William Trevor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Trevor.
William Trevor
Defaut 2.svg
Informations générales
Naissance
Nationalité
Activités
Membre de
Palmarès
Distinctions
Œuvres réputées
Two Lives (d), Le Voyage de Felicia (d), L'histoire de Lucy Gault (d), Love and Summer (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

William Trevor (de son vrai nom William Trevor Cox), né le 24 mai 1928 à Mitchelstown dans le comté de Cork en Irlande, est romancier, nouvelliste, dramaturge et scénariste.

Lauréat de nombreux prix littéraires aussi bien en Irlande qu'en Grande-Bretagne ou aux États-Unis, membre de l'Académie des lettres irlandaise, anobli par la reine Élisabeth II d'Angleterre, Sir William Trevor a connu une consécration relativement tardive dans les pays francophones.

Biographie[modifier | modifier le code]

O'Connell Street, Dublin

William Trevor naît en 1928 dans une famille protestante de Mitchelstown (Baile Mhistéala), petite ville des environs de Cork où son père travaille comme employé à la Bank of Ireland. Il suit d'abord ses études au collège de St Columba, dans le comté de Dublin, puis à Trinity College (Dublin), où il obtient son diplôme d'histoire. Il se consacre alors à la sculpture.

Marié à Jane Ryan depuis 1952, il quitte l'Irlande en 1954 pour s'installer à Londres, où il occupe quelques années un poste de rédacteur dans une agence de publicité. En 1958, paraît son premier roman, A Standard of Behaviour.

Son art de la nouvelle est souvent comparé à celui de Tchekhov.

William et Jane Trevor vivent dans le Devon depuis de nombreuses années. En 1989, William Trevor a publié une anthologie de nouvelles irlandaises, The Oxford Book of Irish Short Stories, puis, en 1993, son autobiographie, intitulée Excursions in the Real World.

L'essentiel de son œuvre a été introduit en France par l'écrivain et éditeur Daniel Arsand à partir des années 1980.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

  • 1964 : Hawthornden Prize for Literature pour The Old Boys
  • 1975 : Royal Society of Literature pour Angels at the Ritz and Other Stories
  • 1976 : Whitbread Award pour The Children of Dynmouth
  • 1976 : Allied Irish Banks Prize for Fiction
  • 1976 : Heinemann Award for Fiction
  • 1980 : Giles Cooper Award pour Beyond the Pale
  • 1982 : Giles Cooper Axard pour Autumn Sunshine
  • 1982 : Jacob's Award pour l'adaptation de The Ballroom of Romance
  • 1983 : Whitbread Prize pour Fools of Fortune (Coup du sort)
  • 1991 : Booker Prize pour Reading Turgeniev (En lisant Tourgueniev)
  • 1994 : Whitbread Prize pour Felicia's Journey (Le Voyage de Felicia)
  • 1999 : David Cohen British Literature Prize (Arts Council of England)
  • 2001 : Irish Literature Prize
  • 2003 : Kerry Group Irish Fiction Award

Depuis 2002, les O. Henry Awards, fondés en 1919 aux États-Unis pour récompenser les meilleurs recueils de nouvelles, sont accessibles aux auteurs non américains. William Trevor a obtenu trois fois ce prix : en 2002 pour Sacred Statues, en 2006 pour The Dressmaker's Child et en 2007 pour The Room.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Les Statues de sel, [« "The Old boys »], Plon, 1966
  • Les Splendeurs de l'Alexandra, [« Nights at the Alexandra »], Alinéa, 1989 ; Joëlle Losfeld, 1999
  • Coup du sort, [« Fools of fortune »], Marval (coll. KR-domaine irlandais), 1995 ; 10/18 n° 3108, 1999
  • Le Silence du jardin, [« The silence in the garden »], Phébus, 1995
  • En lisant Tourgueniev, [« Reading Turgenev »], Phébus, 1993 ; Phébus/Libretto, 2001
  • Ma maison en Ombrie, [« My house in Umbria »], Phébus, 1994 ; Phébus/Libretto, 2001
  • Le Voyage de Felicia, [« Felicia's journey »], Phébus, 1996
  • Mourir l'été, [« Death in summer »], Phébus, 1999
  • Lucy, [« The story of Lucy Gault »], Phébus, 2003
  • Cet été là, [« Love and Summer »], Phébus, 2012
  • Les Enfants de Dynmouth, [« The Children of Dynmouth »], Phébus, 2014

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Secrets intimes, Alinéa, 1991
  • Péchés de famille, La Manufacture, 1991
  • Mauvaises Nouvelles, Phébus, 2000
  • Très Mauvaises Nouvelles, Phébus, 2001
  • Le Visiteur et autres nouvelles, Phébus, 2002
  • Les Anges dînent au Ritz, Phébus, 2004

Filmographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]