Papilionoidea

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Papilionoidea sont une super-famille de l'ordre des lépidoptères, composée des familles des Papilionidae, Hedylidae, Hesperiidae, Pieridae, Nymphalidae, Lycaenidae et Riodinidae.

Systématique et phylogénie[modifier | modifier le code]

Dans une vision traditionnelle de la classification des lépidoptères, les Papilionoidea étaient composés des cinq familles suivantes :

auxquelles certains auteurs ont parfois ajouté d'autres familles désormais considérées comme des sous-familles des précédentes, par exemple :

Les Papilionoidea ainsi définis étaient traditionnellement associés à la super-famille des Hesperioidea (famille des Hesperiidae) pour former le sous-ordre des rhopalocères (Rhopalocera, ou « papillons de jour »), aujourd'hui obsolète.

La taxinomie des insectes est cependant en évolution perpétuelle, et les progrès de la phylogénie moléculaire ont fortement redessiné la classification des lépidoptères. Des études récentes[1],[2] ont montré que les familles des Hesperiidae (super-famille des Hesperioidea) et Hedylidae (super-famille des Hedyloidea) doivent désormais être intégrées à la super-famille des Papilionoidea. Cette dernière contient alors sept familles, et elle coïncide avec le groupe obsolète des rhopalocères si l'on inclut dans ces derniers les Hedylidae.

Phylogénie des familles actuelles de la super-famille des Papilionoidea, d'après Heikkilä et al., 2012[1] :

Papilionoidea

Papilionidae





Hedylidae



Hesperiidae





Pieridae




Nymphalidae




Riodinidae



Lycaenidae







Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) M. Heikkilä, L. Kaila, M. Mutanen, C. Peña et N. Wahlberg, « Cretaceous Origin and Repeated Tertiary Diversification of the Redefined Butterflies », Proceedings of the Royal Society B: Biological Sciences, vol. 279, no 1731,‎ , p. 1093–1099 (DOI 10.1098/rspb.2011.1430)
  2. (en) A. Y. Kawahara et J. W. Breinholt, « Phylogenomics Provides Strong Evidence for Relationships of Butterflies And Moths », Proceedings of the Royal Society B: Biological Sciences, vol. 281, no 1788,‎ , p. 20140970 (DOI 10.1098/rspb.2014.0970)

Liens taxinomiques[modifier | modifier le code]