Auguste Jordan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Auguste Jordan
Image illustrative de l’article Auguste Jordan
Biographie
Nom Gustav Jordan
Nationalité Français
Autrichien
Nat. sportive Français
Naissance
Linz (Autriche-Hongrie)
Décès (à 81 ans)
Château-Thierry (France)
Taille 1,79 m (5 10)
Période pro. 19241945
Poste Milieu de terrain puis entraîneur
Parcours junior
Années Club
Linzer ASK
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1924-1932 Linzer ASK
1932-1933 Floridsdorfer AC 046 (26)
1933-1947 RC Paris 237 (13)
1947-1948 Red Star Olympique004 0(0)
1948-1949 SM Caen007 0(1)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1938-1945 France016 0(1)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1941 SAS Épinal
1947-1948 Red Star Olympique06v 05n 25d
1949-1950 Olympique de Marseille13v 09n 13d
1950-1951 Sarre03v 00n 01d
1953-1958 RC Paris 98v 34n 66d
1963-1964 Standard de Liège 28v 11n 10d
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Auguste « Gusti » Jordan, né le 21 février 1909 à Linz en Autriche-Hongrie et mort le 17 mai 1990 à Château-Thierry, était un footballeur professionnel français naturalisé en 1938, avant-centre puis demi-centre, et enfin défenseur. Comptant 16 sélections avec l'équipe de France, il fut notamment sélectionné pour participer à la Coupe du monde 1938 en France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Surnommé le Baby de Linz du fait de son petit gabarit, il débute comme professionnel au Floridsdorfer AC de Vienne en 1932, et arrive en France en août 1933 au RC Paris grâce à Jimmy Hogan où il reste 12 saisons (les 6 premières aux côtés de son compatriote Rudi Hiden ; un 3e autrichien, devenu français entre-temps, Henri Hiltl, les y rejoint durant la saison 1939/40).

Il possède le plus beau palmarès français de la première moitié du XXe siècle, Jean Boyer (4 coupes de France et 1 finale) et Paul Nicolas (4 coupes) n'ayant pu être sacrés en leur temps champions de France, et alors que Rudi Hiden, Maurice Dupuis et le guyanais Raoul Diagne ne remportent « qu'un » championnat et 3 coupes avant-guerre.

Il est également sélectionné à seize reprises en équipe de France de Football[1] et il est quart de finaliste de la Coupe du monde en 1938.

Jordan remporte le championnat de Belgique en 1963 comme entraîneur du Standard de Liège (en succédant le 6 décembre 1962 à Jean Prouff tombé malade). Il entraîne également successivement le Stade athlétique spinalien (1940/1941), le Red Star (1947/1948), l'Olympique de Marseille (1949/1950), le SM Caen (1950/1951), l'équipe nationale de Sarre (1951/1952), le Racing club de Paris, club de ses débuts français (1953 à 1958) et le Lausanne Sports[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

  • 16 sélections en équipe de France A de 1938 à 1945 (1 but; il fut en son temps le plus vieux sélectionné de France, à la Libération)
  • Sélections antérieures à 1933 : en équipe B d'Autriche

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

  • Champion de France en 1936 avec le RC Paris
  • Vainqueur à quatre reprises de la Coupe de France en 1936 (année du doublé), 1939, 1940 et 1945 avec le RC Paris
  • Champion d'Autriche amateurs en 1931 avec le Linz ASK
  • Vice-champion d'Autriche amateurs en 1932 avec le Linz ASK
  • Champion de Haute-Autriche amateurs en 1924, 1925, 1927, 1929, 1930 et 1931 (Linz ASK)
    (Linz ASK : 1920 à 1932)

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Auguste Jordan, un Autrichien sous le maillot tricolore au temps des années noires », sur wearefootball.org (consulté le )
  2. Collectif, « L'arrière central, un oiseau mis en cage », Football Magazine,‎ , p. 34

Liens externes[modifier | modifier le code]