Cédric Cassimo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cédric Cassimo
Image dans Infobox.
Cédric Cassimo sur scène en 2015 dans Pour l'amour d'un Stradivarius
Biographie
Naissance
Activité
Artiste contemporainVoir et modifier les données sur Wikidata

Cédric Cassimo est un compositeur et artiste visuel qui pratique la technique d'animation de sable. D'origine suisse et italienne, né le 27 septembre 1975, il vit actuellement en Suisse romande.

Il fait partie des rares personnes qui pratiquent l'animation de sable en direct dans des salles de théâtre[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Cedric Cassimo, né en 1975 à Vevey, est dessinateur sur sable. Il réside actuellement dans le Canton de Vaud. Au terme de sa formation dans le domaine du graphisme et des beaux-arts, il se rend à Londres en 2006, en quête d'expériences. Il s'y marie et y découvre l'animation de sable, qui devient au fil des années sa forme d'art principale, avec laquelle des spectacles multimédias seront produits en Suisse et en Europe[3],[1]. Il fonde en 2006 avec Victoria Giorgini, sa femme et metteure en scène russo-suisse, l'association artistique à but non lucratif Lunidea, qui promeut les artistes de sa région[1],[4].

Il est également tatoueur. Il possède un salon de tatouage à Lausanne[1]. Il pratique notamment le « cover », qui consiste à camoufler un vieux tatouage sous un nouveau[5].

En 2018, il crée avec Victoria Giorgini le spectacle Les secrets du Petit Prince, adaptation du livre de Saint-Exupéry, auquel participe l'animateur de radio et télé Jean-Marc Richard[1],[6].

Animation de sable[modifier | modifier le code]

Participation de Cedric Cassimo à l'émission +3° de la RSI en 2017.

Il reçoit l’enseignement de l’animation de sable par Caroline Leaf à la National Film and Television School, au Royaume-Uni, et il fait ses premiers pas dans cet art avec un premier spectacle Once Upon a Thames, dont il fait des représentations au théâtre dans le West End londonien[1]. À l’aide d’une table éclairée, d'un projecteur qui envoie l'image sur un grand écran et de fines particules de sable, il crée en direct des images qui apparaissent et disparaissent à vue[7].

Ses créations artistiques deviennent également le lieu de collaboration avec plusieurs artistes, tels que Barbara Hendricks, Camille & Julie Berthollet, Jean-Marc Richard, Alexandre Jollien ou Henri Dès, souvent dans un but caritatif, mais il travaille aussi dans des projets télévisuels pour des chaînes comme Arte, où il a illustré un documentaire sur Starbucks[1],[8],[9],[10]. Ses dessins pour la chaîne européenne lui ont valu 4 millions de vues sur Youtube[1].

Engagement[modifier | modifier le code]

Ses spectacles sont souvent donnés dans un but caritatif, au bénéfice d’associations telles que Zoé4Life[11] ou La Chaîne du bonheur[12].

Productions[modifier | modifier le code]

  • 2019 : Attention à la marche avec l'Orchestre de chambre de Genève[13]
  • 2018-2019 : Les contes de la nuit, Arsenal de Metz, Opera de Reims et Paris[14]
  • 2016-2019 : Les secrets du Petit Prince[15]
  • 2017 : The idea worth spreading, TEDx Talks[16]
  • 2017 : Pinocchio avec l'Orchestre de chambre de Lausanne[17]
  • 2016 : Le Violon enchanté en Alsace[18]
  • 2016 : Le Carnaval des animaux[19]
  • 2015 : Les contes de ma mère l'Oye avec l’OSR[20]
  • 2015 : Animations en direct au Victoria Hall de Genève accompagné par de la musique de Debussy et de Ravel[20]
  • 2014 : Pour l'amour d'un Stradivarius[21],[22]
  • 2012-2013 : Insaisis'sable[23]
  • 2013 : Lausanne Estivale[24]
  • 2010 : Once upon a Thames[25]

Documentaire[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h « Portrait de Cédric Cassimo – Le dompteur de sable se pique d’immuable », sur 24 heures, (consulté le )
  2. « 4 questions à…Cédric Cassimo », sur orchestresuisseromande.tumblr.com.
  3. « Dessinateur sur sable, un métier atypique que l'artiste fribourgeois Cédric Cassimo a élevé au rang d'art - Vidéo », Radio télévision suisse,‎ (lire en ligne, consulté le )
  4. « Côté jardin, le château de Vullierens plonge dans un univers merveilleux », sur La Côte,
  5. « [VIDÉO] Couvrez ce tatouage que je ne saurais voir! », 24 heures,‎ (ISSN 1424-4039, lire en ligne, consulté le )
  6. (en) « Les secrets du Petit Prince (bande annonce) », sur Facebook, (consulté le )
  7. « Dessins de sable en musique », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  8. (it) « Creazioni di sabbia per riflettere sul cambiamento climatico - Video », RSI,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. « Starbucks sans filtre parmi les records d’audience d’Arte en 2018 » (consulté le )
  10. « Rencontre avec Cédric Cassimo, sand painter - Radio », Radio télévision suisse,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. « Les secrets du Petit Prince en faveur de Zoé4life », Radio LFM, (consulté le )
  12. « Les secrets du Petit Prince, avec la participation exceptionnelle de Camille et Julie Berthollet », sur La Saison Culturelle (consulté le )
  13. « Attention à la marche | L'OCG en concert à Genève au Studio Ernest-Ansermet », sur www.leprogramme.ch (consulté le )
  14. Cité Musicale- Metz, « Contes de la nuit - scolaires », sur Cité Musicale - Metz (consulté le )
  15. « Les Secrets du Petit Prince – Rosey Concert Hall » (consulté le )
  16. « TEDxInstitutLeRosey | TED », sur www.ted.com (consulté le )
  17. « Les aventures de Pinocchio | Orchestre de Chambre de Lausanne - Lausanne, Salle Métropole », sur vd.leprogramme.ch (consulté le )
  18. « La réalité prolonge le rêve », sur www.festivalmusiqueobernai.com (consulté le )
  19. (it) « "Il carnevale degli animali" », sur rsi.ch (consulté le ).
  20. a et b Julian Sykes, « Dessins de sable en musique : L’artiste visuel Cédric Cassimo pratique le «dessin sur sable», un art particulièrement original qui a séduit petits et grands, mardi soir au Victoria Hall de Genève. Kazuki Yamada dirigeait l’OSR dans des œuvres impressionnistes de Debussy et Ravel », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  21. « Pierre Amoyal, Karim Slama et Cédric Cassimo, unis "Pour l'amour d'un Stradivarius" », sur rts.ch, (consulté le ).
  22. Le Courrier, « «Pour l’amour d’un stradivarius» La relecture d’une histoire vraie – Le Courrier » (consulté le )
  23. « Le spectacle Insaisis’sable, un moment de pure magie », sur Femina (consulté le )
  24. « Concert-spectacle, avec Cédric Cassimo, artiste sur sable », sur cameratalausanne.ch (consulté le ).
  25. « ENTRETIEN – Cédric Cassimo transforme la réalité en conte de fée à travers la Baleine de la Tamise », sur lepetitjournal.com (consulté le ).
  26. « Regardez le documentaire qui démontre les pratiques pas très “clean” de Starbucks », sur telerama.fr (consulté le ).

Lien externe[modifier | modifier le code]