Bruno Tocanne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bruno Tocanne
Description de cette image, également commentée ci-après
Bruno Tocanne
Informations générales
Naissance
Paris
Drapeau de la France France
Activité principale Musicien
Genre musical Jazz
Instruments Batterie
Années actives Depuis 1970
Labels IMR
Site officiel https://www.imuzzic-brunotocanne.com

Bruno Tocanne, né en 1955 à Paris, est un batteur de jazz français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Déjà sur scène à la fin des années 1970 dans des groupes plutôt pop-rock comme "Chanvre Mou" puis "Moving" avec Didier Thibault (Moving Gelatine Plates) ou en compagnie du pianiste Laurent Cugny qu'il a rencontré au lycée, il commence à s'intéresser au jazz et aux musiques improvisées. À cette époque il fonde avec le musicien violoniste Jean-Claude Camors le groupe éphémère "Rock Southern Convention", dont José Arthur se fera l'écho dans son Pop Club, le journaliste et écrivain Patrick Denaud participe comme guitariste à l'aventure "Rock Southern Convention"..

Années 1980[modifier | modifier le code]

Il joue en trio, quartet, et dans le big band Lumière de Laurent Cugny, avant de se produire en trio avec Michel Benita (b) et Manuel Villaroel (p), Serge Lazarevitch (g) et Jean-Philippe Viret (b). Il joue au Concours national de jazz de la Défense en 1980 avec le trio "Palindrome", tourne en Europe et au Canada avec l'Orchestre symphonique de Montréal (1982/1985) en compagnie de Michel Saulnier (b) et Jean Vanasse (vib) (Québec). Il joue aussi en trio avec Hugh Hopper (bassiste de Soft Machine) et Patrice Meyer (g), ou avec le quartet de la chanteuse Anne Ducros.

Années 1990[modifier | modifier le code]

En 1991 il participe au disque du quartet Hors Série en compagnie de Michel Saulnier (b), Philippe Sellam (sax) et Sophia Domancich (p). En 1992, il joue avec le trio de Sophia Domancich en compagnie du bassiste Paul Rogers (Royaume-Uni), avant de cofonder le collectif Polysons avec Jean-Rémy Guédon (sax) et Serge Adam (tp). Puis il enregistre, en compagnie de Paul Rogers (b), Sophia Domancich (p) et Eric D'Enfert (sax), l'album Bruno Tocanne Réunion. Il se produit ensuite avec le même groupe mais cette fois en compagnie de Malo Vallois (sax), Laurent Dehors (cl), Daniel Casimir (tb), Pierre "Tiboum" Guignon (perc), et Denis Badault (p).

Depuis 1998[modifier | modifier le code]

Bruno Tocanne quitte la région parisienne pour s'installer dans un village de Rhône-Alpes et rencontre Yves Bleton de l'association Agapes à Lyon, qui lui propose une résidence à l'Élysée (salle de cinéma et de théâtre à Lyon) en compagnie de Catherine Delaunay (cl) et de Pierre Badaroux (b). Au cours de cette résidence ils vont inviter, entre autres, Louis Sclavis, Alain Blesing, Régis Huby, Lucia Recio, et Emmanuel Bex.

Il enregistre en duo avec Catherine Delaunay en 2000 et parcourt avec cette formation les scènes de jazz en France et à l'étranger (Pologne, Japon, Québec, Ukraine). Il lui arrive aussi d'improviser en duo en concert avec le pianiste Denis Badault. Il fonde le réseau imuzzic en 2000, dont il est le directeur artistique, et initie et participe à ses créations : "Mots d'Algérie", "Panique(s)" en hommage à Roland Topor, "Octobre", "l'Homme à la Caméra" sur un film de Dziga Vertov, "Les bergers fous de la rébellion" avec John Greaves[1], "Round about 68"[2] avec Hasse Poulsen (g). Dans la foulée il fonde le Trio Résistances[3] avec lequel il enregistre trois albums en compagnie de Lionel Martin (sax) et Benoît Keller (b) (tournées en Roumanie, Irlande, Canada).

En 2007 il se lance dans une série de "New Dreams" ce qui l'amène à enregistrer en trio avec Lionel Martin et Rémi Gaudillat (tp)[4], puis en 2008 avec Quinsin Nachoff, saxophoniste et clarinettiste américain, l'album "5 New Dreams" (Nachoff - Tocanne Project)[5].

En 2010 sort l'album "4 New Dreams!" enregistré avec Michael Bates (b), Samuel Blaser (tb) et Rémi Gaudillat (tp), après une tournée en Asie du Sud-Est (Chine, Hong Kong, Corée). Il fonde le grand orchestre "Libre Ensemble" dont l'album sortira en décembre 2010.

Bruno Tocanne s'est également produit occasionnellement avec de nombreux musiciens comme Dave Burell, Steve Potts, David Lewis (États-Unis), Itaru Oki (de), Takayuki Kato, Nobuyoshi Ino (Japon), Yuri Kusnetsov (Ukraine), Vladimir Volkoff (Russie), Francesco Bearzatti, Enzo Rocco (Italie), Patrick Charbonnier, Fred Roudet, Khaled Ben Yahia, Nacim Brahimi, Didier Lockwood, Hubert Dupont, Jean-Christophe Cholet, François Méchali, Zool Fleischer, François Thuillier, Jean-Luc Ponthieux, Charles Loos, Denis Leloup, Jean Bolcato, Jean Méreu, Guy Villerd (ARFI), Éric Brochard, Daniel Huck.

Formations au sein desquelles il s'est produit et à enregistré 2000/2014 :

  • 2017 / 2018
  • Juillet 94 Marcel Kanche, Fred Roudet (tpte), Bruno Tocanne
  • Sea Song(e)s avec Sophia Domancich, Antoine Läng et Rémi Gaudillat, librement inspiré de l'univers du Rock Bottom de Robert Wyatt
  • 2012 / 2014 In a Suggestive Way avec Russ Lossing, concerts avec Sophia Domancich et Daniel Erdmann,
  • Over The Hills d'après l'Opéra-programme Escalator Over The Hill (en) de Carla Bley,
  • Canto de Multitudes avec Rémi Gaudillat et Lucia Recio, d'après le Canto General de Pablo Neruda
  • 2010 : Bruno Tocanne "4 new dreams !" avec Michael Bates, Samuel Blaser et Rémi Gaudillat (IMR) Le Libre Ensemble, avec Fred Roudet, Damien Sabatier, Rémi Gaudillat, Benoît Keller, Fred Meyer, Philippe Gordiani, Bruno Tocanne (IMR)
  • 2008 : Nachoff - Tocanne Project[5] (New York - Canada - France), avec Quinsin Nachoff, Rémi Gaudillat, Fred Roudet, Lionel Martin, Bruno Tocanne (Cristal Records) Mad Kluster[6] avec Alain Blesing - Fred Roudet - Benoît Keller - Bruno Tocanne Call it Anything, Rémi Gaudillat 4tet avec Fred Meyer, Benoît Keller, Bruno Tocanne
  • 2007 : I. Overdrive Trio[7] : "Hommage à Syd Barrett" avec Philippe Gordiani, Rémi Gaudillat, Bruno Tocanne New Dreams Now! (Tocanne- Martin - Gaudillat)
  • 2000 : Trio Résistances: Tocanne - Martin - Keller

Ciné concerts[modifier | modifier le code]

Bruno Tocanne met en musique en direct le film L'Homme à la Caméra de Dziga Vertov (1929)[8] (création en 2001).

Vidéo concerts[modifier | modifier le code]

Adepte des projets trans-disciplinaires, il a participé ou imaginé un certain nombre de spectacles mêlant vidéo, textes, danse et musique comme :

  • Round About 1968[9] : Trio Tocanne - Martin - Gaudillat + Hasse Poulsen, sur des images du VJ Nico Tico - XLR project (création en 2008).
  • Les bergers fous de la rébellion[10] : Vidéo- musique - textes sur la Beat Generation avec John Greaves sur des images du VJ Nico Tico - XLR project (création en 2006).
  • Panique(s) : textes et musique sur Roland Topor en compagnie de Denis Badault (création en 2002).

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2017 Sea Song(e)s, Sophia Diomancich, Antoine Läng, Rémi Gaudillat - Cristal Records
  • 2014 Over The Hills, Tocanne - Santacruz imuZZic Grand(s)Ensemble - IMR label
  • 2013 : In a Suggestive Way[11] Bruno Tocanne 4tet
  • 2012 : Et un mec vint d'Outre Saison[12] I.Overdrive trio - Marcel Kanche, Cristal Records
  • 2012 : Remedios la belle[13] Henri Roger - Bruno Tocanne, Petit Label
  • 2011 : Libre(s)ensemble [14] Le Libre Ensemble, IMR
  • 2010 : 4 New Dreams ! [11], Bruno Tocanne 4tet, IMR
  • 2009 : Call It Anything[15], Rémi Gaudillat 4tet, imuZZic
  • 2008 : 5 New Dreams[5] Quinsin Nachoff : Bruno Tocanne Project, Cristal Records
  • 2008 : Hommage à Syd Barrett[7]: I. Overdrive trio (Gordiani, Gaudillat, Tocanne), Cristal Records
  • 2007 : New Dreams Now![4] (Tocanne, Martin, Gaudillat), Cristal Records
  • 2008 : Passeur de temps[16] (Jean-Paul Hervé, Bruno Tocanne), Petit Label
  • 2006 : États d'urgence[17] (trio Résistances : Tocanne, Martin, Keller), Cristal Records
  • 2004 : Global Songs[18], (trio Résistances : Tocanne, Martin, Keller), Cristal Records
  • 2004 : Cœur de lune : Y'en a qui manquent pas d'air (Catherine Delaunay), Nocturne
  • 2002 : Résistances[18] (Tocanne, Martin, Keller), Agapes
  • 2000 : Tocade(s)[19] (Catherine Delaunay, Bruno Tocanne), Agapes (Disque d'émoi - Jazz Magazine)
  • 1995 : Odessa[20] (Bruno Tocanne Réunion), Quoi de Neuf
  • 1992 : Funerals, Sophia Domancich Trio, Gimini
  • 1991 : Hors Série, quartet Domancich, Sellam, Saulnier, Tocanne (Caravan)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]