Boulevard Vincent-Gâche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Boulevard Vincent-Gâche
Image illustrative de l’article Boulevard Vincent-Gâche
Vue du boulevard vers l'ouest.
Situation
Coordonnées 47° 12′ 23″ nord, 1° 32′ 37″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Ville Nantes
Quartier(s) Île de Nantes
Début Boulevard Général-De-Gaulle
Fin Boulevard des Martyrs-Nantais-de-la-Résistance
Morphologie
Type Boulevard
Histoire
Création XIXe siècle
Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique
(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Boulevard Vincent-Gâche
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Boulevard Vincent-Gâche
Géolocalisation sur la carte : Nantes
(Voir situation sur carte : Nantes)
Boulevard Vincent-Gâche

Le boulevard Vincent-Gâche est une rue de Nantes, sur l'île de Nantes, en France.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Par délibération du conseil municipal du 15 juillet 1926[1], le boulevard fut baptisé en l'honneur de Vincent Gâche (1803-1884), industriel et mécanicien nantais, qui fut l'un des pionniers de la navigation fluviale à vapeur[2],[3].

Situation[modifier | modifier le code]

Cette voie rectiligne qui traverse l'île sur un axe orienté est-ouest, dans le prolongement du boulevard Babin-Chevaye, part du boulevard Général-De-Gaulle et aboutit sur le boulevard des Martyrs-Nantais-de-la-Résistance.

Historique[modifier | modifier le code]

L'artère, qui fut créée sur l'île de Grande Biesse durant la première décennie du XXe siècle, a été l'un des principaux facteurs d'urbanisation de la « prairie de Biesse », située à l'est de la « première ligne de ponts ». Pendant longtemps, seul le côté nord fut urbanisé, il faudra attendre les années 1950 pour que le côté méridional accueille des constructions significatives comme les « Fonderies de l'Atlantique »[4].

Jusqu'en 1960, la ligne ferroviaire Nantes - Saint-Gilles-Croix-de-Vie, venant du pont Résal, empruntait également le boulevard sur son accotement sud et rejoignait le boulevard Babin-Chevaye après avoir traversé le boulevard des Martyrs-Nantais-de-la-Résistance par l'intermédiaire d'un passage à niveau. C'est pour supprimer cet inconvénient constituant un problème pour la circulation automobile entre les deux rives de la Loire que le tracé actuel de la ligne de chemin de fer fut adopté. Si les vestiges de voies ferrées étaient encore visibles durant les années 1980, les anciennes emprises ferroviaires étaient devenus des places de stationnement. Cependant, ces dernières laissèrent la place à de vastes trottoirs paysagers, notamment sur le côté sud, tandis que le boulevard est parcouru dans sa partie centrale par la ligne C5 du Chronobus depuis la rentrée 2013[5]. Le 27 février 2020, cette ligne est remplacée par la ligne 5 de Busway[6].

Voies secondaires[modifier | modifier le code]

Rue de Recife[modifier | modifier le code]

Cette place piétonne, dont le nom fut attribué par délibération du Conseil municipal du 5 décembre 2008, relie le boulevard Vincent-Gâche à la rue Louis-Joxe[7]., et est rencontre l'allée des Hélices[coord 1].

Place des Fonderies[modifier | modifier le code]

Cette place piétonne, dont le nom fut attribué par délibération du Conseil municipal du 26 septembre 2008, en raison de la présence du jardin des Fonderies sur son côté sud-est, relie le boulevard Vincent-Gâche à la rue Louis-Joxe[8],[coord 2] et est traversée par l'allée des Hélices.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Vincent-Gâche (boulevard) », sur catalogue.archives.nantes.fr, archives municipales de Nantes (consulté le 20 avril 2013).
  2. Article sur Vincent Gâche sur les Archives municipales de Nantes
  3. Yves Rochcongar, "Capitaines d'industrie à Nantes au XIXe siècle", éditions MeMo, Nantes, 2003
  4. Les premières constructions apparaissent sur le plan de la ville en 1959 (voir feuillet 2 du plan de Charles Gay sur les archives municipales de Nantes)
  5. Infos Chronobus C5 - Gare Sud - Quai des Antilles - 1er juillet 2012
  6. « Une nouvelle ligne de busway entre en service jeudi sur l'île de Nantes », sur www.20minutes.fr (consulté le 26 février 2020)
  7. « Recife (rue de) », sur catalogue.archives.nantes.fr, archives municipales de Nantes (consulté le 17 avril 2018).
  8. « Délibération no 14 - Conseil municipal du 26 septembre 2008 - Dénomination de voies publiques - Approbation », sur nantes.fr (consulté le 15 octobre 2016).

Coordonnées des lieux mentionnés[modifier | modifier le code]

Circle-icons-globe.svg

Les coordonnées de cet article :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :