Born Free

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Born Free

Single promotionnel de M.I.A.
extrait de l'album Maya
Sortie
Enregistré 2009
Durée 4:13
Genre Rock alternatif, synthpunk, noise rock, post-hardcore
Auteur Maya « M.I.A. » Arulpragasam, Dave « Switch » Taylor, Alan Vega, Martin Rev
Producteur M.I.A., Switch
Label XL, N.E.E.T., Interscope

Pistes de Maya

Born Free (littéralement « Né libre ») est une chanson produite en 2010 par M.I.A., tout d'abord en tant que single promotionnel de l'album Maya. Il contient un sample du morceau Ghostrider de Suicide.

Pochette[modifier | modifier le code]

La pochette du single représente une photo prise à partir d'un téléphone mobile d'abord obtenue et diffusée par la chaine Channel 4 News au Royaume-Uni le 25 août 2009, qui montre l'exécution extrajudiciaire d'hommes tamouls par des soldats sri-lankais, au-dessous se trouve une image représentant un message d'erreur YouTube personnalisé [1],[2]. M.I.A. tweete un lien d'un article de Channel 4 News le 3 septembre 2009, recouvrant la réponse initiale des Nations unies aux séquences de diffusion. Ces images apparaîtront plus tard dans le documentaire Sri Lanka's Killing Fields en 2011, exposant les crimes de guerre commis au Sri Lanka en 2009.

Clip[modifier | modifier le code]

Le clip de Born Free est sorti le 28 avril 2010. La vidéo, qui dépeint un génocide envers les gens roux, a été tourné en Californie et a été réalisée par Romain Gavras comme un court-métrage de neuf minutes sans la connaissance préalable des maisons de disques de M.I.A. Plusieurs incidents liés à l'assassinat extra-judiciaire des hommes tamouls par l'armée srilankaise filmés sur des téléphones mobiles au Sri Lanka, dont certains avaient été diffusés par organes de presse à travers le monde, ont inspiré le traitement cinématographique de M.I.A. pour ce court-métrage. On peut y voir une affiche disant "Our Day Will Come", annonçant le long-métrage Notre jour viendra du même réalisateur sorti quelques mois plus tard. La vidéo représente plusieurs formes de violences telles que la force militaire, la violence d'une manière générale et la brutalité, qui ont rencontré un accueil critique assez positif, mais beaucoup de controverses dans le monde entier, comme un bannissement pur et simple du clip sur YouTube aux États-Unis et au Royaume-Uni et certaines critiques saluant sa représentation de l'oppression et des troubles politiques et d'autres critiquant le contenu explicite de la vidéo. La façon dont le film a été tourné et les thèmes qu'il recouvre ont été comparés à des travaux antérieurs de l'artiste et à des films d'autres scénaristes-réalisateurs tels que Démineurs et Punishment Park. Le clip a obtenu une nomination dans la catégorie « Meilleur Clip Dance » aux UK Music Video Awards 2010.

Classement hebdomadaire[modifier | modifier le code]

Classement (2010) Meilleure
position
Drapeau de la Suède Suède (Sverigetopplistan)[3] 58
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Singles Chart)[4] 156
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Indie Chart)[5] 13

Références[modifier | modifier le code]

  1. Munckton, Stuart (3 May 2010). M.I.A.'s radical clip banned by YouTube in the US. Green Left. Retrieved 31 July 2010.
  2. « S Lanka execution video 'authentic' », Al Jazeera, (consulté le 23 mai 2010)
  3. M.I.A. – Born Free (Song). SwedishCharts.com. 7 May 2010. Retrieved 8 May 2010.
  4. Chart Log UK: New Entries Update. Zobbel.de. 8 May 2010. Retrieved 16 May 2010.
  5. (en) Archive Chart. UK Indie Chart. The Official Charts Company.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]