Beauval (Belgique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Beauval
(nl) Het Voor
Blason de Beauval
Héraldique
Drapeau de Beauval
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Province Drapeau du Brabant flamand Province du Brabant flamand
Commune Vilvorde
Code postal 1800
Géographie
Coordonnées 50° 54′ 47″ nord, 4° 22′ 21″ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Brabant flamand
Voir sur la carte administrative du Brabant flamand
City locator 14.svg
Beauval
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Beauval
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Beauval

Beauval (Het Voor en néerlandais) est un lieu-dit de la commune de Vilvorde, située dans l'Arrondissement administratif de Hal-Vilvorde et dans la province du Brabant flamand en Région flamande de Belgique.

C'est un quartier appartenant à Vilvorde, mais à majorité francophone[1],[2]. Situé à l'intérieur du ring de Bruxelles, il est proche de Strombeek-Bever et de la région bilingue de Bruxelles-Capitale (quartier de Mutsaert). Il est par contre très loin du centre de Vilvorde et séparé de celui-ci par le ring et des zones non habitées, mais pas loin du village de Koningslo. Ses habitants ont, pour la plupart, plus d'attaches avec Bruxelles (écoles, commerces, loisirs, églises...) que vers Vilvorde[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Liste des noms des rues de Beauval[modifier | modifier le code]

Cette liste comprend les noms des rues de Beauval en langue néerlandaise et en langue française. Officiellement, seuls les noms de rue en néerlandais sont utilisés. Ils sont également la seule version mentionnée sur les plaques de rue. Mais officieusement, les noms de rue sont utilisés dans les deux langues, notamment dans les communications orales. On les trouve aussi dans des prospectus publicitaires, l'affichage commercial, etc[réf. souhaitée]. On les trouve également sur les plans d'il y a quelques dizaines d'années (notamment les plans De Roeck ou Girault Gilberd des années 1970[4]).

Toponymie officielle Traduction en français
Mutsaertplaats Place du Mutsaert
Mutsaertstraat Rue du Mutsaert
Sint-Annastraat Rue Sainte-Anne
Sint-Annalaan Avenue Sainte-Anne
Berkendallaan Avenue du Val des Bouleaux
Groendallaan Avenue du Val-vert
Amazonenlaan Avenue des Amazones
Winkelveldlaan Avenue Winkelveld
Eikendallaan Avenue du Val des Chênes
Warandelaan Avenue du Parc
Olympiadelaan Avenue de l'Olympiade
Heembeekstraat Rue de Heembeek
Heizellaan Avenue du Heysel
Veldstraat Rue des Champs
Essendallaan Avenue du Val des Frênes
Mercatorstraat Rue Mercator
Spechtlaan Avenue du Pic
Strombeeksesteenweg Chaussée de Strombeek
Keelstraat Rue de la Gorge
Arendlaan Avenue de l'Aigle
Hof ten Voorde straat Rue ten Voorde
Romeinse steenweg Chaussée Romaine
Lakensestraat Rue de Laeken
Aardebergstraat Rue Aerdeberg
De Pomp La Pompe
Steenstraat Rue des pierres
Bosweg Chemin Forestier
Trassersweg Trassersweg (jamais traduit, même dans la partie sur Bruxelles-ville)
Kwakkelstraat Rue Quackel
Klein Hoogveld Petit Champ-haut
Pauwstraat Rue du Paon
Kwikstaartstraat Rue du Hochequeue
Ooievaarsstraat Rue des Cigognes
Streekbaan Route Régionale
Mezenlaan Avenue des Mésanges
Kiewitlaan Avenue du Vanneau
Fazantenlaan Avenue des Faisans
Merelnest Nid-du-Merle
Klein merelnest Petit Nid-du-Merle
Sperwerlaan Avenue de l'Epervier
Vinkenlaan Avenue des Pinsons
Opperveldlaan Avenue Champ-haut
Meeuwenlaanlaan Avenue des Mouettes
Valkenlaan Avenues des Faucons
Koekoekstraat Rue du Coucou
Ravenlaan Avenue des Corbeaux
Arendlaan Avenue de l'Aigle
Reigerslaan Avenue des Hérons
Leeuwerikkenlaan Avenue des Alouettes
Lijsterslaan Avenue des Grives
Zwaluwenstraat Rue des Hirondelles
Vogelzangstraat Rue du chant des Oiseaux
Werkomstraat Rue Werkom
Devoerlaan Avenue Devoer
Papegaaistraat rue du Perroquet
Patrijzenstraat Rue des Perdix
Eksterstraat Rue de la Pie

Histoire[modifier | modifier le code]

Le lieu doit son nom francophone à une ancienne ferme qui portait l'inscription Beauval en grandes lettres sur l'un de ses toits[3].

C'était l'une des parties de communes concernées par le pacte d'Egmont[5].

Le hammeau possède deux églises l'une néerlandophone l'église Saint-Jean-Berchmans et l'autre francophone l'église Pacem In Terris (PIT). Cette dernière qui fait partie de l'unité pastorale des Trois Vignes comme l'église Saints-Pierre-et-Paul de Neder-Over-Heembeek et l'église du Christ-Roi du Mutsaard.

Blason[modifier | modifier le code]

Blason de Beauval

Drapeau[modifier | modifier le code]

Drapeau de Beauval

Politique[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]

Le quartier serait peuplé par 4500 personnes, majoritairement francophones[1].

Économie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • « L'évolution linguistique et politique du Brabant (I) », Courrier hebdomadaire du CRISP 1970/1 (no 466-467), p. 1-51. DOI:10.3917/cris.466.0001

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Hayt, Atlas d'histoire, Bruxelles, De Boeck, , 30e éd., 176 p. (ISBN 978-2-8041-4390-9)
  2. « VALSE DE PETITIONS A VILVORDE LA RENGAINE LINGUISTIQUE MODULE LE PERMIS DE DANSER », sur Le Soir Plus (consulté le 15 novembre 2020)
  3. a et b http://www.up-laeken-est.be/up.dispoframes.html
  4. Nouveau plan de Bruxelles Atlas de Poche, Carte n°43, Cartes et Guides Girault Gilbert, Bruxelles.
  5. http://plus.lesoir.be/101086/article/2017-06-23/la-trahison-de-benoit-lutgen-du-deja-vu-en-politique