Nymphalidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les Nymphalidae (ou nymphalidés) sont une famille de lépidoptères (papillons) diurnes qui comprend plus de 6 150 espèces décrites dans le monde[1].

Les Nymphalidés comptent quelques-uns des papillons les plus beaux et les plus spectaculaires du monde dont les monarques, les morphos et les vanesses[2].

Nymphalidae d'Amérique du Sud, Musée Requien, Avignon, collection Luault

Morphologie[modifier | modifier le code]

Les points blancs de la chrysalide de la Belle-Dame simulent par mimétisme des gouttes de rosée sur une feuille morte[3].

Les nymphalidés sont en général des papillons de taille moyenne ou grande à ailes vivement colorées.

Nymphalidae, Muséum d'Histoire Naturelle d'Oslo, Norvège

Ils ont seulement deux paires de pattes normalement développées, habituellement chez les deux sexes (mais pas chez les Libytheinae femelles). La première paire de pattes, appelées « pattes en palatine» par Réaumur[4] est atrophiée en forme de brosse (couverte de poils)[5]. Ces deux pattes avant sont repliées dans les poils du thorax, donnant l’impression d’un papillon à quatre pattes ambulatoires, d'où leur nom vernaculaire de « papillons à quatre pattes ». Chez le mâle, ces pattes avant sont pourvues de brosses formées par de longues écailles poilues alors qu'elles sont à poils courts chez la femelle. La fonction des pattes avant reste débattue : action mécanique de nettoyage des antennes ? Présence de setae (poils sensoriels de type chimiorécepteurs) qui jouent peut-être un rôle dans le choix des aliments[6] ?

Liste des sous-familles[modifier | modifier le code]

Quelques espèces européennes[modifier | modifier le code]

Autres espèces célèbres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Erik J. van Nieukerken et al., « Order Lepidoptera Linnaeus, 1758. In: Zhang, Z.-Q. (Ed.) Animal biodiversity: An outline of higher-level classification and survey of taxonomic richness », Zootaxa, Magnolia Press (d), vol. 3148, no 1,‎ , p. 212–221 (ISSN 1175-5326 et 1175-5334, DOI 10.11646/ZOOTAXA.3148.1.41, lire en ligne)Voir et modifier les données sur Wikidata.
  2. David Carter (trad. Patrice Leraut), Papillons, Bordas, , 304 p. (ISBN 2-04-760041-3), Nymphalidae page 106
  3. Tristan Lafranchis et Philippe Geniez, Les papillons de jour de France, Belgique et Luxembourg et leurs chenilles, Biotope, , p. 42.
  4. Guy Mathot, Les Papillons, Presses Universitaires de France, , p. 51.
  5. Tristan Lafranchis et Philippe Geniez, Les papillons de jour de France, Belgique et Luxembourg et leurs chenilles, Biotope, , p. 257.
  6. (en) Paul Smart, The illustrated encyclopedia of the butterfly world, Crescent Books, , p. 47.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Niklas Wahlberg, Julien Leneveu, Ullasa Kodandaramaiah, Carlos Peña, Sören Nylin, André V. L. Freitas et Andrew Van Zandt Brower, « Nymphalid butterflies diversify following near demise at the Cretaceous/Tertiary boundary », Proceedings of the Royal Society B, Royal Society, vol. 276, no 1677,‎ , p. 4295-302 (DOI 10.1098/RSPB.2009.1303)Voir et modifier les données sur Wikidata

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]