Bruce G. Blair

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bruce G. Blair (né en )[1] est un expert de la sécurité nucléaire et chercheur au Programme sur la science et la sécurité internationale à l'École des affaires publiques et internationales Woodrow Wilson de l'université de Princeton (Princeton University's Woodrow Wilson School of Public and International Affairs). Adhérant au programme en , il se concentre sur les étapes techniques et politiques devant être franchies pour l'élimination vérifiable des armes nucléaires, en particulier sur les profondes réductions bilatérales des armes nucléaires, les négociations multilatérales sur les armes et la levée de l'état d'alerte des arsenaux nucléaires[2].

Il est le co-fondateur de Global Zero (en), une organisation internationale non-partisane composée de 300 dirigeants du monde entier, plus de 150 sections étudiantes et des millions de partisans dans le monde qui se consacrent à l'élimination des armes nucléaires[3].

Éducation et carrière[modifier | modifier le code]

De à , Blair a servi dans l'US Air Force en tant qu'officier de contrôle de lancement de missiles Minuteman et officier de soutien pour le Poste de commandement aéroporté du Strategic Air Command[4].

Il a reçu son B.S. en communication de l'université d'Illinois dans les années et en , obtenu un doctorat (Ph. D.) dans le domaine de la recherche opérationnelle à l'université de Yale[2].

Entre et , Bruce Blair a servi en tant que directeur de projet au Bureau de l'évaluation des technologies du Congrès (en) afin étudier la capacité des États-Unis à communiquer avec ses forces stratégiques. Classé au niveau de secret le plus élevé, son rapport montra que le système de commande et de communication de l'arsenal nucléaire américain souffrait de vulnérabilités[5].

De à , il a été chercheur principal dans le cadre du programme d'études en politique étrangère de la Brookings Institution[6],[7].

Avant d'occuper son poste actuel à Princeton, Bruce G. Blair a été le président de World Security Institute (en), un organisme sans but lucratif prédécesseur de Global Zero[8].

Réalisations[modifier | modifier le code]

Blair est un expert des politiques de sécurité des États-Unis et de la Russie, spécialiste des forces nucléaires et des systèmes de commandement et de contrôle[9]. Il a souvent témoigné devant le Congrès des États-Unis[10],[11],[12],[13].

Il a reçu en , le prix MacArthur, consistant en une bourse de 350 000 dollars, pour « [avoir] élaboré des propositions de rechange convaincantes pour la « levée de l'état d'alerte » des armes nucléaires qui réduiraient considérablement la possibilité de frappes nucléaires accidentelles. ». À cette occasion, Richard N. Haass commenta « La recherche de Bruce Blair sur la stabilité nucléaire rencontre deux critères importants : elle est rigoureuse et elle compte. »[14].

En , Blair a été sélectionné comme finaliste pour le « Skoll Award for Social Entrepreneurship » et en , nommé au Conseil consultatif du Secrétaire d'État sur la sécurité internationale, un petit groupe d'experts qui fournit au département d'État un regard indépendant et des conseils sur tous les aspects de la sécurité internationale, du désarmement et du contrôle des armes[15]. Il a également enseigné l'analyse de la sécurité en tant que professeur invité aux universités de Yale et Princeton[14].

L'expertise de Bruce G. Blair a aidé à rendre les sujets du nucléaire et des affaires internationales accessibles au grand public à travers différents médias. Il a été un producteur exécutif du film documentaire Countdown to Zero (en)[16] qui traite des dangers liés à l'arme nucléaire dans le contexte instable des années . Il a également créé et a été le producteur exécutif de la série de télévision hebdomadaire Superpower : Global Affairs Television diffusée sur le réseau public PBS (2002-2004) et a été le producteur exécutif pour Azimut Media et sa série télévisée hebdomadaire Foreign Exchange d'abord présentée par Fareed Zakaria de à puis par Daljit Dhaliwal entre et sur PBS.

Azimut Media a aussi produit deux documentaires de télévision Deadlock: Russia’s Forgotten War pour CNN Presents (en)[17] et Missile Wars pour l'émission Frontline en 2002 sur PBS[18].

