Beatrice Alemagna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Beatrice Alemagna
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
(47 ans)
Bologne (Italie)
Nationalité
Activité
Auteure et illustratrice
Distinctions

3 Premio Andersen (it) (2004, 2010, 2016)
"Mention Spéciale" du Prix Fiction de la Foire du livre de jeunesse de Bologne 2007
Mildred L. Batchelder Award (en) 2016
Grand prix de l'illustration 2017

Prix Landerneau Jeunesse 2017
Œuvres principales
  • Mon amour (2002)
  • Histoire courte d'une goutte (2004)
  • Un lion à Paris (2006)
  • Un grand jour de rien (2016)

Beatrice Alemagna, née à Bologne (Italie) le , est une auteure et illustratrice italienne. Vivant en France depuis 1997[1],[2], elle écrit en italien et en français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Beatrice Alemagna a étudié le graphisme et la photographie à l’école d'art ISIA d'Urbino[3]. Après ses études, elle remporte le premier prix du concours d’illustration « Figures futures »[3] du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil en 1996. Elle remporte plusieurs Premio Andersen (it) dont celui de l'illustrateur de l'année, en 2010.

En 2007, elle obtient la « Mention Spéciale » du Prix Fiction de la Foire du livre de jeunesse de Bologne[4] (Italie) pour Un lion à Paris. L'année suivante, pour ses illustrations du texte de Aldous Huxley, Les Corbeaux de Pearblossom, elle figure dans la « Liste d'honneur 2008 » catégorie Illustration, de l'Union internationale pour les livres de jeunesse[5].

Aux États-Unis, elle est lauréate en 2016 du Mildred L. Batchelder Award (en) pour Le Merveilleux Dodu-Velu-Petit[6], et en 2017, elle remporte la Gold medal of The Original Art exhibition of the Society of illustrators[7] pour Un grand jour de rien. Cet album obtient la même année, en France, le Grand prix de l'illustration[8] et le Prix Landerneau Jeunesse[2],[1].

Elle a publié plus une trentaine d’albums en tant qu’auteure-illustratrice[1], publiés en France chez divers éditeurs, dont Seuil, Autrement jeunesse, Gallimard jeunesse, Didier jeunesse, Rue du Monde ou Thierry Magnier.

Elle a également illustré une vingtaine d'albums, sur des textes de Orianne Charpentier, Guillaume Guéraud ou Jean-Claude Mourlevat, ainsi que sur des textes réédités, de Guillaume Apollinaire, Gianni Rodari ou Aldous Huxley[9].

Ses ouvrages sont traduits à l'international[10] ; parmi les plus exportés figurent les albums Mon amour et Un lion à Paris.

Pour ses illustrations, elle utilise plusieurs techniques, dont « crayon, peinture, collage, voire broderie[1] ».

Elle vit en France depuis 1997[1],[2], et écrit en langue italienne et en langue française.

En 2019, elle publie l'ouvrage Les choses qui s'en vont, qu'elle a écrit et illustré ; « un album vibrant et délicat » pour Marine Landrot de Télérama[11].

Pour l'année 2020, elle est sélectionnée pour la septième année d'affilée (depuis 2014) pour le prestigieux prix international suédois, le Prix commémoratif Astrid-Lindgren[12]. Elle est également l'artiste sélectionnée pour représenter son pays, l'Italie, pour le Prix Hans-Christian-Andersen 2020, dans la catégorie Illustration[13], prix international danois.

Quelques prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]

Auteure et illustratrice[modifier | modifier le code]

  • Une maman trop pressée, Seuil jeunesse, 1999
  • Le Secret d'Ugolin, Seuil jeunesse, 2000
  • Le Trésor de Clara, Autrement jeunesse, 2000
  • Après Noël, Autrement jeunesse, 2001
    Drapeau : France Prix Octogones du CIELJ 2002[14]
  • Gisèle de verre, Seuil jeunesse, 2002 ; rééd. Albin Michel Jeunesse, 2019
  • Mon amour, Autrement jeunesse, 2002 ; rééd. 2014
  • Portraits, Seuil, 2003
  • Histoire courte d'une goutte, Autrement, 2004 ; rééd. Tom'poche, 2013
  • Je voulais une tortue, en collaboration avec Cristiano Mangione, Panama, 2005
  • Un lion à Paris, Autrement, 2006 ; rééd. Casterman, 2016
    Drapeau : Italie "Mention Spéciale" du Prix Fiction de la Foire du livre de jeunesse de Bologne 2007[4] - Drapeau : Italie Premio nazionale Nati per Leggere 2010[17] du Salon du livre de Turin - Drapeau : France Prix de l'illustration 2007[16], Salon du livre et des perles jeunesse de Rueil-Malmaison - Drapeau : République de Chine Library's Prize 2007 (Taïwan)
  • Karl Ibou, Skyfish graphix, 2007 ; rééd. Autrement, 2008
  • Au pays des petits poux, Phaidon, 2009
  • C'est quoi un enfant ?, Autrement, 2009 ; rééd. Casterman, 2017
  • Jo singe garçon[21], Autrement, 2010
  • Bugs in the garden, Phaidon, 2011
  • La gigantesque petite chose[22], Autrement, 2011
  • Les petits poux au jardin, Phaidon, 2011
  • La voisine des petits poux, Phaidon, 2012
  • Bon voyage bébé !, Hélium, 2013 ; rééd.
  • Le Noël des petits poux, Phaidon, 2013
  • Les cinq Malfoutus[23], Hélium, 2014
    Drapeau : Italie Prix Liber du meilleur livre de l'année 2014[18]
  • Le merveilleux Dodu-velu-petit, Albin Michel jeunesse, 2014
  • Petit grand Boubo, La Joie de lire, 2014
  • Un grand jour de rien[24], Albin Michel Jeunesse, 2016
    Drapeau : États-Unis Gold medal of The Original Art exhibition of the Society of illustrators 2017[7] - Drapeau : France Grand prix de l'illustration 2017[8] - Drapeau : France Prix Landerneau Jeunesse 2017[2]
  • Mon histoire courte de goutte d'eau, Casterman, 2018
  • Le fabuleux désastre d'Harold Snipperpott, Albin Michel jeunesse, 2018
  • Les choses qui s'en vont[11], Hélium, 2019

Auteure[modifier | modifier le code]

  • Hokusaï et le cadeau de la mer[25], texte de Beatrice Alemagna ; illustrations d'Olivier Charpentier, Réunion des musées nationaux - Grand Palais, 2014

Illustratrice[modifier | modifier le code]

