Black and Tans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ecusson des Black and Tans.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Black and Tan (homonymie).

Les Black and Tans (Noirs et Fauves), officiellement Royal Irish Constabulary Special Reserve, sont des militaires engagés par le gouvernement britannique à partir de 1920 pour aider la Police royale irlandaise (RIC) et l'armée britannique à lutter contre les indépendantistes de l'Armée républicaine irlandaise (IRA). Ils ont été dissous en 1922, après la fin de la guerre d'indépendance irlandaise .

Origine[modifier | modifier le code]

Les Black and Tans, au nombre de 16 000, sont pour la majorité d'anciens combattants britanniques démobilisés après la Première Guerre mondiale. Les Irlandais croyaient à l'époque qu'ils comprenaient d'anciens repris de justice, ce qui est faux[1].

Le surnom Black and Tans (Noirs et Fauves) est celui d'une célèbre race de chiens de chasse de Limerick, le kerry beagle[2]. Il fait référence à la couleur kaki et vert-sombre de leur uniforme.

Agissements[modifier | modifier le code]

Un membre des Black and Tans à Dublin en février 1921.

Les Black and Tans utilisent des automitrailleuses et des méthodes militaires violentes pour écraser la rébellion. Ils se comportent comme une armée d'occupation et scandalisent rapidement la population, puis l'opinion mondiale.

Incendies de villages, représailles, assassinats, les Black and Tans ont saccagé de nombreuses localités, dont Balbriggan, un village côtier au nord de Dublin, en , et Cork dans la nuit du 11 au 12 [3].

Commentaires[modifier | modifier le code]

Les Black and Tans sont intégrés au folklore irlandais, ils sont cités dans au moins deux chansons traditionnelles irlandaises  : Come Out, Ye Black and Tans (en) de Dominic Behan et Rifles of the IRA.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Augusteijn, Joost Review of The Black and Tans: British Police and Auxiliaries in the Irish War of Independence, 1920–1921 by D. M. Leeson pp. 938–40 from The Journal of Modern History, Volume 85, Issue # 4, December 2013 p. 939.
  2. (en) Séan Spellissy, The history of Limerick City, Celtic Bookshop, , 87–88 p. (ISBN 978-0-9534683-0-0)
  3. (en) "The burning of Cork, December 1920: the fire service response". History Ireland, November/December 2015 issue.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]