Roger Courtois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Courtois.
Roger Courtois
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Genève (Suisse)
Décès (à 59 ans)
Taille 1,60 m
Poste Avant-centre ou ailier
Parcours junior
Saisons Club
1928-? Drapeau de la Suisse Espérance Genève
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
?-1933 Drapeau de la Suisse Urania Genève Sport 015 0(17)
1933-1940 Drapeau de la France FC Sochaux 174 (184)
1941-1945 Drapeau de la Suisse FC Lausanne-Sport 103 0(50)
1945-1952 Drapeau de la France FC Sochaux 195 0(97)
1952-1957 Drapeau de la France AS Troyes-Savinienne 016 00(6)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1933-1947 Drapeau : France France 022 0(10)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1952-1963 Drapeau de la France AS Troyes-Savinienne
1963-1965 Drapeau de la France AS Monaco
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Roger Courtois, né le 30 mai 1912 à Genève (Suisse) et mort le 5 mai 1972, est un joueur international et entraîneur franco-suisse de football.

Il réalise la majeure partie de sa carrière sous les couleurs du FC Sochaux-Montbéliard au poste d'ailier. Il est le meilleur buteur de toute l'histoire du FC Sochaux avec 281 buts, et le 4e meilleur buteur du championnat de France de football avec 210 buts. Il détient par ailleurs le record du joueur le plus âgé ayant marqué dans cette compétition (44 ans et 4 jours).

Biographie[modifier | modifier le code]

Roger Courtois naît à Genève en 1912. Son père, blessé de la Première Guerre mondiale, décède accidentellement en 1920. Il est interne au collège de Thonon de 1921 à 1927, où il découvre le football. En 1926, atteint d'une pleurésie, il s'en voit interdire la pratique pendant six mois. À 15 ans, il arrête ses études pour devenir apprenti dans une maison de commerce de Genève et prend l'année suivante une licence dans un club de la ville, l'Espérance Genève[1]. Ses performances lui permettent de signer à l'Urania Genève Sport, un des meilleurs clubs du pays. Bien que de petite taille et qualifié de « rondouillard », la vivacité de l'attaquant est remarquée lors du tournoi organisé à Paris à l'occasion de l'Exposition coloniale internationale en 1931[2].

Possédant la double nationalité française et suisse, Roger Courtois signe en 1933 au FC Sochaux, un des clubs français en pointe du professionnalisme. Plutôt utilisé comme ailier, il fait preuve d'un réalisme exceptionnel. Vainqueur du championnat de France en 1935 et 1938 et de la Coupe de France en 1937 sous les couleurs sochaliennes, il est à titre individuel meilleur buteur du championnat en 1935-1936 (34 buts) et 1938-1939 (27 buts). Meilleur buteur du championnat avant la Seconde Guerre mondiale avec 151 buts, il se dispute avec Jean Nicolas, autre grand chasseur de buts, la place d'avant-centre titulaire en équipe de France[3].

Il est mobilisé le 2 septembre 1939 mais continue de jouer avec Sochaux lors de ses permissions, notamment en Coupe de France. Il est fait prisonnier pendant la débâcle de mai 1940. Libéré en octobre grâce à sa double nationalité, il passe en Suisse et s'engage avec l'accord du FCSM dans l'équipe de Lausanne où il rejoint André Abegglen, autre ancien sochalien. Il y remporte en 1944 le doublé coupe-championnat. Après-guerre, il retrouve le FC Sochaux et redevient un des meilleurs attaquants du championnat de France. Il reste à Sochaux jusqu'à 40 ans et demeure le meilleur buteur sochalien de tous les temps. Pour son départ, un jubilé contre le VfR Mannheim est organisé le 20 avril 1952.

En 1952, il embrasse la carrière d'entraîneur à l'AS Troyes-Savinienne, tout en continuant à chausser les crampons quand le besoin s'en fait sentir. C'est ainsi qu'il inscrit son dernier but en première division le 3 juin 1956, à 44 ans et 4 jours, un record. Il dispute son dernier match lors de la saison 1957-1958, en D2[4]. En 1963, il quitte Troyes pour l'AS Monaco, dont il dirige l'équipe première pendant deux saisons en première division. Il est notamment vice-champion de France pour son premier exercice.

Il meurt en 1972 d'une attaque cardiaque[1].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Roger Courtois [5]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Drapeau : France France Total
Division M B M B M B M B
1932-1933 Drapeau de la Suisse Urania Genève Sport LA 12 10 3 7 0 0 15 17
1933-1934 Drapeau de la France FC Sochaux Division 1 24 23 2 2 1 0 27 25
1934-1935 Drapeau de la France FC Sochaux Division 1 27 29 4 6 5 4 36 39
1935-1936 Drapeau de la France FC Sochaux Division 1 28 34 7 11 5 4 40 49
1936-1937 Drapeau de la France FC Sochaux Division 1 19 16 5 9 3 0 27 25
1937-1938 Drapeau de la France FC Sochaux Division 1 26 22 1 0 5 2 32 24
1938-1939 Drapeau de la France FC Sochaux Division 1 23 27 3 1 1 0 27 28
1939-1940 Drapeau de la France FC Sochaux Division 1 5 4 1 0 6 4
1940-1941 ' 0 0 0 0
1941-1942 Drapeau de la Suisse FC Lausanne-Sport LA 14 4 3 4 0 0 17 8
1942-1943 Drapeau de la Suisse FC Lausanne-Sport LA 26 13 1 1 0 0 27 14
1943-1944 Drapeau de la Suisse FC Lausanne-Sport LA 25 9 5 1 0 0 30 10
1944-1945 Drapeau de la Suisse FC Lausanne-Sport LA 26 12 3 6 0 0 29 18
1945-1946 Drapeau de la France FC Sochaux Division 1 27 17 3 1 0 0 30 18
1946-1947 Drapeau de la France FC Sochaux Division 2 39 28 4 5 1 0 44 33
1947-1948 Drapeau de la France FC Sochaux Division 1 28 12 4 3 0 0 32 15
1948-1949 Drapeau de la France FC Sochaux Division 1 26 9 1 0 0 0 27 9
1949-1950 Drapeau de la France FC Sochaux Division 1 27 11 3 2 0 0 30 13
1950-1951 Drapeau de la France FC Sochaux Division 1 26 9 2 0 0 0 28 9
1951-1952 Drapeau de la France FC Sochaux Division 1 4 0 1 0 0 0 5 0
1952-1953 Drapeau de la France AS Troyes-Savinienne Division 2 0 0 0 0 0 0 0 0
1953-1954 Drapeau de la France AS Troyes-Savinienne Division 2 8 3 1 2 0 0 9 5
1954-1955 Drapeau de la France AS Troyes-Savinienne Division 1 0 0 0 0 0 0
1955-1956 Drapeau de la France AS Troyes-Savinienne Division 1 3 1 0 0 3 1
1956-1957 Drapeau de la France AS Troyes-Savinienne Division 2 3 0 0 0 3 0
1957-1958 Drapeau de la France AS Troyes-Savinienne Division 2 1 0 0 0 1 0
Total sur la carrière 442 289 61 65 22 10 525 364

Palmarès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Roger Courtois, playerhistory
  2. Jean Philippe Rethacker et Jacques Thibert, La fabuleuse histoire du football,
  3. « Tous les joueurs de l'équipe de France », sur FFF.fr
  4. Statistiques de Roger Courtois sur footballdatabase.eu
  5. « Statistiques de Roger Courtois », sur pari-et-gagne.com