Camp de Suippes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Face au monument aux morts des Armées de Champagne; une entrée du camp de Suippes.

Le camp militaire de Suippes est établi au nord de la commune de Suippes dans le département de la Marne.

Ce camp, d'une superficie de 13 500 ha, est l'un des plus grands de France. Il a été établi sur des terres ravagées par la Première Guerre mondiale.

C'est un camp à vocation d'entraînement au tir, notamment pour les unités de cavalerie et d'artillerie (il dispose aussi d'une zone pour le tir air-sol). L'entraînement à la manœuvre se fait sur le camp de Mourmelon proche.

Le camp abritait autrefois le 15e Régiment d'artillerie qui était alors équipé de lanceurs de missiles nucléaires Hadès. Les silos de stockage des têtes nucléaires sont maintenant désaffectés et ont une nouvelle utilisation : le stockage des obus chimiques de la Première Guerre mondiale trouvés dans toute la partie nord et est de la France. La plupart de ces obus seront traités par le programme SECOIA au Camp de Mailly, dans l'Aube, à partir de 2016, ceux qui ne sont pas transportables étant détruits sur place[1].

Le 40e régiment d'artillerie est actuellement le seul régiment cantonné sur ce terrain militaire et le 132e bataillon cynophile de l'armée de Terre est lui sur les abords du terrain militaire de Mourmelon-le-Grand avec son entrée principale sur la route de Suippes à Chalons-en-Champagne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le projet Secoia opérationnel en 2016, France 3 Champagne-Ardenne, juin-octobre 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]