Bessillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bessillon
Localisation du Bessillon dans le département du Var.
Géographie
Altitude 813 m, Gros Bessillon
Massif Chaîne pyrénéo-provençale
Longueur 10 km
Largeur 4 km
Superficie 22 km2
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Var
Géologie
Âge Jurassique
Roches sédimentaires (calcaire)

Le Bessillon est un petit massif montagneux situé dans le centre du Var.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Vue des installations au sommet du Gros Bessillon et des rochers de la face sud (vue prise en direction de l'ouest).

Le Bessillon est le sommet le plus haut du centre du Var, isolé des autres sommets à une vingtaine de kilomètres à la ronde. La forêt du Bessillon est très vaste et couvre tout le massif. Les villages alentour sont Barjols à l'Ouest, Pontevès au Nord-Ouest, Cotignac à l'Est et Correns au Sud. À l'est du massif se trouve le Monastère Saint-Joseph du Bessillon, lieu d'une apparition de saint Joseph.

Topographie[modifier | modifier le code]

Le Gros Bessillon (à gauche) et le Petit Bessillon (à droite) vus depuis la RD 60 (côté nord).

Le Bessillon est composé de deux sommets :

  • le Gros Bessillon : culminant à 813 m, c'est le sommet le plus haut du massif et du Centre-Var. On y a découvre un panorama qui s'étend du massif des Maures à la montagne Sainte-Victoire et du massif de la Sainte-Baume aux Préalpes de Digne. Ce lieu à la situation privilégiée a permis d'installer au sommet un poste de vigie et une table d'orientation. Le manque de soin apporté à ces travaux a causé la destruction[1] d'une station de plante rare, le genêt de Lobel (Genista lobelii), pourtant protégée par la loi [2]. Cette station était la plus septentrionale connue dans le département. La nature calcaire (Oxfordien moyen) a formé, par érosion, de nombreux rochers aux différentes formes comme des roches percées ou des dolomies ;
  • le Petit Bessillon : il est connu pour ses deux sommets jumelés, l'un à 639 mètres à l'ouest et le plus haut à 668 m à l'est où des tours de garde ont été construites par les Pontevès, souverains du château et du village éponyme. Sur le sommet principal il y a deux tables d'orientation, l'une au sud et l'autre au nord.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Bessillon a été un haut-lieu de la Résistance, sous l'occupation allemande, pour sa situation isolée et très boisée. De nombreux résistants y ont été tués par les Allemands. Un monument[3],[4],[5],[6] aux héros et martyrs du Bessillon, œuvre du sculpteur Victor Nicolas, a été érigé au bord de la route D 560 entre Pontevès et Cotignac.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Roger Cruon, Le Var et sa flore, plantes rares et protégées, Naturalia Publications, septembre 2008, page 264 (ISBN 978-2-909717-56-2)
  2. Genista lobelii DC., 1805, Inventaire national du patrimoine naturel
  3. Monument commémoratif aux résistants fusillés du Bessillon sur le site des Monuments historiques.
  4. Vue du monument sur Google Maps.
  5. Pontevès : Monument dédié aux héros et martyrs du Bessillon sur le site MémorialGenWeb.
  6. Le mémorial du Bessillon sur le site du musée de la Résistance en ligne.

Sur les autres projets Wikimedia :