, elle dirige la Direction nationale pour le contrôle des maladies évitables par la vaccination[1]. À ce titre, elle met sur pied le Plan national d'immunisation et supervise l'extension du programme de vaccination gratuite et obligatoire à 19 vaccins.

Vice-ministre de la Santé[modifier | modifier le code]

Le 19 décembre 2019, elle est nommée Secrétaire d'État aux soins de santé dans le nouveau gouvernement d'Alberto Fernández, sous l'autorité du ministre de la Santé Ginés González García[1].

En 2020, elle prend une part importante dans l'action du gouvernement contre la pandémie de covid-19 et présente les comptes-rendus quotidiens sur les chiffres de l'épidémie[1]. En décembre, elle conduit la délégation argentine qui va négocier en Russie l'achat de 300 000 doses du vaccin Spoutnik V développé par l'Institut Galameya[2].

Ministre de la Santé[modifier | modifier le code]

Le 19 février 2021, elle remplace le ministre de la Santé, Ginés González García, obligé de démissionner après qu'il a facilité l'accès à la vaccination à des proches[3].

Références[modifier | modifier le code]