Aurubis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
logo de Aurubis
illustration de Aurubis

Création 1866 (anc. Norddeutsche Affinerie AG)
Fondateurs Marcus et Salomon Beit (1783)
Personnages clés Peter Willbrandt
Forme juridique Aktiengesellschaft
Siège social Hambourg
Drapeau d'Allemagne Allemagne
Filiales Rohstoffe
Effectif 6 321 (2014-2015)[1]
Site web aurubis.com

Chiffre d’affaires 11 milliards d'€ (2014-2015)[1]
Le site de Peute près de Hambourg.

Aurubis AG (anciennement Norddeutsche Affinerie AG) est une entreprise allemande, le plus gros producteur de cuivre en Europe et le deuxième dans le monde. Elle est cotée au MDAX, produit annuellement plus d'un million de tonnes de cuivre et emploie plus de six mille personnes.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de cette entreprise remonte à 1783 à Hambourg, avec la création de la société de courtage en métaux précieux Beit, Marcus und Salomon, Gold- und Silberscheider, spécialisée dans les alliages monétaires. Dans les années 1830, le commerce maritime avec les Amériques permet d'augmenter l'importation de minerai de cuivre, dans le port de Hambourg. L'un des associés de Beit, Marcus und Salomon, le chimiste Ferdinand Beit, qui fondera par ailleurs la BASF, s'associe à un descendant de huguenot, Johan-Cesar Godeffroy (1813–1885) et créent une filiale sous le nom de Elbkupferwerk (kupfer en allemand signifie cuivre), et traite le minerai de cuivre des navires débarquant d'Amérique du Sud, et principalement en provenance du Chili[2]. Vers 1856, au moment de la reprise économique, Beit Marcus & Salomon retructure progressivement leurs filiales. Durant dix ans, la production de cuivre affiné s'élève à trois mille tonnes par an. En 1866, soutenue par la Norddeutsche Bank est créée une nouvelle entité, la Norddeutsche Affinerie AG[3].

Depuis 1910, une grande partie du cuivre produit par la Norddeutsche Affinerie provient du site de Peute, situé dans la zone industrielle de Veddel. Leurs installations de production occupent une grande partie de la zone portuaire de Hambourg. Ce site est alimenté en électricité par une centrale à charbon du quartier de Moorburg.

En 2008, Norddeutsche Affinerie AG rachète le belge Cumerio (3,4 milliards d'€ de chiffre d'affaires en 2006). En avril 2009, Norddeutsche Affinerie change de nom et devient Aurubis.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [PDF] (de) Geschäftsbericht 2014/15, sur le site Aurubis AG.
  2. Eric Zinnow, Die Beit-Chronik, Würzburg, Handschrift Staatsarchiv Hamburg, 1995.
  3. (de) « Norddeutsche Affinerie AG Von der Peute in alle Welt », In: Handelskammer Hamburg, communiqué du 6 janvier 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]