Bersillies-l'Abbaye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bersillies-l'Abbaye
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Hainaut Province de Hainaut
Arrondissement Thuin
Commune Erquelinnes
Code postal 6560
Zone téléphonique 071
Démographie
Gentilé Bersillien(ne)
Population 654 hab. (1/07/2006)
Densité 171 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 15′ 47″ nord, 4° 09′ 08″ est
Superficie 383 ha = 3,83 km2
Localisation
Localisation de Bersillies-l'Abbaye
Localisation de Bersillies-l'Abbaye au sein d'Erquelinnes
Géolocalisation sur la carte : Hainaut
Voir sur la carte administrative du Hainaut
City locator 14.svg
Bersillies-l'Abbaye
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Bersillies-l'Abbaye
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Bersillies-l'Abbaye

Bersillies-l'Abbaye est un village du Hainaut en Belgique. Sis sur la Thure et formant comme une presqu'ile belge en France il fait administrativement partie de la commune et ville d'Erquelinnes, en Région wallonne de Belgique. C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

Particularité frontalière[modifier | modifier le code]

Bersillies-l'Abbaye possède une position frontalière unique: 80 % du territoire communal est circonscrit par la frontière française. Elle jouxte les localités ou communes de Solre-sur-Sambre (au nord, et en Belgique), Bousignies-sur-Roc, Jeumont, Colleret, et Cousolre, toutes quatre en France. Bousignies-sur-Roc, à l'est de Bersillies, mais en France, se trouve dans une position similaire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au VIIIe siècle un prieuré est fondé près de l’église paroissiale par Aldebert et sa femme, sainte Reine (de Denain). Le village dépendait alors de la prévôté de Maubeuge. En 1243 Nicolas II, seigneur de Brabançon, fonde près du village un monastère pour les religieuses augustiniennes qu’il fait venir de l’abbaye de Prémy : c’est l’abbaye de la Thure. À la fin du XVe siècle Guillaume de Croÿ parvient à faire rattacher le village à la prévôté de Beaumont, beaucoup plus proche (en Principauté de Chimay), ce qui le rattache aux Pays-Bas méridionaux. Cependant, au traité de Nimègue () le village est rendu à la France, et retourne à la prévôté de Maubeuge. En 1696 Louis XIV renonce à sa conquête et Bersillies retourne à la prévôté de Beaumont.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

  • De l'ancienne abbaye de la Thure, qui a donné son nom au village, il ne reste pratiquement rien.

Curiosités[modifier | modifier le code]

On trouve à Bersillies-l'Abbaye une curiosité : l'entrée unique de la carrière de Dhordain, située en France.


Bersillies-l'Abbaye