Livres[modifier | modifier le code]

Bruce G. Blair a écrit plusieurs livres dont Strategic Command and Control: Redefining the Nuclear Threat (Brookings Institution Press, 1985), vainqueur du « Edgar S. Furniss Book Award »[note 1] pour sa contribution à l'étude de la politique de sécurité nationale[19].

  • Global Nuclear Arms Control (à paraître)
  • Global Zero Alert for Nuclear Forces (Washington, DC: Brookings, 1995).
  • The Logic of Accidental Nuclear War (Washington, DC: Brookings, 1993).
  • Crisis Stability and Nuclear War, co-éditeur avec Kurt Gottfried (en) (Oxford, 1988).
  • Crisis Stability and Nuclear War, co-éditeur avec Condoleezza Rice, et al. (Ithaca, new york, Cornell University, 1987).
  • Strategic Command and Control: Redefining the Nuclear Threat (Washington, DC: Brookings, 1985).
  • Progress in Arms Control? Selected Readings from Scientific American, co-éditeur avec Bruce Russett (en) (San Francisco: Freeman, 1979).

Articles[modifier | modifier le code]

Blair est également auteur de nombreux articles sur les questions de sécurité dans des publications telles que Scientific American, The National Interest, le New York Times et le Washington Post[20], dont les plus récentes sont :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Bruce G. Blair » (voir la liste des auteurs).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ce prix est décerné par le « Centre Mershon », un groupe de réflexion de l'université d'état de l'Ohio. Il récompense « un auteur dont le premier livre apporte une contribution exceptionnelle à l'étude de la sécurité nationale et internationale. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « viaf : Blair, Bruce G. », sur VIAF (consulté le 3 avril 2018).
  2. a et b (en) « Bruce G. Blair - The Program on Science and Global Security », sur Université de Princeton (consulté le 3 avril 2018).
  3. (en) « Dr. Bruce Blair », sur Global Zero (en) (consulté le 3 avril 2018).
  4. (en) David Hoffman, The Dead Hand: The Untold Story of the Cold War Arms Race and its Dangerous Legacy, Random House LLC, , 365–66 p..
  5. (en) Michael R. Gordon, « Tug of War, With a Twist, On Secrets », sur The New York Times, (consulté le 21 décembre 2013).
  6. (en) « Interview - Bruce Blair », sur PBS (consulté le 21 décembre 2013).
  7. (en) « More Missteps: Air Force official in charge of nukes left open blast door, sources say », sur Fox News Channel, (consulté le 3 avril 2018).
  8. (en) « World Security Institute: About Us » (version du 25 juin 2012 sur l'Internet Archive).
  9. (en) Morton Mintz, « Hair-Raising Hair Triggers », sur The American Prospect, (consulté le 3 avril 2018).
  10. (en) « Statement of Bruce Blair to the House National Security Subcommittee », sur nukefix.org, (consulté le 3 avril 2018).
  11. (en) « Testimony to the House Armed Services Subcommittee on Strategic Forces » [PDF], (consulté le 3 avril 2018).
  12. (en) Colum Lynch, « U.S. Official is Faulted for Nuclear Weapons Claim », sur The Washington Post, (consulté le 3 avril 2018).
  13. (en) William J. Broad, « Russia Has 'Doomsday' Machine, U.S. Expert Says », sur The New York Times, (consulté le 3 avril 2018).
  14. a et b (en) « Brookings Senior Fellow Bruce Blair Wins 'No Strings Attached' MacArthur Award », sur Brookings Institution, (consulté le 3 avril 2018).
  15. (en) « Former ISAB Board Members », sur Département d'État des États-Unis (consulté le 3 avril 2018).
  16. « Countdown to Zero - film 2010 - AlloCiné », sur Allociné (consulté le 3 avril 2018).
  17. (en) « Deadlock: Russia's Forgotten War », sur CNN, (consulté le 4 avril 2018).
  18. (en) « Missile Wars », sur PBS (consulté le 4 avril 2018).
  19. (en) Mershon Center for International Security Studies (en), « Furniss Awards Previous Winners », sur OSU (consulté le 4 avril 2018).
  20. (en) « Dr. Bruce Blair », liste des publications du Dr Bruce Blair, sur Global Zero (en) (consulté le 4 avril 2018).