Bram Stemerdink

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bram Stemerdink
Illustration.
Bram Stemerdink, en .
Fonctions
Ministre néerlandais de la Défense

(11 mois et 18 jours)
Premier ministre Joop den Uyl
Gouvernement Den Uyl
Prédécesseur Henk Vredeling
Successeur Roelof Kruisinga
Biographie
Nom de naissance Abraham Stemerdink
Date de naissance (82 ans)
Lieu de naissance Winterswijk (Pays-Bas)
Nationalité Néerlandaise
Parti politique PvdA
Profession Militaire
Résidence Bois-le-Duc,
Brabant-Septentrional

Abraham Stemerdink, dit Bram Stemerdink, né le à Winterswijk, est un militaire et homme politique néerlandais membre du Parti travailliste (PvdA).

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Engagé dans l'armée de terre royale (en néerlandais : Koninklijke Landmacht), il atteint initialement le grade de lieutenant. Il est promu capitaine en . Il intègre en le service juridique militaire et obtient alors le poste de secrétaire de la cour martiale d'appel de Bois-le-Duc.

Débuts en politique[modifier | modifier le code]

Son parcours politique débute en , une année au cours de laquelle il obtient consécutivement trois mandats électoraux. Il est élu le aux États provinciaux du Brabant-Septentrional, puis il entre le à la Seconde Chambre des États généraux, ce qu'il n'était pas parvenu à faire au cours des élections législatives du , à la suite du décès de Joan Willems. À peine une semaine après, il devient membre du conseil municipal de Bois-le-Duc. Il renonce à son mandat provincial en .

Ministre de la Défense[modifier | modifier le code]

Il est choisi le comme secrétaire d'État du ministère de la Défense, chargé de l'approvisionnement en matériel, de la révision du droit et de la discipline militaire, et de la planification.

Le , Bram Stemerdink est nommé à 40 ans ministre de la Défense dans le cabinet de coalition du Premier ministre travailliste Joop den Uyl. Réélu représentant le , il quitte le gouvernement sept ans plus tard, alors que le PvdA passe dans l'opposition.

Il retrouve un poste exécutif le , comme secrétaire d'État du ministère de la Défense, délégué à l'approvisionnement en matériel. Il démissionne le , quand les travaillistes se retirent de la majorité parlementaire. Il est relevé de son poste 17 jours après.

Fin de parcours[modifier | modifier le code]

Il est une nouvelle fois élu à la Seconde Chambre au cours du scrutin anticipé du . Il continue de siéger en tant que représentant jusqu'aux élections du , après quoi il se retire de la vie politique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]