  • La Boîte à lettres de Souriceau, texte Régine Detambel, ill. Beatrice Alemagna, Hachette jeunesse, 1999
  • Comment mon chat a appris à lire, texte Marie Saint-Dizier, ill. Beatrice Alemagna, Hachette jeunesse, 1999
  • Petit bestiarie, texte de Guillaume Apollinaire, ill. Beatrice Alemagna, Gallimard jeunesse, 2000 ; rééd. 2014
  • Un et sept, texte de Gianni Rodari, ill. Beatrice Alemagna, Seuil jeunesse, 2001
  • C'est trop cher : pourquoi la pauvreté, texte de Anne de La Roche-Saint-André et Brigitte Ventrillon ; avec une histoire de Gérard Moncomble ; ill. de Béatrice Alemagna, Éd. Autrement, 2002
  • L'été d'Anouk, texte de Érik Poulet ; ill. de Béatrice Alemagna, Syros jeunesse, 2003
  • Le Jeu des cent robes[26], texte de Eleanor Estes ; ill. par Béatrice Alemagna ; trad. de l'anglais par Laurence Kiefé (roman paru aux États-Unis en 1944[26]), Casterman, 2003
  • L'enfant qu'on envoie se coucher, texte de Claude Roy ; ill. de Béatrice Alemagna, Rue du monde, 2004
  • Marion, Pierre et l'oiseau[27] (théâtre), de Serge Kribus ; ill. de Beatrice Alemagna, Actes Sud-Papiers, 2004
  • (it) Uccelli Notturni de Tormod Haugen ; ill. Beatrice Alemagna, 2004
  • La troisième vengeance de Robert Poutifard, texte de Jean-Claude Mourlevat ; ill. de Beatrice Alemagna, Gallimard jeunesse, 2004
    Drapeau : France Prix Chronos 2006[15]
  • Les Corbeaux de Pearblossom, texte de Aldous Huxley ; ill. de Beatrice Alemagna ; traduction d'Anne Krief, Gallimard jeunesse, 2005
    (international) « Liste d'honneur » catégorie Illustration, de l'Union internationale pour les livres de jeunesse 2008[5]
  • Lol, texte de Élisabeth Brami, ill. de Beatrice Alemagna, Thierry Magnier, 2005
  • Promenade d'un distrait[28], texte de Gianni Rodari (traduit et adapté de l'italien par Beatrice Alemagna), ill. Beatrice Alemagna, Seuil jeunesse, 2005 - accompagné d'un DVD avec le film d'animation, réalisé par Beatrice Alemagna et Giuseppe Bianchi, durée 6 min 35 s.
  • Madame Gargouille, texte de Orianne Charpentier ; illustrations de Beatrice Alemagna, Gallimard jeunesse, 2006
  • Mon cher grand-père, texte de Louis Muratet ; illustrations de Béatrice Alemagna, L'École des loisirs, 2008
  • Oméga et l'ourse, texte de Guillaume Guéraud, ill. Beatrice Alemagna, Panama, 2008 ; rééd. Les grandes personnes, 2012
  • Trois histoires, texte de Jean-Claude Mourlevat ; illustrations de Clément Oubrerie, Béatrice Alemagna et Marcelino Truong, Gallimard jeunesse, 2014
  • (it) Lotta Combinaguai, texte de Astrid Lindgren ; ill. Beatrice Alemagna, 2016
  • Picasso et Lump, texte de Nancy Lim, ill. Beatrice Alemagna, éd. Thames et Hudson, 2017
  • Comptines du jardin d'Eden, collectage Nathalie Soussana, illustrations Béatrice Alemagna ; préface, Philippe Grimbert ; direction musicale, Paul Mindy ; Awena Burgess, Raphaële Lannadere, Norig Recher, et al., chant, Didier jeunesse, 2018 - livre-CD
  • Lotta la filoute, texte Astrid Lindgren, illustré par Beatrice Alemagna ; traduit du suédois par Aude Pasquier, Versant Sud, 2019

Film d'animation[modifier | modifier le code]

  • Promenade d'un distrait[28], film d'animation réalisé par Beatrice Alemagna et Giuseppe Bianchi, durée 6 min 35 s ; DVD qui accompagne l'album au même titre, texte de Gianni Rodari (traduit et adapté de l'italien par Beatrice Alemagna), ill. Beatrice Alemagna, Seuil jeunesse, 2005

Expositions[modifier | modifier le code]

Sa première exposition rétrospective a eu lieu l'année de ses 30 ans, en 2003, établie par le Centre d'études en littérature jeunesse de Charleville-Mézières « Beatrice Alemagna: une rétrospective », puis a circulé dès l'année suivante dans les bibliothèques de Munich, Lausanne, Hambourg, Budapest, etc[16].

Elle a exposé depuis dans de nombreuses villes à l'international[3],[29], dont Bologne, Milan, Rome, Paris, Reims, Lille, Bordeaux, Charleville, Munich, Lisbonne, Tokyo et Kyoto.

