Auxiliaire de vie sociale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Auxiliaire de vie sociale
Présentation
Secteur
Santé, social, soins personnels
Métiers voisins
Compétences
Compétences requises
Discrétion, tact et dynamisme
Diplômes requis
Diplôme d'État d'auxiliaire de vie
Évolutions de carrière
Technicien d’intervention sociale et familiale, Infirmier, Infirmier spécialisé en gériatrie
Fonction
Salaire
Salaire moyen d'un(e) Auxiliaire De Vie en 2020 - France, de 1656 € / Mois [1]
Codes
IDEO (France)
ROME (France)
K1302

L'auxiliaire de vie est chargé(e) des soins de santé primaires, sociaux, psychologiques, éducatifs et récréatifs des personnes en difficulté dans les activités de la vie.

Rôle d'auxiliaire de vie[modifier | modifier le code]

Le métier d’auxiliaire de vie comporte de nombreuses missions qui peuvent varier en fonction des besoins de la personne aidée et de son degrés d’autonomie. L’auxiliaire de vie peut par exemple effectuer les soins dont la personne a besoin, les soins quotidiens, les soins d’hygiène et veiller sur la santé de la personne aidée.

Aider la personne sur l’alimentation également, l’entretien du domicile, l’aide aux démarches administratives.

Il s’agit d’assister la personne âgée, handicapée ou malade dans la réalisation des tâches de la vie quotidienne.

L’auxiliaire de vie apporte également un soutien moral et représente un lien social et humain pour les personnes âgées qui se trouvent parfois isolées.

Formation[modifier | modifier le code]

La formation est dispensée dans les Instituts de formation en soins infirmiers publics et privés.

Les études durent environ deux ans.

Plusieurs modules (unité d'enseignement universitaire) composent cet enseignement tels que la l'anatomie, psychologie, les techniques d'ergothérapie, les soins d'urgence, pathologie et les soins infirmiers.

Catégories visées[modifier | modifier le code]

Les auxiliaires de vie s'occupent notamment de personnes fragilisées ou sensibles comme les :

  • personnes âgées ;
  • personnes dépendantes (maladie, convalescence ou enfants) ;
  • personnes handicapées ;
  • personnes psychotiques et souffrant d'addictions ;
  • personnes sans-abri et les réfugiés ;
  • personnes en situation de détresse sociale ;
  • personnes en fin de vie.

Les qualités et compétences requises d’AVS[modifier | modifier le code]

L’auxiliaire de vie doit faire preuve de qualités humaines, relationnelles et d’une grande résistance psychologique et physique. Il/Elle doit posséder un grand sens de communication, Il/Elle doit posséder une grande rigueur, et faire preuve de patience et d’un contrôle de soi et de ses émotions.

Il/elle doit être à l’écoute de la personne aidée et des aidants, il/elle doit posséder un sens du contact et de l’empathie afin d’établir un lien de confiance avec la personne et son entourage.

L’auxiliaire de vie doit également faire preuve de patience, de respect, de discrétion et de bienveillance. Mais aussi d’observation et de vigilance, afin d’alerter l’équipe médicale en cas d’altération de l’état de santé de la personne aidée.

Il/Elle doit connaître et maîtriser les règles de sécurité, de mobilité et de transport, mais aussi d’hygiène, de déontologie et d’éthique.

Avantages du métier[modifier | modifier le code]

Il s’agit d’un métier humain et valorisant. Ce métier consiste à aider les personnes qui sont dans le besoin. Cela peut être résumé par :

  • Dimension humaine forte
  • Evolution professionnelle
  • Peu de monotonie
  • Polyvalence des tâches, dynamisme
  • Possibilité de travailler dans différents services (centre médico social , les associations , hôpitaux publics, les cliniques privées,  maison de retraite, aide domicile, etc.)

En plus de cela, le métier d'auxiliaire de vie est très demandé sur le marché de l’emploi, il est rare qu’un nouveau diplômé soit au chômage. Il sera accueilli à domicile ou dans des organismes spécialisés en matière de service à la personne notamment les associations, les entreprises et les CCAS[2].

Difficultés rencontrées[modifier | modifier le code]

D'ici 2050, le nombre de personnes âgées devrait tripler (donc un plus).

Ironie du sort, la profession des auxiliaire est déjà en sous-effectif et peine à trouver un emploi, principalement en raison de conditions de travail difficiles.

Cette pénurie de personnel s'explique en partie par des niveaux de salaire qui semblent aujourd'hui insuffisants par rapport à l'engagement requis : en effet, les prestataires de soins de la vie sont souvent payés au SMIC et leur horaire permet rarement des semaines de travail de 35 heures.

Outre le niveau des salaires, des plannings et des déplacements, il y a aussi les maladies professionnelles et les troubles musculo-squelettiques dont il souffre souvent. Les prestataires de soins de la vie doivent aussi prendre en charge de plus en plus de personnes, et certaines structures doivent même mettre en place des listes d'attente. Stressé sur une courte période de temps, ce qui implique parfois une détérioration de la qualité du service, des relations réduites, des retards et souvent des heures supplémentaires, l'épuisement professionnel et l'épuisement

Environnement de travail[modifier | modifier le code]

Secteurs[modifier | modifier le code]

  • Médical
  • Médico-social
  • Services à la personne

Conditions[modifier | modifier le code]

  • Au domicile de particulier
  • Travail de nuit

Structures[modifier | modifier le code]

Perspectives d'évolution[modifier | modifier le code]

A part tout cela, les diplômés dans ce secteur peuvent viser d’autres diplômes avec les équivalences. A titre d’exemples :

  • pour devenir ambulancier, les candidats sont dispensés de trois domaines sur huit ;
  • pour décrocher le diplôme d’aide médico-psychologique, les candidats ne passeront que deux modules sur six à l’examen ;
  • les candidats au diplôme d'auxiliaire de puériculture sont exempts de test écrit d’admission et de trois modules sur huit ;
  • les diplômés qui prétendent devenir moniteur-éducateur sont dispensés des épreuves écrites d’admission ;
  • Infirmier : possibilité de se présenter au concours (sur décision d’un jury) pour les personnes justifiant, à la date de début des épreuves du concours, d’une activité professionnelle d’au moins 3 ans ayant donné lieu à cotisation à un régime de protection sociale ;
  • technicien de l’intervention sociale et familiale ;
  • assistance médico-technique.

Autres appellations[modifier | modifier le code]

Sont également connus sous plusieurs noms dans différents pays comme Belgique, la Tunisie, l'Algérie, le Maroc, Haïti, Côte d´ivoire, Cameroun, Bénin, le Luxembourg, Autriche, la France, le Québec, et la Suisse.

  • Auxiliaire de santé ;
  • Infirmière auxiliaire;
  • Aide en soins et accompagnement ;
  • Auxiliaire familiale et sanitaire ;
  • Accompagnant éducatif et social ;
  • Auxiliaire de vie option soins;
  • Agent de soin;
  • Assistant de soin ou auxiliaire de soin;
  • Auxiliaire en santé et services sociaux;
  • Préposé aux bénéficiaires;
  • Travailleur médico-social;
  • Infirmière à domicile.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]