Strombeek-Bever

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Strombeek-Bever
Blason de Strombeek-Bever
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Province Drapeau du Brabant flamand Province du Brabant flamand
Arrondissement Hal-Vilvorde
Commune Grimbergen
Code postal 1853
Zone téléphonique 02
Démographie
Population 11 517 hab.
Densité 2 466 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 54′ 37″ nord, 4° 21′ 22″ est
Superficie 467 ha = 4,67 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Brabant flamand
Voir sur la carte administrative du Brabant flamand
City locator 14.svg
Strombeek-Bever
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Strombeek-Bever
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Strombeek-Bever

Strombeek-Bever est une section de la commune indépendante belge de Grimbergen située en Région flamande dans la province du Brabant flamand. Elle-même est issue de fusion en 1810[1] de deux hameaux : Strombeek et Bever. Le hameau de Strombeek se trouve près de l’église. Tandis que le hameau de Bever se trouve de l'autre côté du ring de Bruxelles, près notamment du château de Bever occupé très longtemps par la famille de Villegas de Clercamp. Le hameau de Bever est de taille nettement plus modeste que celui de Strombeek. La proportion des francophones dans la section est estimée à 31% en 1994[2].

L'équipe de football de Strombeek-Bever est classée première de la ligue Hoegaarden de Grimbergen

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Strombeek : Strumberge (1132), Strombeke (1150, 1170 et 1226), Strumberges (ca. 1155), Strumbecca (1166), Strumbeke (1170), Strumbeche (1170-80), Strumbeca (1197 et 1215), Strumbec (1203) et Strumbeka (1209)[3].
  • Bever : Beruene (1133), Beuerne (1170?), Beuernes (1170?), Beverne (1120)[4].

Entreprise[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

Habitants célèbres[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tihon, André, « La fusion des communes dans le département de la Dyle sous le régime napoléonien », Revue belge de Philologie et d'Histoire, Persée - Portail des revues scientifiques en SHS, vol. 43, no 2,‎ , p. 515–551 (DOI 10.3406/rbph.1965.2572, lire en ligne Accès libre, consulté le 12 septembre 2020).
  2. Hayt, Atlas d'histoire, Bruxelles, De Boeck, , 30e éd., 176 p. (ISBN 978-2-8041-4390-9)
  3. (nl) Maurits Gysseling, Toponymisch Woordenboek van België, Nederland, Luxemburg, Noord-Frankrijk en West-Duitsland (vóór 1226), Tongres, Belgisch Interuniversitair Centrum voor Neerlandistiek, (lire en ligne).
  4. Maurits Gysseling, op. cit..