Beurre de cacahuètes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Beurre d'arachide)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beurre (homonymie).
Beurre de cacahuètes dans son contenant.

Le beurre de cacahuètes ou beurre d'arachide est une pâte à tartiner à base de cacahuètes. Il est très consommé en Amérique du Nord, aux Pays-Bas et utilisé abondamment dans la culture culinaire africaine.

Vocabulaire[modifier | modifier le code]

En français d'Europe et d'Afrique, il est appelé pâte de cacahuètes (le u se prononce ou ), pâte d'arachides, beurre d'arachide, beurre d'arachides ou, avec des variantes orthographiques : beurre de cacahuète, cacahuètes, cacahouète ou cacahouètes[1].

Au Canada francophone, il est appelé beurre d'arachide, beurre d'arachides. En langage familier et déconseillé, on utilise aussi beurre de peanut, ou beurre de pinottes[2],[1].

Préparation[modifier | modifier le code]

Préparation du beurre de cacahuètes en Guinée-Bissau.

Le beurre de cacahuètes est dit naturel lorsqu'il ne contient aucun autre ingrédient. À température ambiante, l'huile d'arachide se sépare de la pâte et se retrouve sur le dessus. Le consommateur mélange le plus souvent les deux parties. Une fois entamé, le beurre d'arachide naturel se conserve un à deux mois au réfrigérateur et seulement une semaine à température ambiante[3]. Le beurre de cacahuètes se présente sous deux formes : « crémeuse » [4] ou « croquante » [5], selon le degré de broyage des arachides. Ainsi, une texture croquante contient plus de morceaux.

Différentes recettes ont été commercialisées au fil des années. L'huile d'arachide est extraite et remplacée par d'autres huiles (palme, canola) et divers ingrédients qui permettent son homogénéisation et une conservation prolongée. Ces recettes incluent le plus souvent l'adjonction de sucre, de sel, d'arômes et de divers ingrédients destinés à restaurer les propriétés nutritives initiales du produit.

Histoire[modifier | modifier le code]

Brevet du beurre d'arachides

D'abord originaires du Mexique, les arachides se sont propagées partout dans le monde grâce à leurs qualités nutritives. Plus tard, c'est aux États-Unis que cet aliment est devenu très populaire à cause de son faible coût et de sa valeur nutritive[6].

Le beurre de cacahuètes remonte à 1884 lorsqu'il fut breveté par un pharmacien canadien, le Montréalais Marcellus Gilmore Edson (en)[7],[8]. Six ans plus tard, en 1890, dans le cadre d'une expérience, un médecin américain, George A. Bayle Jr., moulut des arachides en vue d'obtenir une pâte qui servirait de substitut alimentaire riche en protéines pour les personnes n'ayant pas de bonnes dents. Vers la même période, John Harvey Kellogg à Battle Creek, dans le Michigan, créa un beurre de cacahuètes comme source végétarienne de protéines. Son frère Will Keith Kellogg créa peu après la Sanitas Nut Company qui commercialisa ce produit. Les frères Kellogg obtinrent en 1895 le brevet de cette invention[9]. Toutefois, malgré leur brevet américain, ce ne sont pas les frères Kellogg qui ont inventé le beurre de cacahuètes.

Celui-ci est très consommé aux États-Unis et au Canada mais il n'a été introduit sur le marché mondial qu'en 1904. Selon le US National Peanut Board, le beurre de cacahuètes a fait sa première apparition dans le monde à l'exposition universelle de Saint-Louis, grâce à C.H. Summer. Le produit a gagné la faveur des consommateurs, soulignant ainsi l'énorme potentiel de cette pâte à tartiner, toutefois, il demeure très peu consommé en Europe.

