Bill Dana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections « Bill Dana » redirige ici. Pour l'astronaute américain de même nom, voir William H. Dana.
Bill Dana
Bill Dana.jpg

Bill Dana

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 92 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Conflit
Bill Dana dans le rôle de José Jiménez (Bill Dana Show, 1964).

William Szathmary dit Bill Dana est un acteur, scénariste et producteur américain né le 5 octobre 1924 à Quincy (Massachusetts, États-Unis) et mort le à Nashville (Tennessee)[1].

Dans les année 1960, il devient populaire apparaissant dans les émissions de télévision telles que The Ed Sullivan Show ou Make Room For Daddy sous les traits d'un personnage comique prénommé José Jiménez, que Dana présente le plus souvent comme étant un astronaute d'origine bolivienne[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Quincy, dans le Massachusetts William Szathmary est le plus jeune des six enfants de Joseph et Dena Szathmary. L'un de ses frères est Irving Szathmary (né Isadore Szathmary, 1907-1983), compositeur du thème musical de Max la Menace (Get Smart).

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a servi dans l'armée au sein de la 66e division d'infanterie du 263e régiment d'infanterie comme artilleur, ainsi qu'un interprète non officiel.

De retour à la vie civile, Dana entre comme stagiaire au célèbre Studio 6B de NBC. Parallèlement il présente les numéros comiques dans les boîtes de nuit autour de New York avec son partenaire Gene Wood (ru). Il prend un nom de scène dérivé du prénom de sa mère Dena. Dans les années 1950, il se produit dans The Imogene Coca Show, The Danny Thomas Show et The Martha Raye Show, il écrit et produit également The Spike Jones Show.

Sa carrière prend un tournant majeur quand il commence à écrire des sketchs de stand-up pour le jeune comédien Don Adams, y compris pour sa prestation dans le désormais célèbre Max la Menace. De là, il est repéré pour écrire pour The Steve Allen Show, où il crée le personnage de José Jiménez en 1959. Cherchant ses mots et parlant lentement avec un fort accent hispanique celui-ci se présente tantôt comme instructeur de formation professionnelle des pères Noël, tantôt comme liftier, marin et capitaine d'un sous-marin avant de s'établir dans son occupation la plus célèbre, celle d'un astronaute. En 1961, Dana fait la première des huit apparitions sur The Danny Thomas Show, jouant Jimenez-groom. Le personnage est tellement bien reçu qu'il le transfère dans son propre sitcom de NBC, The Bill Dana Show (1963-1965) dont l'histoire se déroule dans un hôtel chic de New York. Son chef y est joué par Jonathan Harris. Le casting comprend également Don Adams comme un détective de maison désespérément inepte nommé Byron Glick. Au fur et à mesure que le temps passait, Dana se rendit compte que cet humour ethnique devenait offensant, et les groupes hispaniques commençaient à manifester leur mécontentement. Au printemps 1970, Dana annonce la mort de José Jiménez lors du congrès d'Hispaniques et Latino-Américains des États-Unis[3],[4],[5].

Filmographie[modifier | modifier le code]

comme acteur[modifier | modifier le code]

comme scénariste[modifier | modifier le code]

comme producteur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Emerson College Announces Death of Comedian, Alumnus Bill Dana », Business Wire,‎ (lire en ligne)
  2. (en) Bruce Weber, « Bill Dana, Comic Best Known for José Jiménez Character, Dies at 92 », sur nytimes.com, (consulté le 23 juin 2017)
  3. (en)David C. Tucker, Lost Laughs of ’50s and ’60s Television: Thirty Sitcoms That Faded Off Screen, McFarland, (ISBN 9780786455829, lire en ligne), p. 19
  4. (en)Brian D. Behnken,Gregory D. Smithers, Racism in American Popular Media: From Aunt Jemima to the Frito Bandito: From Aunt Jemima to the Frito Bandito, ABC-CLIO, (ISBN 9781440829772, lire en ligne), p. 122
  5. (en)Steven W. Bender, Greasers and Gringos: Latinos, Law, and the American Imagination, NYU Press, coll. « Critical America », (ISBN 9780814798881, lire en ligne), p. 180

Liens externes[modifier | modifier le code]