Stationnement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Parking pour vélo à Cambridge (États-Unis)

Le stationnement consiste à laisser un véhicule immobilisé un certain temps. Les lieux de stationnement sont appelés parking, ou « stationnement » au Canada francophone, un usage courant en France est de dire que l'« on se gare/stationne sur un parking » alors qu'au Canada, « on se parque/stationne dans un stationnement »[réf. nécessaire] et en Suisse francophone, on se « parque sur un stationnement » et on se « gare dans un garage ».

Enjeux[modifier | modifier le code]

Les surfaces de stationnement, souvent imperméabilisées occupent une surface croissante dans le monde, augmentent l'empreinte écologique des villes et conditionnent l'efficacité du transport automobile, tout en contribuant parfois à l'engorgement (une offre augmentée de stationnement attire plus de voitures, qui peuvent saturer le réseau routier) [1]. À ce titre des politique de stationnement s'inscrivent dans les Politiques de transport et l'aménagement du territoire.

Des techniques alternatives pour la gestion des eaux de ruissellement urbain et d'autres alternatives à l'imperméabilisation et à l'artificialisation se développent aussi (parkings mieux intégrés dans l'environnement, protégés par des pergolas végétalisées ou des panneaux solaires par exemple. Un éclairage plus discret et asservi à des détecteurs de présence peut améliorer la sécurité tout en limitant les consommations électriques et la pollution lumineuse...

Stationnement et arrêt[modifier | modifier le code]

Selon la convention internationale de Vienne sur la signalisation routière de 1968[2], un véhicule est dit :

  • « A l’arrêt », lorsqu’il est immobilisé pendant le temps nécessaire pour prendre ou déposer des personnes ou charger ou décharger des choses ;
  • « En stationnement », lorsqu’il est immobilisé pour une raison autre que la nécessité d’éviter un conflit avec un autre usager de la route ou un obstacle ou d’obéir aux prescriptions de la réglementation de la circulation et que son immobilisation ne se limite pas au temps nécessaire pour prendre ou déposer des personnes ou des choses.

Les Parties contractantes de la convention peuvent toutefois considérer comme « à l’arrêt » les véhicules immobilisés dans les conditions définies dans la section « en stationnement » ci-dessus si la durée de l’immobilisation n’excède pas une limite de temps fixée par la législation nationale et considérer comme « en stationnement » les véhicules immobilisés dans les conditions définies dans la section « à l'arrêt » ci-dessus si la durée de l’immobilisation excède une limite de temps fixée par la législation nationale.

Le stationnement devient plus difficile pendant l'hiver.

Lieu de stationnement[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Parking.

Un espace ou un bâtiment spécifiquement aménagé pour le stationnement des véhicules est appelé parking ou stationnement au Canada.

Réglementation par pays[modifier | modifier le code]

La réglementation peut varier en fonction des spécificités de chaque pays qui concerne essentiellement la largeur et la longueur des véhicules. Par exemple, au Québec, les places de stationnement peuvent faire 2m60 de large[3] là où elle peuvent en faire 2m30 en France. Ceci permet d'avoir au Québec des voitures plus larges qu'en France.

Allemagne[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Stationnement en Allemagne.

France[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Stationnement en France.

Cet article décrit la réglementation routière concernant le stationnement sur la voix publique.

Cet article décrit les normes correspondant aux dimensions des espaces de stationnement.

Article détaillé : Gestion du stationnement.

Cet article décrit les stratégies de tarification du stationnement sur la voie publique.

Italie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Stationnement en Italie.

Types d'aménagements[modifier | modifier le code]

On distingue :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cycle des "RV du CETE" 2011 /30 mai 2011 : "Impact du stationnement sur la consommation d’espace urbain" (Programme)
  2. Article 1 de la Convention sur la signalisation routière conclue à Vienne le 8 novembre 1968
  3. www.ville.quebec.qc.ca/.../docs/stationnement_4_logements_69.pdf

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Le stationnement, présentation de la thématique stationnement sur le site ministériel dédié aux transports intelligents