BAFF (cytokine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir BAFF.

BAFF (B-cell activating factor) est une cytokine de la famille du facteur de nécrose tumorale. Son gène est le TNFSF13B situé sur le chromosome 13 humain.

Rôles[modifier | modifier le code]

Il intervient dans le développement des lymphocytes B[1].

Il a plusieurs ligands, dont le TACI, le récepteur au BAFF (BAFF-R ou TNFRSF13C), le BCMA.

En médecine[modifier | modifier le code]

Un taux sanguin élevé est retrouvé lors de plusieurs maladies autoimmunes[1], notamment lors d'un lupus, avec pour conséquence une certaine résistance à un traitement par rituximab[2].

La présence d'une mutation du gène est corrélée avec le risque d'apparition d'une sclérose en plaques ou d'un lupus érythémateux disséminé[3], avec augmentation du taux sanguin du BAFF, stimulant l'immunité humorale.

Le belilumab est un anticorps monoclonal dirigé contre le BAFF, testé avec une certaine efficacité chez les patients porteurs d'un lupus érythémateux disséminé[4].

Une expression augmenté du BAFF semble conférer une certaine résistance au paludisme, ce qui pourrait expliquer une certaine sélection de variants de ce gène[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Mackay F, Schneider P, Rennert P, Browning J, BAFF AND APRIL: a tutorial on B cell survival, Annu Rev Immunol, 2003;21:231-264
  2. Cambridge G, Isenberg DA, Edwards JCW et al. B cell depletion therapy in systemic lupus erythematosus: relationships among serum B lymphocyte stimulator levels, autoantibody profile and clinical response, Ann Rheum Dis, 2008;67:1011-1016
  3. Steri M, Orrù V, Idda ML et al. Overexpression of the cytokine BAFF and autoimmunity risk, N Engl J Med, 2017;376:1615-1626
  4. Navarra SV, Guzmán RM, Gallacher AE et al. Efficacy and safety of belimumab in patients with active systemic lupus erythematosus: a randomised, placebo-controlled, phase 3 trial, Lancet, 2011;377:721-73
  5. Liu XQ, Stacey KJ, Horne-Debets JM et al. Malaria infection alters the expression of B-cell activating factor resulting in diminished memory antibody responses and survival, Eur J Immunol, 2012;42:3291-3301

Lien externe[modifier | modifier le code]