En 2017, elle participe à l'exposition « Face à face », « Illustrer l'enfance »[30], exposition collective de 7 illustrateurs européens : Delphine Bournay, Beatrice Alemagna, Annabelle Buxton, Audrey Calleja, Mara Cerri (Italie), Benjamin Chaud, Carmen Segovia (Espagne), au Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f « Le prix Landerneau jeunesse à Beatrice Alemagna pour Un grand jour de rien », sur culturebox.francetvinfo.fr, .
  2. a b c d et e Claude Combet, « Beatrice Alemagna remporte le prix Landerneau Album Jeunesse 2017 », sur livreshebdo.fr, .
  3. a b c d e et f « Beatrice Alemagna », sur ricochet-jeunes.org.
  4. a b et c (it) Lauréats Foire du livre de jeunesse de Bologne 2007.
  5. a b et c [PDF] (en) « Honour List 2008 », sur ibby.org.
  6. a b et c (en) « 2016 Batchelder Award honors Enchanted Lion Books for “The Wonderful Fluffy Little Squishy” », sur ala.org (American Library Association), .
  7. a b et c (en) « The Original Art 2017 Exhibit », sur societyillustrators.org, .
  8. a b et c Antoine Oury, « Beatrice Alemagna, Grand Prix de l'illustration 2017 pour Un grand jour de rien », sur actualitte.com, .
  9. Nieres-Chevrel, Isabelle, 1941- ... et Perrot, Jean, 1937- ..., Dictionnaire du livre de jeunesse : la littérature d'enfance et de jeunesse en France, Paris, Electre-Ed. du Cercle de la Librairie, dl 2013, 989 p. (ISBN 978-2-7654-1401-8 et 2765414017, OCLC 862208705, lire en ligne), p. 23
  10. [PDF] Nathalie Beau, Mathilde Leveque, « Les livres français pour la jeunesse traduits à l’étranger : esquisses d’une enquête », sur halshs.archives-ouvertes.fr, , dans l'ouvrage : Collectif, Traduire les livres pour la jeunesse : enjeux et spécificités, Hachette - BnF-CNLPJ, p.43-54, 2008.
  11. a et b Marine Landrot, « Livre pour enfants : Les choses qui s’en vont, un album vibrant et délicat », article telerama.fr du 19 octobre 2019.
  12. a et b (en) Nominations 2020, et années précédentes, site officiel alma.se.
  13. a et b (en) « HCAA Nominees 2020 », sur ibby.org, .
  14. a et b « La Rentrée 2003 au Seuil jeunesse », [ https://www.ricochet-jeunes.org/articles/la-rentree-2003-au-seuil-jeunesse article du site ricochet-jeunes.org du 15 juillet 2003.]
  15. a et b Lauréats du Prix Chronos, sur le site ricochet-jeunes.org.
  16. a b et c « Les Prix littéraires du Salon 2007 », sur mediatheque-rueilmalmaison.fr, .
  17. a et b (it) « Scelti i vincitori del Premio nazionale Nati per Leggere », sur salonelibro.it, .
  18. a et b (it) « Beatrice Alemagna - Un bizzarro gioco di contrappunto », sur liberweb.it, .
  19. a et b (it) Lauréats 2016 du Prix Andersen, site officiel.
  20. « Les Prix Sorcières révèlent leurs lauréats : palmarès complet », sur www.actualitte.com (consulté le 2 juin 2020)
  21. Martine Laval, « Avis critique de Jo singe garçon », Télérama, vol. 3136,‎ (lire en ligne, consulté en 20 décmebre 2019).
  22. Marine Landrot, « Avis critique de La gigantesque petite chose », Télérama, vol. 3223,‎ (lire en ligne, consulté en 20 décmebre 2019).
  23. Marine Landrot, « Avis critique de Les cinq Malfoutus », Télérama, vol. 3350,‎ (lire en ligne, consulté en 20 décmebre 2019).
  24. Marine Landrot, « Avis critique de Un grand jour de rien », Télérama,‎ (lire en ligne, consulté en 20 décmebre 2019).
  25. Charlotte Mada, « Album japonais : Hokusai et le cadeau de la mer », sur actualitte.com, .
  26. a et b Malika Person, « Le Jeu des cent robes », sur lmda.net, .
  27. « Marion, pierre et l'oiseau et Arloc, de Serge Kribus », sur lmda.net, .
  28. a et b « La Promenade d'un distrait », sur lmda.net, .
  29. Biographie, site officiel de Beatrice Alemagna.
  30. « Au Salon du livre de jeunesse de Montreuil, sept illustrateurs exposent leur vision de l'enfance », article du journal 20 minutes du 28 novembre 2017.

Liens externes[modifier | modifier le code]