Laurent Cugny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Laurent Cugny
Description de cette image, également commentée ci-après
Laurent Cugny, au piano au cours du concert du Alain Brunet Quintet organisé le 19 juillet 2005 dans le cadre du festival off de Juan-les-Pins (Alpes-Maritimes)
Informations générales
Naissance (62 ans)
Genre musical jazz
Instruments piano

Laurent Cugny, né le à La Garenne-Colombes, est un pianiste, chef d'orchestre et arrangeur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Laurent Cugny entame l'étude du piano à dix ans[1] et commence à jouer dans des groupes amateurs à l'âge de dix-huit ans. Il entame des études d'économie puis décide de se consacrer à la musique. En 1975 il rencontre et joue avec le multi-instrumentiste Hervé Bourde. En 1979 il intègre et dirige la formation Lumière. La même année il obtient le troisième prix de piano solo au concours national de jazz de la Défense[1]. Il s'intéresse également au cinéma, en particulier à la réalisation de courts-métrages. En 1987, Il effectue une tournée européenne et enregistre deux albums avec le big band Lumière et Gil Evans, sur qui il donnera, l'année suivante, une monographie décisive (Las Vegas Tango. Une vie de Gil Evans, Paris, P.O.L, coll. « Birdland », 1989). En 1993 il publie un autre ouvrage consacré à la période électrique du compositeur et trompettiste Miles Davis[1]. De 1994 à 1997, il est le cinquième chef de l'Orchestre national de jazz. En 2006, il crée en version concert un opéra-jazz qu'il a composé à partir de la pièce Cloud Tectonics (la tectonique des nuages) de l'auteur portoricain José Rivera. En 2010 paraît l'enregistrement, avec les vocalistes David Linx, Laïka Fatien et Yann-Gaël Poncet.

Il enseigne le piano de 1981 à 1991 au Centre d'informations musicales de Paris[1]. En 2001 il obtient un doctorat de musicologie à l'université Paris Sorbonne-Paris IV[1]. Depuis 2006, il est professeur dans cette même université.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Santander, Big band Lumière dirigé par Laurent Cugny (Verve)
  • 1993 : Dromesko, Big band Lumière dirigé par Laurent Cugny (Verve)
  • 1994 : Yesternow, Orchestre national de jazz dirigé par Laurent Cugny (Verve)
  • 2001 : A Personal Landscape, Big band Lumière dirigé par Laurent Cugny (Emarcy)
  • 2010 : La Tectonique des nuages (Signature Radio France)
  • 2017 : Spoonful, Gil Evans Paris Workshop dirigé par Laurent Cugny (jazz&people)

Musique de film[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Laurent Cugny, Las Vegas Tango : Une vie de Gil Evans, Paris, P.O.L, coll. « Birdland », , 416 p. (ISBN 978-2-86744-168-4).
  • Laurent Cugny, Électrique Miles Davis, 1968-1975, Marseille, André Dimanche, (ISBN 978-2-86916-056-9).
  • Laurent Cugny, Analyser le jazz, Outre Mesure, coll. « Contrepoints », , 576 p. (ISBN 978-2-907891-78-3).
  • Laurent Cugny, Histoire du jazz en France, Tome 1 : du milieu du XIXe siècle à 1929, Paris, Outre Mesure, , 607 p. (ISBN 978-2-907891-85-1).

À Paraître[modifier | modifier le code]

  • Laurent Cugny, Hugues Panassié : Le Jazz hot et la réception de l’œuvre panassiéenne, Paris, Outre mesure, .
  • Laurent Cugny, Histoire du jazz en France, Tome 2 : 1930-1944, Paris, Outre Mesure, .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Laurent Cugny
  2. a et b « Biographie de Laurent Cugny », sur paris-sorbonne.fr (consulté le 5 septembre 2017).