Bert Anciaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Bert Jozef Herman Vic Anciaux, né à Merksem, le 11 septembre 1959 est un homme politique belge, flamand à tendance nationaliste et séparatiste. Il est le fils de Vic Anciaux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bert Anciaux est licencié en droit (VUB) et fut avocat de 1984 à 1994. Il fut l'une des figures de proue du parti politique "Volksunie".

En 1976 il se faisait remarquer par le fait qu'il brulait un drapeau belge en public. Il y a commencé sa carrière politique à la Volksunie, aidé par son père Vic Anciaux qui en était le président de 1979 à 1985.

En 1987, il fut conseiller municipal à Bruxelles et Echevin pendant 3 ans, 4 ans plus tard, il fut membre du conseil provincial de la province du Brabant flamand.

En 1992, il est président de la Volksunie jusqu'en 1998. Il se met en congé pour explorer les voies d'un élargissement de l'assise du parti[1]. En 1995 il a été sénateur jusqu'en 1999. En 1998, il crée le groupe de réflexion ID21 au sein de la Volksunie.

En 2001 la Volksunie éclate, Geert Bourgeois et Bert Anciaux s'opposent. Bert Anciaux transforme ID21 en Spirit et s'associe aux socialistes flamands au sein du cartel SP.A-Spirit, ce qui lui donne l'occasion d'être Ministre au gouvernement flamand en 2004, avec pour compétences : culture, jeunesse, sport et les affaires "bruxelloises" . Mais avant cela, il avait rejoint le Gouvernement Verhofstadt II en tant que Ministre Fédéral de la mobilité. Il va saisir cette occasion de prendre des décisions critiquées par les francophones notamment dans le dossier du survol de Bruxelles et de sa périphérie par les avions décollant de l'Aéroport de Bruxelles-National, ce plan de dispersion qui porte son nom a déjà coûté cher à l'État belge[2]. Une fois son plan mis en application, il cède sa place à Renaat Landuyt en 2004 pour monter au gouvernement flamand.

Suite à la scission du cartel SP.A-Spirit, Anciaux choisit le 12 janvier 2009 de rejoindre le Sp.a, qui devient dorénavant Socialisten en Progressieven Anders.

Après les élections régionales de 2009, il n'est pas reconduit comme ministre.

En 2010, il est élu sénateur direct et en 2014 il est coopté comme sénateur.

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pascal Delwit, La vie politique en Belgique de 1830 à nos jours, Bruxelles, Éditions de l'Université de Bruxelles, 2010, p. 277
  2. Plus de 3 millions en frais d'avocats, et 25 millions d'euros en astreintes
  3. Sénat Belge, Biographie

Publications[modifier | modifier le code]

  • De vergeten vernieuwing (1992)
  • Kinderen van de Hoop (1997)
  • Alles in beweging (1999)
  • De verrijkte samenleving (2002)

Liens externes[modifier | modifier le code]

(nl) Site officiel