Bernard Mandeville (philosophe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mandeville et Bernard Mandeville.

Bernard Mandeville, ou parfois de Mandeville, né le à Rotterdam et mort le à Hackney, est un écrivain néerlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arrière petit-fils de Michel de Mandeville, huguenot normand émigré aux Pays-Bas vers 1595[1], Mandeville étudie la philosophie et la médecine à l'université de Leyde et devient docteur en médecine en 1691[2], et s'installe en 1693 en Angleterre pour le reste de sa vie.

Il est connu principalement pour son poème La Fable des abeilles, publié une première fois en 1705 sous le titre The Grumbling Hive, or Knaves Turn'd Honest et réédité et commenté en 1714-1723 sous le titre Fable of the Bees: or, Private Vices, Publick Benefits.

Il soutient l'idée que le vice, qui conduit à la recherche de richesses et de puissance, produit involontairement de la vertu parce qu'en libérant les appétits, il apporte une opulence supposée ruisseler du haut en bas de la société. Aussi, Mandeville estime que la guerre, le vol, la prostitution, l'alcool et les drogues, la cupidité, etc., contribuent finalement « à l'avantage de la société civile » : « soyez aussi avides, égoïstes, dépensier pour votre propre plaisir que vous pourrez l’être, car ainsi vous ferez le mieux que vous puissiez faire pour la prospérité de votre nation et le bonheur de vos concitoyens »[3].

Sa philosophie a notamment influencé l’économiste Adam Smith[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Fable of the bees, 1924

Mandeville a principalement écrit en anglais.

  • Typhon: a Burlesque Poem (1704)
  • Aesop Dress'd, or a Collection of Fables writ in Familiar Verse (1704)
  • The Planter's Charity (1704)
  • The Grumbling Hive, or Knaves Turn'd Honest, 1705
  • The Virgin Unmasked (1709, 1724, 1731, 1742)
  • Fable of the Bees: or, Private Vices, Publick Benefits, 1714-1723
  • Treatise of the Hypochondriack and Hysterick Passions (1711, 1715, 1730)
  • Free Thoughts on Religion (1720)
  • A Modest Defence of Publick Stews (1724)
  • An Enquiry into the Causes of the Frequent Executions at Tyburn (1725)
  • The Origin of Honour and the Usefulness of Christianity in War (1732)

Traductions en français[modifier | modifier le code]

  • La Fable des abeilles (1714) : La Fable des abeilles, 1re partie, suivie de Essai sur la charité et les écoles de charité et de Défense du livre, Vrin, coll. « Bibliothèque des textes philosophiques », 1998, (ISBN 2711681548) ; La fable des abeilles: Deuxième partie (1729), Vrin, coll. « Bibliothèque des textes philosophiques », 2002, introd., trad., index et notes par Lucien et Paulette Carrive (ISBN 2711610888)
  • Un traité sur les passions hypocondriaques et hystériques, Ellug, 2012, (ISBN 2843102219)
  • La ruche bourdonnante ou Les crapules virées honnêtes, mise en vers français de Daniel Bartoli, préface et postface de François Dagognet, traduction de The grumbling hive or Knaves turn'd honest, Éd. la Bibliothèque, 2006 (ISBN 978-2-909688-41-1)
  • Pensées libres sur la religion, sur l'Église, et sur le bonheur national, manuscrit Montbret 475 de la Bibliothèque municipale de Rouen, éd. par Paulette Carrive et Lucien Carrive, traduction de Free thoughts on religion, the Church and national happiness, H. Champion, 2000 (ISBN 2-7453-0305-8)

Références[modifier | modifier le code]

  1. L’Intermediaire des Chercheurs et Curieux, t. 17, Paris, (lire en ligne), p. 1175.
  2. M. Simonazzi, Bernard Mandeville e la cura psicologica, in Id., La malattia inglese. La melanconia nella tradizione filosofica e medica inglese, intr. T. Gregory, Bologna, Il Mulino, 2004, p. 293-411.
  3. a et b Dany-Robert Dufour, « Les Prospérités du vice », Le Monde diplomatique,‎ (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Éric Letonturier, « Le Dilemme de Mandeville », L'Année sociologique, 1998, 48, nº 2, p. 271-293

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :