Pierre Joannon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre Joannon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalités
Français, Irlandais (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Pierre Joannon, né en 1943, est un écrivain, historien et diplomate franco-irlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Joannon découvre l'Irlande en 1964 à l'occasion de son voyage de noces[1], initialement prévu en Écosse puis réorganisé au dernier moment en Irlande[2]. En 1967, il participe au journal d'extrême droite Défense de l'Occident, aussi bien qu'au Figaro Littéraire[3].

En 1973, il est nommé consul général de la République d'Irlande pour la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, dont il est originaire et où il réside. Il participe dès cette année là à la revue Études irlandaises, fondée l'année précédente par le Professeur Patrick Rafroidi, de l'université de Lille 3. La nationalité irlandaise lui est conférée en 1997 sur proposition du Premier ministre John Bruton pour son rôle de premier plan dans le rapprochement entre la France et l’Irlande.

L'essentiel de son œuvre est consacré à l'Irlande et à son histoire. Il a également publié des articles dans diverses revues ou participé à des colloques relatifs à l'histoire de l'Irlande.

Depuis sa fondation en 1990, il préside la branche française – Ireland Fund de France – de l'organisation caritative The Ireland Funds[4].

Pierre Joannon est un des meilleurs spécialistes français de l’Irlande à laquelle il a consacré une dizaine d’ouvrages historiques et politiques. Son Histoire de l’Irlande et des Irlandais paru aux Éditions Perrin en 2006 et réédité en 2009, est l’un des ouvrages de référence sur le sujet. Le héros de sa biographie Michael Collins, interprété par Liam Neeson, a inspiré un film à grand spectacle qui s’est adjugé le Grand Prix du Festival de Venise en 1996[5]. Film et livre ont fait la une du Figaro Littéraire, et ont eu les honneurs d’un « Bouillon de Culture », l’émission phare de Bernard Pivot. Pierre Joannon a également publié un essai sur Charles de Gaulle et l’Irlande, une étude sur le nationalisme irlandais, une édition critique des journaux de marche des officiers du corps expéditionnaire français envoyé en Irlande par le Directoire en 1798, ainsi qu’une biographie de John Hume[6], architecte incontesté du processus de règlement pacifique du conflit nord-irlandais et Prix Nobel de la Paix 1998. Il a dirigé, en outre, une dizaine d’ouvrages collectifs et participé à la réalisation de deux documentaires télévisés sur l’Irlande.

Depuis 1973, Pierre Joannon est Consulat général d'Irlande dans les cinq départements du sud-est de la France. Il est également président d’honneur de l'Ireland Fund de France, branche française d’une organisation internationale non-gouvernementale œuvrant pour la paix et la réconciliation, les arts et la culture, l’éducation et la charité, et le resserrement des liens entre la France et l'Irlande. Rédacteur en chef de la revue universitaire « Études Irlandaises » de 1973 à 2001, Pierre Joannon a été administrateur de la Bibliothèque Irlandaise Princesse Grace de 1984 à 1987. Il a fait partie, entre 2000 et 2005, de l’Ireland Council de l'université Notre-Dame-du-Lac, la plus importante université catholique des États-Unis, située à proximité de Chicago dans l’Indiana. Depuis 2002, il est également membre du Comité de Direction du Centre culturel irlandais de Paris. Pierre Joannon a reçu les insignes de docteur honoris causa de l'université nationale d'Irlande et de l'université d'Ulster. Il a organisé et animé plusieurs séminaires sur l'Irlande contemporaine à la Sorbonne, au Collège de France, à l'université de Nice et à l'Académie de la Paix et de la Sécurité Internationale de Monaco.

Le 1er janvier 2002, par décret du Président de la République, pris sur la proposition du Ministre des Affaires Étrangères, il a été nommé Chevalier dans l'Ordre National de la Légion d’Honneur « pour sa contribution remarquable au renforcement de l’amitié franco-irlandaise, notamment dans les domaines culturel et humanitaire ». En 2009, les Éditions Four Courts Press de Dublin ont publié, sous la direction du Professeur Jane Conroy, un ouvrage intitulé « Franco-Irish Connections : Essays, Memoirs and Poems in honour of Pierre Joannon ». Ont notamment collaboré à ce livre d’hommage deux Prix Nobel, deux anciens Premiers ministres, cinq ambassadeurs, trois poètes prestigieux et quinze historiens de premier plan. En novembre 2010, Pierre Joannon a publié « Un poète dans la tourmente. W.B. Yeats et la révolution irlandaise » (Édition Terre de Brume), un essai critique sur la pensée politique du grand poète national de l’Irlande.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Histoire de l'Irlande, éditions Plon, Paris, 1973, 503 p., [pas d'ISBN].
  • Pierre Joannon, L'Irlande que j'aime (avec des photographies d'Erwan Quéméré et une préface de Michel Déon), éditions Sun, 1978, 137 p., (ISBN 978-2719100714).
  • Le Rêve irlandais : thèmes et figures du nationalisme irlandais, éditions Artus, La Gacilly, 1988, 209 p.
  • L'Irlande ou Les musiques de l'âme (sous la direction de Pierre Joannon, assisté de Hervé Glot), éditions Artus, La Gacilly, 1989, [pagination non connue]. Réédition : éditions Ouest-France, Rennes, 1995, 182-18 p., (ISBN 2737318904).
  • L'Hiver du connétable : Charles de Gaulle et l'Irlande, éditions Artus, La Gacilly, 1991, (à compléter)
  • Patrick Rafroidi, Pierre Joannon et Maurice Goldring, Dublin, 1904-1924 : Réveil culturel, révolte sociale, révolution politique : un patriotisme déchiré, éditions Autrement, série « Mémoires » no 6, Paris, 31 janvier 1991, 283 p., (ISBN 978-2862603193).
  • Antibes, l'Eden retrouvé : Anthologie (édition établie par Pierre Joannon), La Table ronde, coll. « La Petite Vermillon », Paris, 31 octobre 1991, 169 p., (ISBN 978-2710324768).
  • La Riviera de Maupassant, éditions Demaistre, coll. « Guides d'Azur », 1er janvier 1997, 47 p., (ISBN 978-2841940066).
  • Michael Collins : une biographie (avec une préface de Michel Déon), La Table ronde, Paris, 28 mars 1997, 297 p., (ISBN 978-2710307617). Réédition : La Table ronde, coll. « La Petite Vermillon », Paris, 21 février 2008, 297 p., (ISBN 978-2710330370).
  • La descente des Français en Irlande, 1798 : journaux des généraux Sarrazin et Fontaine et du capitaine Jobit, lettres du général Humbert et rapport de lord Cornwallis (édition établie et annotée par Pierre Joannon), éditions La Vouivre, coll. « Du Durectoire à l'Empire » no 12, Paris, 1998, XIV-144 p., (ISBN 2912431050).
  • Irlande, terre des Celtes (avec des photographies de Seamas Daly), éditions Ouest-France, coll. « Tourisme-Itiner », Rennes, 11 mai 1999, 124 p., (ISBN 978-2737322044).
  • John Hume (suivi d'un témoignage de Garret FitzGerald), éditions Beauchesne, coll. « Politiques & chrétiens » no 15, Paris, 2000, 378 p., (ISBN 978-2701013978). .
  • Histoire de l'Irlande et des Irlandais, Librairie académique Perrin, Paris, 21 avril 2005, 688 p., (ISBN 978-2262022747).
  • Collectif (Ian Hill, Mickaël Viney, Pierre Joannon, Pierre-Yves Lambert), Irlande, Gallimard, coll. « Encyclopédies du voyage », Paris, 11 mai 2006, 384 p., (ISBN 978-2742416509).
  • Un poète dans la tourmente, Terre De Brume, Rennes, 2010, 133 p., (ISBN 978-2843624407).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Entretien avec Pierre Joannon (propos recueillis par Patrick Cousteau), publié sous le titre « “On m'a dit : « Ne parles ni de politique, ni de religion. » J'ai fait les deux !” », paru en pages 44-47 du mensuel Le Choc du mois no 24, daté de juillet-août 2008.
  2. Article de Jean-Charles Chapuzet, titré « Un diplomate à l'heure de la sieste », paru le 13 avril 2006 dans le quotidien Le Figaro
  3. Jean-Yves Camus et René Monzat, Les droites nationales et radicales en France, Lyon, PUF, , 526 p. (ISBN 9782729704162), p. 42
  4. page d'accueil du répertoire « Ireland Fund de France », sur le site irlfunds.org.
    Sur l'organisation internationale, voir si nécessaire l'article The Ireland Funds, sur la Wikipédia en anglais.
  5. Une tragédie irlandaise, Pierre Joannon, monde-diplomatique.fr, avril 1997, p. 29
  6. Pierre Joannon. John Hume, compte rendu, Leprette Jacques, Politique étrangère, Année 2000, Volume 65, Numéro 2, pp. 550-552

Liens externes[modifier | modifier le code]