François Dagognet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

François Dagognet, né le à Langres et mort le à Avallon ou le à Paris, est un philosophe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Langres en 1924, dans une famille modeste, François Dagognet a un parcours scolaire atypique puisqu'il réussit son certificat d’études primaires mais n’ira pas au lycée. Néanmoins, il suivra une double formation universitaire philosophique et scientifique.

Élève de Georges Canguilhem, il devient agrégé de philosophie en 1949, docteur en médecine en 1958[1]. Il possède des connaissances précises et très éclectiques dans des domaines comme la neuropsychiatrie, la chimie et la géologie et s'est employé à réfléchir en philosophe sur les méthodes à l’œuvre dans ces adisciplines.Avant d'enseigner la philosophie à l’université de Lyon III aux côtés d'Henri Maldiney et Gilles Deleuze, puis à l’université Paris I, il fut professeur de philosophie au Lycée Ampère de Lyon.. Ses nombreux ouvrages traitent aussi bien de l'histoire des sciences, de l’épistémologie, de l’éthique ou de l’esthétique de l’art contemporain.

En 1993, il déclarait : « Le monde des objets, qui est immense, est finalement plus révélateur de l’esprit que l’esprit lui-même. Pour savoir ce que nous sommes, ce n’est pas forcément en nous qu’il faut regarder. Les philosophes, au cours de l’histoire, sont demeurés trop exclusivement tournés vers la subjectivité, sans comprendre que c’est au contraire dans les choses que l’esprit se donne le mieux à voir. Il faut donc opérer une véritable révolution, en s’apercevant que c’est du côté des objets que se trouve l’esprit, bien plus que du côté du sujet[2]. »

Il meurt le à Avallon, à l'âge de 91 ans[3] ou le à Paris[4],[5].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Gaston Bachelard : sa vie, son œuvre, avec un exposé de sa philosophie, Paris, PUF, 1965.
  • Pour une théorie générale des formes, Vrin, 1975.
  • La Raison et les remèdes, 1964 ; PUF, « Dito », Paris, 2e éd., 1984.
  • Philosophie de l'image, Vrin, 1986.
  • Le Vivant (juin 1988) Bordas/Philo. présente.
  • Éloge de l'objet : Pour une philosophie de la marchandise, Vrin, 1989.
  • Philosophie de la propriété, PUF, 1992.
  • Le Cerveau citadelle, Les Empêcheurs de penser en rond, 1992.
  • Le Trouble, Les Empêcheurs de penser en rond, 1994.
  • Pasteur sans la légende, Les Empêcheurs de penser en rond, 1994.
  • Pour une philosophie de la maladie, entretien avec Philippe Petit, Les éditions Textuel, « Conversations pour demain », Paris, 1996 (ISBN 2-909317-18-8).
  • Georges Canguilhem, philosophie de la vie, Les Empêcheurs de penser en rond, 1997.
  • La Peau découverte, Les Empêcheurs de penser en rond, 1998.
  • Des détritus, des déchets, de l’abject : une philosophie écologique, Les Empêcheurs de penser en rond, 1997.
  • Une nouvelle morale : travail, famille, nation, Les Empêcheurs de penser en rond, 1998.
  • Savoir et pouvoir en médecine, Les Empêcheurs de penser en rond, 1998.
  • Les outils de la réflexion : épistémologie, Les Empêcheurs de penser en rond, 1999.
  • Rematérialiser, Vrin, 2000.
  • Le Nombre et le Lieu, Vrin, 2000.
  • Réflexions sur la mesure, Encre marine, 2000.
  • L'invention de notre monde: L'industrie, pourquoi et comment ?, Encre marine, 2000.
  • Comment se sauver de la servitude ?, Les Empêcheurs de penser en rond, 2000.
  • Considérations sur l’idée de nature (1990), Vrin, « Pour Demain », 2e éd. revue et augmentée de « La question de l’écologie » par Georges Canguilhem, Paris, 2000 (ISBN 2-7116-1035-7)
  • Écriture et Iconographie, Vrin, 2002.
  • Changement de perspective : le dedans et le dehors (octobre 2002) La Table Ronde/Contretemps.
  • Tableaux et langages de la chimie, Champ Vallon, 2002.
  • Philosophie d'un retournement, Encre marine, 2002.
  • Questions interdites, Empêcheurs de Penser En Rond, 2002. (ISBN 2-84671-026-0)
  • Les dieux sont dans la cuisine (novembre 2002) Empêcheurs de Penser En Rond.
  • 100 mots pour comprendre l'art contemporain, Empêcheurs de Penser En Rond, 2003.
  • Les grands philosophes et leur philosophie : Une histoire mouvementée et belliqueuse, Empêcheurs de Penser En Rond, 2003. (ISBN 2-84671-045-7)
  • Faces, Surfaces, Interfaces, Vrin, 2003.
  • Le Catalogue de la Vie : étude méthodologique sur la taxinomie (avril 2004) PUF/Quadrige.
  • L'animal selon Condillac : une introduction au Traité des animaux de Condillac, Vrin, 2004.
  • 100 mots pour commencer à philosopher (septembre 2004) Empêcheurs de Penser En Rond/Philo.
  • Philosophie à l'usage des réfractaires (septembre 2004) Empêcheurs de Penser En Rond.
  • La subjectivité, Empêcheurs de Penser En Rond, 2004.
  • Comment faire de la philo (septembre 2004) Empêcheurs de Penser En Rond.
  • Suivre son chemin (mai 2006) La Passe du Vent.
  • La peau, préface du catalogue de l'exposition UltraPeau, Palais de Tokyo, 2006.
  • Adieu à la métaphysique idéaliste (juin 2006) Empêcheurs de Penser En Rond.
  • Philosophie du transfert, Michalon, 2006.
  • Les noms et les mots, encre marine, 2008.
  • Pour le moins, encre marine, 2009.
  • L'argent : philosophie déroutante de la monnaie, Éditions Les Belles Lettres, « Encre marine », 2011. (ISBN 978-2-35088-043-3)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robert Maggiori, « Mort du philosophe François Dagognet, «dermatologue des choses» », sur Libération.fr
  2. Mort du philosophe François Dagognet, sur le site lemonde.fr, 4 octobre 2015.
  3. « mort du philosophe Francois Dagognet », sur france3 bourgogne,‎ (consulté le 5 octobre 2015)
  4. Mort du philosophe François Dagognet, Le Monde.
  5. Disparition de François Dagognet

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Collectif, Anatomie d'un épistémologue : François Dagognet, Vrin, 1992.
  • Robert Damien, François Dagognet, médecin, épistémologue, philosophe : une philosophie à l'œuvre, Les Empêcheurs de penser en rond, 1998.
  • Collectif, François Dagognet : médecin et philosophe, L'Harmattan, 2006.
  • Daniel Parrochia (dir.), François Dagognet, un nouvel encyclopédiste ?, Champ Vallon, 2011.
  • Dominique Bernard Faivre, François Dagognet ou l'apologie de l'art contemporain, L'Harmattan, 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]