Premiers procédés de fabrication[modifier | modifier le code]

Le Prix courant (Montréal) publiait le 23 décembre 1898[10] :

« On vient de mettre en opération à Kokomo dans l’Indiana une manufacture de beurre d'arachides ( pea-nuts ). MM. Lane Brothers, de cette place, après plusieurs années d'expérimentation ont trouvé un procédé de fabrication de beurre de pea-nuts qui fait concurrence au beurre de ferme et se vend 15 ¢ la livre. Le procédé n'a rien de secret. Les noix sont écalées, puis démêlées à la main de façon à enlever les noix gâtées ou défectueuses. On les fait ensuite rôtir dans un four rotatif et on les trie de nouveau pour enlever les noix qui ne seraient pas absolument irréprochables de qualité. On les moud ensuite dans un moulin spécial qui les transforme en une pâte excessivement fine. L'huile naturelle contenue dans les noix donne à cette pâte l'apparence et la consistance d'un mastic, avec la différence que la masse est d'une belle couleur orange. L'addition d'une certaine quantité d'eau filtrée qui rend le produit plus maniable, termine l'opération, car on n'emploie ni sel, ni aucun autre ingrédient. Le beurre ainsi préparé ne rancit jamais, et se conserve dans n'importe quel climat. Il est mis en boîtes de 1, 2, 5, 10, 25 et 100 livres. Ce beurre nouveau s'emploie pour les mêmes usages que le beurre ordinaire. Par l'addition d'une quantité d'eau plus forte, on en obtient une bonne crème. On peut, naturellement, lui donner la consistance du lait. »

Croyance populaire aux États-Unis[modifier | modifier le code]

Comme l'a réfuté le National Peanut Board (en) des États-Unis, « contrairement à la croyance populaire, George Washington Carver n'a pas inventé le beurre de cacahuète[11]. » Carver a été crédité dans le folklore populaire pour de nombreuses inventions qui ne sortent pas de son laboratoire. En 1916, Carver publie son document sur les arachides, intitulé « How to Grow the Peanut and 105 Ways of Preparing it For Human Consumption », ou « Comment cultiver l'arachide et 105 façons de le préparer pour la consommation humaine » ; mais déjà, de nombreuses méthodes de préparation du beurre de cacahuète avaient été développées ou brevetées par divers pharmaciens et scientifiques alimentaires des États-Unis et du Canada.

Le est la Journée nationale du beurre de cacahuète aux États-Unis.

Consommation[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis et au Canada, le beurre de cacahuètes est un aliment de base. Selon les statistiques, 89 % des ménages américains et canadiens en consomment. De surcroît, environ le tiers de la récolte d'arachides des États-Unis sert à la fabrication de beurre de cacahuètes. Le principal producteur américain de beurre de cacahuètes est J.M. Smucker Co. L'entreprise peut produire 250 000 pots chaque jour[12].

Aux Philippines, le plus important fabricant de beurre de cacahuètes est Unilever Bestfoods (anciennement California Mfg. Co. Inc.). En Afrique, c'est surtout la marque Dakatine qui est consommée. À La Réunion, la marque est même devenue le nom générique du beurre de cacahuètes. Au Canada, le fabricant le plus important de beurre de cacahuètes est Kraft.

Commerce[modifier | modifier le code]

Les principaux pays producteurs sont : la Chine (39 %), l'Inde (22 %), les États-Unis et le Nigéria avec 5 % chacun, puis le Sénégal, les Philippines et le Viet-Nam avec 1 % chacun. Les principaux exportateurs sont les États-Unis, l'Argentine, l'Inde, la Chine, le Viet-Nam et l'Afrique du Sud avec un volume exporté total d'environ 1,2 million de tonnes. Les États-Unis sont le premier exportateur mondial bien qu'ils ne produisent que 5 % du total mondial[13].

En Europe, les quantités consommées sont très faibles, excepté en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas. La France est exportatrice nette de beurre de cacahuètes, mais les quantités en cause sont faibles. En 2014, 40 tonnes ont été importées et 314 tonnes exportées mensuellement [14].

Dans la culture[modifier | modifier le code]

  • Livre de Michael Rubbo, Opération beurre de pinottes[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :