Papilionoidea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Papilionoidea sont une super-famille de l'ordre des lépidoptères (papillons), composée des sept familles suivantes[1] :

Systématique et phylogénie[modifier | modifier le code]

Dans les classifications des lépidoptères en vigueur jusqu'au début du XXe siècle, la super-famille des Papilionoidea n'englobait que les familles des Papilionidae, Lycaenidae, Nymphalidae, Pieridae et Riodinidae[2]. Le regroupement des Papilionoidea ainsi définis et de la super-famille des Hesperioidea (famille des Hesperiidae) correspondait à l'ancien sous-ordre des rhopalocères (Rhopalocera, ou « papillons de jour »), alors déjà considéré comme obsolète.

La taxinomie des insectes est cependant en évolution perpétuelle, et les progrès de la phylogénie moléculaire ont fortement redessiné la classification des lépidoptères. Dans les années 2010, il a été démontré que les Papilionoidea dans leur définition traditionnelle sont paraphylétiques, et que les familles des Hesperiidae (ex-super-famille des Hesperioidea) et Hedylidae (ex-super-famille des Hedyloidea) doivent dès lors être intégrées aux Papilionoidea[3],[4] (en d'autres termes, Hesperioidea et Hedyloidea sont mis en synonymie avec Papilionoidea). Les Papilionoidea contiennent donc désormais sept familles, et coïncident avec le groupe obsolète des rhopalocères si l'on inclut dans ces derniers les Hedylidae.

Phylogénie des familles actuelles de la super-famille des Papilionoidea, d'après Heikkilä et al., 2012[3], et Espeland et al., 2018[4] :

Papilionoidea

Papilionidae





Hedylidae



Hesperiidae





Pieridae




Nymphalidae




Riodinidae



Lycaenidae







Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Nieukerken, E.J. et al., « Order Lepidoptera Linnaeus, 1758. In: Zhang Z-Q, editor. 2011. Animal Biodiversity: An outline of higher classification and survey of taxonomic richness », Zootaxa, vol. 3148,‎ , p. 212–221 (lire en ligne).
  2. En fonction des sources et des époques, d'autres familles encore ont été utilisées, puis invalidées. Elles ont souvent été rétrogradées au rang de sous-famille d'une des cinq familles principales : c'est le cas par exemple des ex-Satyridae, Danaidae, Libytheidae et Parnassiidae.
  3. a et b (en) M. Heikkilä, L. Kaila, M. Mutanen, C. Peña et N. Wahlberg, « Cretaceous Origin and Repeated Tertiary Diversification of the Redefined Butterflies », Proceedings of the Royal Society B: Biological Sciences, vol. 279, no 1731,‎ , p. 1093–1099 (DOI 10.1098/rspb.2011.1430)
  4. a et b (en) M. Espeland, J. Breinholt, K.R. Willmott, A.D. Warren, R. Vila, E.F.A. Toussaint, S.C. Maunsell, K. Aduse-Poku, G. Talavera, R. Eastwood, M.A. Jarzyna, R. Guralnick, D.J. Lohman, N.E. Pierce et A.Y. Kawahara, « A Comprehensive and Dated Phylogenomic Analysis of Butterflies », Current Biology, vol. 28, no 5,‎ , p. 770–778 (DOI 10.1016/j.cub.2018.01.061)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]