Renouée vivipare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bistorta vivipara

La renouée vivipare (Bistorta vivipara) est une espèce pérenne de plante herbacée de la famille des Polygonaceae. Plus communément appelée alpine bistort, son nom scientifiaue est le suivant : Bistorta vivipara and Polygonum viviparum.

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Synonymes

les travaux en molécules phylogénétique ont montré que le genus bistorta fait partie d'une différente lignée de la famille des Polygonaceae.[1] Cependant, l'espèce Bistorta ne reconnait pour le moment qu'une espèce : Bistorta sherei H. Ohba & Akiyama [2] et la Bistorta vivipara est maintenant considérée comme le synonyme de P. vivipara.

  • Persicaria vivipara (L.) Ronse Decr., 1988
  • Polygonum viviparum L.

Description[modifier | modifier le code]

l'Alpine Bistort est une herbe pérenne qui peut mesurer entre 5 et 15 cm de hauteur. elle a un épais porte-greffe rhizomateux et une tige droite, lisse et non ramifiée. les feuilles sont lisses à la surface mais poilues et de couleur grises vertes en dessous. Les basales sont elliptiques avec des tiges longues et des bases arrondies, les plus hautes sont peu nombreuses, linéaires et squelettiques. Les fleurs sont blanches ou roses dans la partie supérieure de la pointe comprenant cinq segments de périanthe, huit étamines avec des anthères pourpres et trois carpelles soudées. Les plus basses sont remplacées par des bulbilles. Les fleurs produisent rarement des graines viables et la reproduction se fait normalement par les bulbilles, qui sont de petites structures semblables à des bulbes qui se développent à l'aisselle des feuilles et peuvent se développer en de nouvelles plantes. Très souvent, une feuille se développe lorsque le bulbil est encore attaché à la plante mère.[3] Les bulbilles sont riches en amidon et sont l'aliment préféré des lagopèdes alpins (Lagopus mutus) et des rennes; les bubilles sont aussi parfois utilisées par les gens de l'Arctique. Le Bistort alpin fleurit en juin et juillet.

Distribution et habitat[modifier | modifier le code]

C'est une espèce commune de toute la région arctique. Elle s'étend également vers le sud, dans des zones de haute montagne, comme les Alpes, les Carpates, les Pyrénées, le Caucase et le plateau tibétain.

La renouée vivipare croît de manière lente, comme toutes les plantes alpines, avec une feuille individuelle et une inflorescence qui met trois à quatre ans à parvenir à maturité depuis sa formation[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Sanchez A, Schuster TM, Kron KA (2009), "Une phylogénie à grande échelle de Polygonaceae basée sur des données moléculaires", International Journal of Plant Sciences, p. 170 (8): 1044–1055
  2. « "The Plant List: Bistorta". Royal Botanic Gardens, Kew and Missouri Botanic Garden. 2013. »
  3. « Renouée vivipare », sur NatureGate
  4. (en) Pamela K. Diggle, « Extreme preformation in alpine Polygonum vivparum: an architectural and developmental analysis », Am. J. Bot., vol. 84, no 2,‎ , p. 154–169 (DOI 10.2307/2446077, JSTOR 2446077, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :