Bernardin Matam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Matam.

Bernardin Matam
image illustrative de l’article Bernardin Matam
Contexte général
Sport Haltérophilie
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : France française
Drapeau : Cameroun Camerounaise
Naissance (28 ans)
Poids de forme 68 kg
Club Besançon
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 0 0 0
Championnats du monde 0 0 1
Championnats d'Europe 2 0 3
Championnats d'Afrique 0 0 1

Bernardin Kingue Matam, né le à Yaoundé, est un haltérophile camerounais, naturalisé français le 11 juillet 2011[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il participe en 2012 à Londres à ses premiers Jeux olympiques. Il est éliminé après une blessure aux adducteurs au début de la compétition[2].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Haltérophilie aux Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats d'Europe d'haltérophilie[modifier | modifier le code]

Championnats d'Afrique d'haltérophilie[modifier | modifier le code]

Championnats du monde d'haltérophilie[modifier | modifier le code]

Championnats du monde universitaire d’haltérophilie[modifier | modifier le code]

  • Championnats du monde universitaire en 2013 à Kazan, Russie: Médaille d'argent Médaille d'argent
  • Championnats du monde universitaire en 2014 à Chiang Mai, Thailande: Médaille d'or Médaille d'or

Famille[modifier | modifier le code]

Bernard Matam fait partie d'une fratrie de 14 frères et sœurs, dont onze font de l'haltérophilie, parmi lesquels ses frères Alphonse, David et Samson[1],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Stéphanie Trouillard, « Haltérophilie: la fabuleuse saga olympique du clan Matam », Slate, (consulté le 4 mai 2013)
  2. Catherine Eme-Ziri, « JO 2012 : Bernardin Kingué Matam éliminé », France 3, (consulté le 4 mai 2013)
  3. Au départ 8e, il gagne une place au classement final après la disqualification pour dopage d'Izzat Artykov, initialement médaillé de bronze.
  4. Alain Mercier, « Les Matam : 14 frères et sœurs, 11 haltérophiles, 1 espoir français », Rue89, (consulté le 4 mai 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]