Nacré de la bistorte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Boloria eunomia)

Boloria eunomia

Boloria eunomia
Description de cette image, également commentée ci-après
« Nacré de la bistorte » - Face dorsale, coll. MHNT
(Boloria eunomia).
Classification
Règne Animalia
Embranchement Arthropoda
Classe Insecta
Ordre Lepidoptera
Super-famille Papilionoidea
Famille Nymphalidae
Sous-famille Heliconiinae
Tribu Argynnini
Genre Boloria
Sous-genre Proclossiana

Espèce

Boloria eunomia
(Esper, 1800)
Description de cette image, également commentée ci-après
Face ventrale, coll. MHNT.

Le Nacré de la bistorte (Boloria eunomia) est une espèce d'insectes lépidoptères (papillons) de la famille des Nymphalidae et de la sous-famille des Heliconiinae.

Description[modifier | modifier le code]

Imago[modifier | modifier le code]

C'est un papillon de taille moyenne de couleur orangé, ornementé de lignes formant des festons marginaux, d'une ligne de points ronds et de traits, tous de couleur marron foncé.

Le revers des antérieures est orange clair avec la même ornementation, celui des postérieures est orné de lignes de taches blanches et d'une ligne de petits ocelles blancs ou jaunes cernés de noir.

Chenille[modifier | modifier le code]

Les œufs sont pondus au revers des feuilles de la plante-hôte.

La chenille de couleur grise à points blancs dans la partie dorsale possède des épines blanches ou roses[1].

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Biologie[modifier | modifier le code]

Période de vol et hivernation[modifier | modifier le code]

Le Nacré de la bistorte vole en une génération entre fin mai et début juillet[2].

Il hiverne au stade de jeune chenille[2].

Plantes-hôtes[modifier | modifier le code]

Ses plantes-hôtes sont la renouée bistorte (Bistorta officinalis), la violette des marais (Viola palustris), et au Canada la renouée vivipare (Bistorta vivipara), la canneberge (Vaccinium oxycoccos) et Gaultheria hispidula[2],[3],[1].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Circumpolaire, il est présent dans le nord de l'Europe en Suède, Norvège, Pologne, États baltes, dans toute l'Asie (sauf la partie la plus au sud, jusqu’au Japon et en Amérique du Nord (sous forme de quelques isolats au Canada et dans le Nord des États-Unis)[4]. En Suède, Norvège, et dans les États baltes c'est Boloria eunomia ossiana qui est présente[2].

C'est une espèce qui peut être sensible à la fragmentation écologique de ses territoires. En Belgique[5] et en France métropolitaine, il ne semble actuellement présent qu'en petits isolats dans les Pyrénées (Pyrénées-Orientales, Aude et Ariège), en Bourgogne (Nièvre et Saône-et-Loire) et dans les Ardennes[2],[6].

Biotope[modifier | modifier le code]

L'espèce se rencontre sur les prairies humides, les tourbières, près des cours d'eau et des lacs.

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

  • en français : le Nacré de la bistorte (en Europe), le Boloria des tourbières (en Amérique du Nord)[1]
  • en anglais : bog fritillary, ocellate bog fritillary
  • en allemand : Randring-Perlmutterfalter

Systématique[modifier | modifier le code]

L'espèce Boloria eunomia a été décrite par le naturaliste allemand Eugen Johann Christoph Esper en 1800, sous le protonyme Papilio eunomia[7]. La localité type est Königsberg.

Deux noms scientifiques sont en concurrence pour désigner l'espèce :

  • Boloria eunomia, pour les auteurs (actuellement majoritaires) qui privilégient une définition élargie du genre Boloria. On peut alors écrire « Boloria (Proclossiana) eunomia » pour signaler l'appartenance de l'espèce au sous-genre Proclossiana.
  • Proclossiana eunomia, pour les auteurs qui traitent Proclossiana comme un genre distinct de Boloria. P. eunomia en est alors l'unique espèce.

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Papilio eunomia Esper, 1800 – protonyme
  • Proclossiana eunomia (Esper, 1800)
  • Papilio aphirape Hübner, 1800[8]

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

De nombreuses sous-espèces ont été décrites[4] :

  • Boloria (Proclossiana) eunomia eunomia — en Europe et en Sibérie
  • Boloria (Proclossiana) eunomia acidalia (Boeber, 1809) — dans le Sud de la Sibérie
  • Boloria (Proclossiana) eunomia caelestis (Hemming, 1933) — dans le Colorado
  • Boloria (Proclossiana) eunomia dawsoni (Barnes & McDunnough, 1916) — dans le Maine et le Manitoba
  • Boloria (Proclossiana) eunomia denali (Klots, 1940) — en Alaska
  • Boloria (Proclossiana) eunomia laddi (Klots, 1940) — dans le Wyoming
  • Boloria (Proclossiana) eunomia nichollae (Barnes & Benjamin, 1926)
  • Boloria (Proclossiana) eunomia riamina Korshunov, 1997 — à Novossibirsk
  • Boloria (Proclossiana) eunomia ossiana (Herbst, 1800) — circumpolaire
  • Boloria (Proclossiana) eunomia triclaris (Hübner, [1821]) — en Alaska et en Alberta

Le Nacré de la bistorte et l'Homme[modifier | modifier le code]

Protection[modifier | modifier le code]

En France, le Nacré de la Bistorte est protégé et inscrit sur la liste rouge des insectes de France métropolitaine de 1994 et à l'article 3 de l'arrêté du [9],[10].

Il est totalement protégé en Région wallonne (Belgique).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Papillons diurnes du Canada
  2. a b c d et e Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé,Tom Tolman, Richard Lewington, (ISBN 978-2-603-01649-7)
  3. Moths and Butterflies of Europe and North Africa
  4. a et b funet
  5. Schtickzelle N;., Nève G. & Baguette M, Variation des paramètres démographiques d'une population subdivisée du Nacré de la Bistorte Proclossiana eunomia. Université catholique de louvain, Unité d'écologie et de biogéographie, Les cahiers des réserves naturelles RNOB n°12
  6. lepinet
  7. Esper, 1800 Die Schmett., Suppl. Th 1 (8-9): 94, pl. 110, f. 5
  8. INPN taxonomie
  9. Protection
  10. légifrance

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guide des papillons d'Europe et d'Afrique du Nord, Delachaux et Niestlé, Tom Tolman, Richard Lewington, (ISBN 978-2-603-01649-7)